'TAIN, je suis TROP satisfait d'avoir choisi cet avatar ! D'ailleurs faudrait pas que quelqu'un s'aventure à opter pour le même, sinon ça sera le CARNAGE !


Alors c'est pas pour raconter ma vie, mais je viens donc de revoir Le bon, la brute et le truand (pour la énième fois), et... LA VACHE ! C'est toujours aussi BON ! C'était impossible... Et pourtant : ça devient même encore MIEUX à chaque visionnage ! C'est du dé-lire ! RhaaaAAAA... C'est presque TROP !!


Bon, je vais essayer de me calmer un peu, sinon je vais vous faire peur... Mais c'est vrai qu'à chaque fois, j'arrive plus à me contrôler... Je me retrouve complètement hors de moi, à la fois abasourdi et euphorique (un état assez étrange...); c'est comme si j'étais transcendé...


Je ne vais pas me lancer dans une vraie critique du film, d'abord parce que je risque d'en perdre la raison, et puis Plug-In-Papa a déjà fait un excellent boulot sur le sujet. Je vais juste brièvement vous expliquer pourquoi l'on peut considérer BBT (c'est une honte de l'abréger mais c'est quand même long à chaque fois) comme le meilleur film (indétrônable) de tous les temps (vous avez remarqué que je fais preuve de sagesse; je dis "on peut", je n'affirme rien, même s'il me semble inconcevable de penser différemment).


D'abord, et ce n'est pas rien : BBT est parfait !
Ensuite, on a dans BBT un des meilleurs scénarios jamais écrits !
Les acteurs principaux : jamais de telles GUEULES n'ont été réunies d'une telle façon dans un film !
La musique : on n'a JAMAIS été témoin d'une musique de film aussi parfaite, et collant aussi bien à l'image !
Les plans : on a rarement atteint de tels sommets de perfection d'image, ça foisonne de plans tous plus somptueux les uns que les autres, de génie dans les mouvements de caméra, de cadrages à la limite du divin...
Vous ai-je déjà dit que BBT était parfait ?


BBT nous offre une palette d'émotions qui sont superbement mêlées : c'est tout juste si on n'est pas en train de trembler d'extase pendant toute la durée du film...
On oublie assez souvent que ce monument est aussi une magnifique fresque, très explicitement critique, sur la Guerre de Sécession. C'est également une œuvre dans laquelle, contrairement à ce que l'on pourrait croire, le manichéisme - finalement très peu présent dans le fond - devient une base de réflexion en soi dans la forme.


Je ne connais pas de film plus jouissif à regarder que BBT. Sergio Leone nous offre des moments cinématographiquement orgasmiques (sympa comme formulation), et réussit le tour de force de nous gâter de DEUX a-po-théoses scéniques - je parle bien sûr de la scène du cimetière et de celle du duel final - dont la conjugaison (presque impossible de perfection) constitue pour moi le SUMMUM - indétrônable - de la scène cul-ti-ssime.


Il m'est humainement impossible d'apprécier une personne qui ne reconnaitrait pas l'excellence de BBT.
J'envie les gens qui n'ont encore jamais vu ce chef-d'œuvre ultime (comment peut-il en exister ?), parce que découvrir (tout comme redécouvrir) BBT, constitue l'une des expériences artistiques les plus transcendantes qui soient.


P.S : et ça c'était en restant objectif...
P.P.S : je précise juste qu'il est impératif de voir la version longue hein ! Le film devient encore plus intéressant (si c'est possible) !

Le 1 janvier 2011

Critique lue 4.8K fois

130 j'aime

84 commentaires

Dimitricycle

Écrit par

Critique lue 4.8K fois

130
84

D'autres avis sur Le Bon, la Brute et le Truand

Le Bon, la Brute et le Truand
Sergent_Pepper
10

“When you have to shoot, just shoot. Don’t talk.”

La première chose à faire lorsqu’on entame la critique d’un tel film, c’est de se réfréner ; ne pas, influencé par le virtuose aux commandes, tomber dans le lyrisme échevelé et l’épanchement...

le 7 déc. 2014

157 j'aime

19

Le Bon, la Brute et le Truand
Dimitricycle
10

L'Art et Colt

'TAIN, je suis TROP satisfait d'avoir choisi cet avatar ! D'ailleurs faudrait pas que quelqu'un s'aventure à opter pour le même, sinon ça sera le CARNAGE ! Alors c'est pas pour raconter ma vie, mais...

le 1 janv. 2011

130 j'aime

84

Du même critique

Brazil
Dimitricycle
10

"And nights bright days when dreams do show thee me" W. Shakespeare

"Brazil" est indéniablement le chef d'œuvre ultime de Terry Gilliam. C'est aussi, en ce qui me concerne, le meilleur film dystopique réalisé à ce jour. Enfin, n'y allons pas par quatre chemins, on...

le 3 févr. 2011

236 j'aime

33

Le Bon, la Brute et le Truand
Dimitricycle
10

L'Art et Colt

'TAIN, je suis TROP satisfait d'avoir choisi cet avatar ! D'ailleurs faudrait pas que quelqu'un s'aventure à opter pour le même, sinon ça sera le CARNAGE ! Alors c'est pas pour raconter ma vie, mais...

le 1 janv. 2011

130 j'aime

84

Le Dictateur
Dimitricycle
10

Peace et de rire

"Le dictateur" talonne de très près "Les temps modernes" et "La ruée vers l'or" dans mon classement Chaplin tant il est génial et tout simplement beau. Le personnage de Charlot n'est plus (tout à...

le 17 mars 2011

108 j'aime

5