"Qu’est-ce que le singe peut apprendre de l’Homme et que peut apprendre l’Homme du singe ? Il s’agit d’une boucle de réflexion sans fin pour une franchise qui ne semble pas avoir dit son dernier mot. La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume est le premier volet d’une nouvelle histoire sous la tutelle de Disney. Une initiative qui divertit à peine, à force de rallonger son exposition et à freiner ses envolées dramatiques. Un début de trilogie qui inquiète, mais qui colmate les brèches avec un savoir-faire esthétique, durement acquis et revendiqué sans réserve."


"L’espèce dominante reste celui qui tient le bâton électrique à la main et on n’attendra pas très longtemps pour que ce rappel pousse Noa dans une quête initiatique. Il est un fils et un ami qui doit prouver sa valeur, tout en apprenant à connaître ses nouveaux ennemis. Il ne tarde pas à croiser la route d’un gardien de la mémoire de César, à présent devenu une légende scandée avec vigueur, mais sans connaissance de cause. Les valeurs de ce patriarche révolutionnaire manquent d’être immortalisées dans les livres, alors chacun se console avec sa vision altérée de la justice. Tout l’enjeu de Noa sera de questionner ces valeurs au sein des mœurs qu’il découvre peu à peu lors de sa mission de sauvetage. Arraché à ses terres et ses rituels, son peuple attend donc qu’il vienne les secourir d’un déluge qui s’annonce imminent."


"Si on prend un certain plaisir à cogiter sur les valeurs que cultivent les différents protagonistes primates, notamment la réappropriation de l’histoire de l’Homme, on reste encore sur notre faim côté divertissement. La mise en place de ce nouvel univers prend bien trop d’espace pour que Noa et les siens puissent pleinement exister dans cette intrigue, trop soucieuse d’émietter des références très peu subtiles afin d’honorer les fans de la première heure. En ayant joué le jeu à moitié, La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume ne pouvait pas espérer fédérer toute son audience avec aussi peu d’entrain. En espérant que la suite ne tombe pas dans les mêmes travers."


Retrouvez ma critique complète sur Le Mag du Ciné.

Cinememories
5
Écrit par

Créée

le 9 mai 2024

Critique lue 34 fois

1 j'aime

Cinememories

Écrit par

Critique lue 34 fois

1

D'autres avis sur La Planète des singes - Le Nouveau Royaume

La Planète des singes - Le Nouveau Royaume
FrankyFockers
5

Critique de La Planète des singes - Le Nouveau Royaume par FrankyFockers

Bien sûr, cela reste un divertissement agréable, surtout en salle, mais le film est tout de même une déception surtout en regard des trois excellents opus qui précédaient, et qui ont fait que...

le 8 mai 2024

32 j'aime

La Planète des singes - Le Nouveau Royaume
Fidjing
10

Critique de Fidjing : L'affrontement !

Ce film d'Action , d'Aventure et Science-fiction est le quatrième Opus de Wes Ball de la Saga " La planète des singes ".Plus de 300 ans après la mort de César un chimpanzé doué , les singes ont pris...

le 9 mai 2024

25 j'aime

4

Du même critique

Buzz l'Éclair
Cinememories
3

Vers l’ennui et pas plus loin

Un ranger de l’espace montre le bout de ses ailes et ce n’est pourtant pas un jouet. Ce sera d’ailleurs le premier message en ouverture, comme pour éviter toute confusion chez le spectateur,...

le 19 juin 2022

22 j'aime

4

Solo - A Star Wars Story
Cinememories
6

Shot First !

Avec une production et une réalisation bousculée par la grande firme que l’on ne citera plus, le second spin-off de la saga Star Wars peut encore espérer mieux. Cela ne veut pas dire pour autant que...

le 23 mai 2018

19 j'aime

2