Cover La Ronde de l'aube

La Ronde de l'aube

The Tarnished Angels

1957

386

320

23

7.4

Film de Douglas Sirk · 1 h 31 min · 19 février 1958 (France)

Genre : Comédie dramatique

Pays d'origine :

États-Unis
Fiche technique

Dans les années 30, le pilote Roger Shumannn, ancien as de l'aviation militaire, est prêt à tout pour reconquérir la gloire. La rencontre avec un jeune journaliste, Burke Devlin, au cours d'un meeting aérien, va peut-être lui donner une chance.

image-https://media.senscritique.com/media/000014571710/0/la_ronde_de_l_aube.jpg
image-https://media.senscritique.com/media/000014571711/0/la_ronde_de_l_aube.jpg
image-https://media.senscritique.com/media/000014571721/0/la_ronde_de_l_aube.jpg
image-https://media.senscritique.com/media/000014571708/0/la_ronde_de_l_aube.jpg
image-https://media.senscritique.com/media/000014571709/0/la_ronde_de_l_aube.jpg
Aurea
8

Critique positive la plus appréciée

Flirter avec la mort

Tarnished Angels film de 1957 de Douglas Sirk. 1932, La Nouvelle Orléans : un meeting aérien se prépare avec le célèbre pilote Roger Schumann qui s'est illustré pendant la guerre et va se produire...

il y a 11 ans

30 j'aime

63

JeanG55
8

The Tarnished Angels

Un ancien as glorieux de l'aviation pendant la première guerre mondiale, Roger, en est réduit à se produire - misérablement - dans des meetings aériens aux Etats-Unis où il prend des risques insensés...

il y a plus d’un an

11 j'aime

7

Alligator
10

Critique de par Alligator

Un très beau cinémascope noir & blanc. Peut-être pour ma part le plus beau Sirk, esthétiquement parlant, dans le cadrage, dans le mariage savamment photographié entre ombres et lumière et surtout un...

il y a 10 ans

8 j'aime

2

ChristineDeschamps
8

Critique de par Christine Deschamps

Je finis mon cycle Douglas Sirk avec un noir et blanc somptueux, sculpté comme un marbre grec, qui pousse jusque dans ses derniers retranchements la logique du mélodrame. La Fatalité a frappé le...

il y a 4 ans

3 j'aime

6

YgorParizel
8

Critique de par Ygor Parizel

Douglas Sirk adapte avec brio un roman de Faulkner intitulé Pylône, et pour avoir lu ce livre je peux confirmer qu'il est plutôt bien respecté. On retrouve bien les thématiques faulknerienne ainsi...

il y a 2 ans

2 j'aime