Ayant vu très jeune la Règle du jeu après la Grande illusion, je n'aimais pas ce film parce que je n'y comprenais rien, pour moi ce n'était que futiles bavardages qui m'ennuyaient. Et puis avec les années, je l'ai revu 1 fois, 2 fois, et j'ai pu y déceler tout ce qu'a voulu montrer Jean Renoir et l'apprécier pleinement ; encore tout récemment, je me suis régalé. Ce n'est peut-être pas le chef-d'oeuvre qu'on veut clamer un peu partout, mais c'est quand même excellent.
Alors certes, c'est un marivaudage cynique qui au premier abord peut agacer, mais c'est surtout une satire sociale tournée en farce légère à l'ironie cruelle. C'est une satire féroce de l'aristocratie et de la haute bourgeoisie sur les relations tumultueuses d'un marquis où Renoir a cerné les attitudes d'un trait narquois, en pointant l'hypocrisie, le mensonge et les tourments amoureux qui se reflètent de façon amusante sur la domesticité, car le film n'épargne personne à la veille de la Seconde guerre mondiale, il est dur avec ce semblant d'aristocratie qui s'efforce de conserver ses dérisoires privilèges, et peu tendre aussi avec les domestiques qui imitent leurs maîtres.
Bref, ce chassé-croisé entre maîtres et valets dans le décor d'un château en Sologne est un vrai défouloir pour Renoir, à tel point qu'il fit scandale et valut à Renoir une série de remous qui amenèrent des coupes, car jugé trop subversif, démoralisant et trop cinglant. La liberté de ton a aussi sérieusement dérangé la critique et le public, car le film montrait l'aspect futile, vain, ridicule et tragique des personnages où les règles du jeu n'existent que pour être transgressées.
Au lendemain de la guerre, le film ressortit mais connut le même sort, il ne sera réhabilité par la critique que vers 1965 où il fut présenté dans sa version intégrale, et d'ailleurs je trouve que l'engouement est devenu aussi excessif que le rejet d'avant. En tout cas, cette sorte de comédie humaine est à voir, ne serait-ce aussi pour l'interprétation qui est au summum, notamment Dalio, Paulette Dubost et Carette.

Créée

le 8 sept. 2018

Critique lue 820 fois

29 j'aime

18 commentaires

Ugly

Écrit par

Critique lue 820 fois

29
18

D'autres avis sur La Règle du jeu

La Règle du jeu
guyness
5

Règles biaisées, jeu de dupes

Je le confesse je fais partie de ces amateurs farfelus et inconséquents qui sont capables de mettre moins de 7 à un grand classique et plus de 7 à un film récent. Je sais, ce n'est pas très...

le 6 oct. 2011

99 j'aime

22

La Règle du jeu
Vnr-Herzog
5

Tu as Feydeau ton mieux

Comme tout bon étudiant en Cinéma qui se respecte j'ai dû, forcément, passer par "La règle du jeu" et j'ai dû, forcément, faire couler quelques litres de foutre pour plaire à des professeurs...

le 30 janv. 2011

88 j'aime

19

La Règle du jeu
Docteur_Jivago
8

Les Bêtes Humaines

Il en devient assez difficile d'appréhender La Règle du Jeu après avoir lu ou entendu tout ce qui a été dit dessus depuis bien des décennies, alors que l'oeuvre de Jean Renoir a même obtenu le statut...

le 5 mars 2018

39 j'aime

3

Du même critique

Il était une fois dans l'Ouest
Ugly
10

Le western opéra

Les premiers westerns de Sergio Leone furent accueillis avec dédain par la critique, qualifiés de "spaghetti" par les Américains, et le pire c'est qu'ils se révélèrent des triomphes commerciaux...

Par

le 6 avr. 2018

121 j'aime

96

Le Bon, la Brute et le Truand
Ugly
10

"Quand on tire, on raconte pas sa vie"

Grand fan de westerns, j'aime autant le western US et le western spaghetti de Sergio Leone surtout, et celui-ci me tient particulièrement à coeur. Dernier opus de la trilogie des "dollars", c'est...

Par

le 10 juin 2016

95 j'aime

59

Gladiator
Ugly
9

La Rome antique ressuscitée avec brio

On croyait le péplum enterré et désuet, voici l'éblouissante preuve du contraire avec un Ridley Scott inspiré qui renouvelle un genre ayant eu de beaux jours à Hollywood dans le passé. Il utilise les...

Par

le 4 déc. 2016

95 j'aime

45