Après l'épisode plus que moyen de La fureur du dragon réalisée malhabilement par Bruce Lee, lui même, où il s'essayait à la comédie sans y parvenir, on revient à du kung-fu pûr et surtout dur. Un dark kung-fu de meilleur aloi. Le personnage de Bruce Lee est beaucoup plus torturé par sa propre violence, il est agrémenté de sentiments amoureux à l'encontre d'une belle, de sentiments dévotieux pour son maître assassiné. Les éclairages beaucoup travaillés, les angles et les prises de vue plus recherchés argumentent, narrent et donnent du sens tout comme la mise en scène des combats. La mise en valeur des talents et de l'extraordinarité de Bruce Lee est soutenue également par une bande son très western spaghetti. déjà le premier combat au dojo rappelle le ciné léonien, le montage est serré, bien maîtrisé, les combats sont superbes en intensité et esthétiquement irréprochables (sauf une fois, une centrifuge volet de bois verts sur deux quidams qui apparaissent bien comme des mannequins).
La version française est encore une fois médiocre.
Alligator
7
Écrit par

Créée

le 4 déc. 2012

Critique lue 420 fois

6 j'aime

1 commentaire

Alligator

Écrit par

Critique lue 420 fois

6
1

D'autres avis sur La Fureur de vaincre

La Fureur de vaincre
real_folk_blues
8

Salut c'est Bruce, savate?

La fureur de vaincre, les amis… La fu-reur de vaincre…! Où comment, en peu d’images, un thème principal et quelques noms glorieux au générique, on retombe dans l’enfance. Oh oui nostalgie il y a ! Oh...

le 13 sept. 2012

51 j'aime

18

La Fureur de vaincre
Docteur_Jivago
5

Rivalité ensanglantée

N'ayant jamais vu un seul Bruce Lee auparavant, je dois bien avouer que je m'attendais à mieux au vu de sa réputation qui n'a, semble t-il, que fait se bonifier au fil des années. Ici, il campe un...

le 23 mai 2017

23 j'aime

7

La Fureur de vaincre
spirifer
8

Comment noter un nanar

C'est le premier nanar que je note sur SC. Et que faire ? 1 ou 10 ? Si on considère le scénario, le chauvinisme, la version de l'Histoire, le jeu d'acteur, le montage, les bruitages, même la...

le 30 avr. 2013

16 j'aime

1

Du même critique

The Handmaid's Tale : La Servante écarlate
Alligator
5

Critique de The Handmaid's Tale : La Servante écarlate par Alligator

Très excité par le sujet et intrigué par le succès aux Emmy Awards, j’avais hâte de découvrir cette série. Malheureusement, je suis très déçu par la mise en scène et par la scénarisation. Assez...

le 22 nov. 2017

54 j'aime

16

Holy Motors
Alligator
3

Critique de Holy Motors par Alligator

août 2012: "Holly motors fuck!", ai-je envie de dire en sortant de la salle. Curieux : quand j'en suis sorti j'ai trouvé la rue dans la pénombre, sans un seul lampadaire réconfortant, un peu comme...

le 20 avr. 2013

53 j'aime

16

Cuisine et Dépendances
Alligator
9

Critique de Cuisine et Dépendances par Alligator

Pendant très longtemps, j'ai débordé d'enthousiasme pour ce film. J'ai toujours beaucoup d'estime pour lui. Mais je crois savoir ce qui m'a tellement plu jadis et qui, aujourd'hui, paraît un peu plus...

le 22 juin 2015

53 j'aime

3