Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Les bourgeois, c'est comme les cochons, plus ça devient vieux plus ça devient...

Cher Jean Renoir,

Nous avons passé d'agréables moments ensemble et je m'en souviens comme si c'était hier. C'est donc avec beaucoup de peine, et comprenez bien que je le regrette, que je viens à vous faire part que je n'ai guère apprécié votre dernier film, La Règle du jeu.

Ce film j'en ai entendu parler à l'école de cinéma que je fréquente. Un professeur que j'estime le considérait même comme son film préféré. Si on nous en parlait c'était sur un but purement technique. Car oui, techniquement il est parfait et extrêmement bien maitrisé. L'expression formelle rejoint parfaitement le fond - paroles et jeu des acteurs.

Mon problème c'est surtout ce point, le jeu des acteurs. Oh, je comprends très bien où vous vouliez en venir. Une critique fortement caricaturée de la société. Une comédie des moeurs touchant tant la bourgeoisie que les petits domestiques. Seulement voilà, cela a beau avoir été convenu de prime abord, ça n'en ressemble pas moins à un vaudeville.

J'en suis réellement triste de devoir vous le dire mais votre film m'a profondément ennuyé par son excès vaudevillesque et ces personnages qui battent l'air de leurs mouvements de bras.
Nous serions en 2011, j'ajouterais peut-être que le film a mal vieilli mais il m'est impossible de faire autrement que simplement constater le mal que j'ai à le visionner. Je comprends parfaitement que votre analyse passe inévitablement par ce procédé, ce qui est très intelligent, je ne peux cependant regarder votre film autrement qu'au premier degré.

De par ses qualités techniques et sa critique de la société de l'époque, votre Règle du jeu peut être considéré comme un chef d'oeuvre.
Mais pour moi un film, ça se regarde, ça interroge, ça se profite. Au moins un de ces critères doit être présent, et à mes yeux je n'en décèle aucun.

Je vous prie d'agréer, tout de même, monsieur Renoir, l'expression de mes sentiments distingués.

Jean

cinewater
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Films découverts en novembre/décembre 2011 et Voir 1001 films... Et mourir.

Créée

le 28 déc. 2011

Critique lue 3K fois

32 j'aime

57 commentaires

Ciné Water

Écrit par

Critique lue 3K fois

32
57

D'autres avis sur La Règle du jeu

La Règle du jeu
guyness
5

Règles biaisées, jeu de dupes

Je le confesse je fais partie de ces amateurs farfelus et inconséquents qui sont capables de mettre moins de 7 à un grand classique et plus de 7 à un film récent. Je sais, ce n'est pas très...

le 6 oct. 2011

99 j'aime

22

La Règle du jeu
Vnr-Herzog
5

Tu as Feydeau ton mieux

Comme tout bon étudiant en Cinéma qui se respecte j'ai dû, forcément, passer par "La règle du jeu" et j'ai dû, forcément, faire couler quelques litres de foutre pour plaire à des professeurs...

le 30 janv. 2011

88 j'aime

19

La Règle du jeu
Docteur_Jivago
8

Les Bêtes Humaines

Il en devient assez difficile d'appréhender La Règle du Jeu après avoir lu ou entendu tout ce qui a été dit dessus depuis bien des décennies, alors que l'oeuvre de Jean Renoir a même obtenu le statut...

le 5 mars 2018

39 j'aime

3

Du même critique

Les Chiens de paille
cinewater
9

Critique de Les Chiens de paille par Ciné Water

Adorateurs des films d'actions avec un héros surhumain à la Bruce Willis et consorts, adorateurs des films où on ne vous laisse aucune liberté de penser. "Si on te gifle la joue droite, file lui une...

le 11 juin 2012

37 j'aime

11

La Nuit du chasseur
cinewater
9

Nuit où je parle de ma vie et de montage

La Nuit du chasseur est un film que j'ai découvert par hasard quand je trainais dans la bibliothèque-médiathèque de ma petite ville natale, en Belgique, j'avais 17 ans. Ce film j'en suis directement...

le 1 mars 2012

35 j'aime

13

La Règle du jeu
cinewater
4

Les bourgeois, c'est comme les cochons, plus ça devient vieux plus ça devient...

Cher Jean Renoir, Nous avons passé d'agréables moments ensemble et je m'en souviens comme si c'était hier. C'est donc avec beaucoup de peine, et comprenez bien que je le regrette, que je viens à vous...

le 28 déc. 2011

32 j'aime

57