Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

En pleine "NicolasCageSploitation", je recherchais qu'elle serait mon prochain film à rattraper. Et je ne pouvais pas passer à côté de ce film, au vu de son réalisateur : Paul Schrader. Il a signé les plus grands films de Martin Scorsese : notamment Taxi Driver et Raging Bull. Mais a également réalisé quelques films, avec plus au moins de succès, notamment Hardcore, American Gigolo ou encore le remake de La Féline.
C'est avec une forte curiosité que j'ai visionné ce long métrage.


Evan Lake, interprété par M. Nicolas Cage, est un ancien agent de terrain, profondément marqué à la suite d'une prise en otage, il y a 20 ans, par un djihadiste dont il a été la victime pendant plusieurs années. Il est contraint, depuis lors, de rester derrière un bureau, depuis sa libération.
Lorsque une piste resurgit sur son ennemi de toujours Muhammad Banir, il saute sur l'occasion pour aller se venger, quitte à faire un voyage sans retour, puisqu'il est souffrant de graves troubles neurologiques.
Ce film possède un ton un peu plus sérieux qu'à l'accoutumé.


À la fin de ce film, je vous avoue que j'étais plutôt refroidi. Le film a de bonnes idées, mais le tout est plutôt confus et figurez vous que cette impression est bien une réalité, car en se renseignant sur le film, je me suis rendu compte que dès la sorti du film, le réalisateur (Paul Schrader), le producteur (Nicolas Winding Refn, anciennement attaché au film, qui devait à l'origine le réaliser avec Harrison Ford, dans le rôle d'Evan Lake) et les deux acteurs principaux (Nicolas Cage et Anton Yelchin) ont appelé à boycotter le film.
Le long-métrage fut remonté par les producteurs, non satisfait du résultat final et non sans le consentement du réalisateur, afin de le rendre moins "sombre".
Le film s'est évidemment planté, les critiques sont, dans l'ensemble, assez basses.
Le réalisateur s'est même vu s'être refusé de remonter sa propre version du film, bien après sa sortie en salle.
Et figurez vous qu'il ne sait pas dégonfler et à monter une version plus fidèle à son idée de départ à partir du DVD sorti (et la diffuser plus au moins anonymement sur l'Internet). En ayant connaissance de cette version, j'ai essayé de trouver, sans succès, ce "director cut's", afin de comparer les deux versions existantes.
Cela se ressent car le film possède des pistes intéressantes, le protagoniste joué Alexander Karim joue plutôt bien. La confrontation finale est plutôt intéressante (


la scène du dialogue, pas la scène qui suit avec les coups de feu


) Mais le tout est gâché par des longueurs et des fonds vert en voiture vraiment déguelasse. Le film tend à proposer quelque chose de different, mais certains effets de style et certaines décisions n'arrêtent pas de rabaisser le film, quitte à le noyer dans le niveau habituel des DTV de Nicolas Cage. (Il reste néanmoins au-dessus de nombreux navets de ce dernier.).


Et ce sentiment de gâchis est décuplé au final, lorsque l'on voit le reste de la filmographie de Cage qui pendant cette longue traversée du désert du DTV, avait au moins le mérite de nous proposer un rôle plus sérieux et plus intéressant, avec un réalisateur à la hauteur de son acteur principal, le tout gâché par les méchants producteurs habituels.
Espérons que Dog Eat Dog sorti 3 ans après, du même réalisateur et acteur principal, soit mieux réussi.


Au final, le film ne permet pas à lui seul d'affirmer qu'un bon film existe bel et bien.
Je reste tout de même très curieux, de voir, la vraie version du réalisateur.
4,4/10

Mcclaine
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Top des mauvais film de Nicolas Cage

Créée

le 19 mai 2020

Critique lue 335 fois

Mcclaine

Écrit par

Critique lue 335 fois

D'autres avis sur La Sentinelle

La Sentinelle
Fatpooper
6

Malade dans la tête

Difficile de savoir quels furent les changements apportés par la production contre le gré de Schrader. En tous cas, le résultat final n'est pas si calamiteux que ça. Je vais attribuer ces qualités à...

le 31 juil. 2015

1 j'aime

La Sentinelle
Fabio-R
4

Critique de La Sentinelle par Fabio R.

Nicolas Cage et Paul Schrader ont comme point commun d'avoir une carrière sur le déclin depuis plusieurs années ce qui est triste tant les deux ont marqué dans leur domaine le monde du cinéma. La...

le 18 févr. 2015

1 j'aime

La Sentinelle
Moizi
3

America, fuck yeah !

Pff, franchement ce film me déprime, pas parce qu'il est triste, mais parce qu'il est tellement nul et si peu drôle. Non parce qu'on ne va pas se mentir, aller voir un petit Nicolas Cage c'est un peu...

le 8 févr. 2015

1 j'aime

2

Du même critique

Casse-Noisette et les Quatre Royaumes
Mcclaine
3

Casse-Noisette, ses deux réalisateurs et son scénario vu mille fois.

J'essaye de me forcer à voir les derniers films de la firme aux grandes oreilles « Disney ». Et la bande-annonce de ce film m'avait plutôt intrigué. L'univers visuel créé avait l'air d'être original...

le 22 mai 2020

La Sentinelle
Mcclaine
4

Oubliez le SnyderCut's

En pleine "NicolasCageSploitation", je recherchais qu'elle serait mon prochain film à rattraper. Et je ne pouvais pas passer à côté de ce film, au vu de son réalisateur : Paul Schrader. Il a signé...

le 19 mai 2020