Cover La Condition de l'homme 1 - Il n'y a pas de plus grand amour

La Condition de l'homme 1 - Il n'y a pas de plus grand amour

Ningen no jôken: Dai 1 hen

1959

811

2.4K

120

8.3

Film de Masaki Kobayashi · 3 h 28 min · 15 janvier 1959 (Japon)

Genres : Drame, Historique, Guerre

Casting (acteurs principaux) :

Tatsuya Nakadai, Michiyo Aratama, Ineko Arima, Chikage Awashima, Keiji Sada, Sô Yamamura, Akira Ishihama, Kôji Nanbara

Groupe :

La Condition de l'homme

Pays d'origine :

Japon
Casting complet et fiche technique

1943. Kaji et sa femme partent pour les mines de Mandchourie. Souhaitant faciliter les conditions de travail des employés, il se heurte à ses supérieurs. Lorsque des prisonniers de guerre chinois sont débarqués de wagons à bestiaux, Kaji ne peut supporter cette infamie et décide de s'opposer aux méthodes extrêmes de sa hiérarchie...

Toshiro

Toshiro

Bonne nouvelle (enfin pas pour nos cartes bleues et notre compte de sommeil hebdo...), la trilogie va être rééditée en BR en novembre.

il y a 2 ans

7 j'aime

Kenshin

Kenshin

il y a 7 ans

2 j'aime

Loup-des-steppes

"Ce n'est pas ma faute si je suis né japonais" - Masaki Kobayashi

il y a 2 mois

drélium
10

Critique positive la plus appréciée

Critique de par drélium

La condition de l'homme prend toute sa consistance et sa puissance finalement achevée, c'est à dire après 9h30 divisées en 3 films eux-mêmes séparés en 2 parties. Faites chauffer les...

il y a 12 ans

57 j'aime

32

Dröm
9

Quand il y a Koba, y'a Chi.

Une trilogie ça peut être tout aussi excitant qu'ennuyeux. C'est peut être la façon la plus optimale de vivre un voyage cinématographique et c'est pourquoi Jackson ne s'en était pas privé pour son...

il y a 9 ans

25 j'aime

3

ngc111
9

Critique de par ngc111

Un premier volet centré sur le choc d'un homme confronté à la dure réalité des divergences de vue, d'opinion et de méthode. Humaniste, traité de gauchiste, Kaji découvre bien malgré lui la difficulté...

il y a 10 ans

14 j'aime

2

Sergent_Pepper
7

Eternal moonshine of the hopeless mine

On a beau vénérer un cinéaste (ici, en l’occurrence, Kobayashi, pour l’un des plus grands films de l’histoire, Harakiri), on ne se lance pas sans quelque appréhension dans La Condition de l’Homme :...

il y a 4 ans

28 j'aime

11

TangoCritiqueTrop
9

Si y'a Koba, y'a sushi !

Six critiques pour le prix d’une. Spéciale promo avant les soldes. Déstockage Massif.Critique BlaséeAvec un peu de napalm ou une petite bombe atomique en plus, on aurait pu éviter les 3H30 de film et...

il y a 7 mois

4 j'aime

1