Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Guillermo del Toro s’est investi dans ce projet dès le départ. Il devait en être le réalisateur. Après s’est retiré, il a travaillé au scénario mais ce dernier a été très remanié. Guillermo del Toro est finalement resté investi comme producteur, mais autant le dire, on ne reconnaît pas grand chose de lui dans le résultat final… Il faut dire qu’on a du mal à imaginer une association entre les studios Disney et del Toro, il faudrait forcément que l’une des deux parties y perdent quelque chose de son identité… del Toro s’étant retiré, c’est bien une réalisation à la saveur de Disney qui l’a emportée. C’est gentil et pas effrayant pour un sou. Alors c’est vrai, je regrette amèrement del Toro, mais bon, j’ai fait mon deuil et j’ai reçu Haunted Mansion pour ce que c’est : une bonne petite comédie horrifique divertissante.

Haunted Mansion est loin d’être dépourvu de qualité : la photographie est soignée, les décors sont une vraie réussite, aussi bien que les costumes, et les effets spéciaux. C’est bien rythmé. Il y a des séquences qui font un bel effet, telles les déambulations dans les couloirs du manoir hanté pendant lesquelles il faut avoir le cœur bien accroché !

Les personnages sont bien typés : une médium complexée, un homme asocial et déprimé, un prêtre un peu louche, une mère de famille qui veut protéger son gamin des fantômes, un professeur campé par un de Vito en pleine forme, une médium décédée et piégée dans une boule de cristal, un méchant charismatique au chapeau haut de forme, sans compter la pléiade de fantômes qui hantent les lieux.

Au delà de l’aspect de divertissement bien marqué, le thème grave du rapport à la mort est abordé à travers les personnages. Il y a ceux qui restent attachés aux défunts qu’ils ont aimés au point d’avoir perdu le goût à la vie et les défunts qui restent attachés à cette vie en raison de problèmes non résolus qui les lient. Tous ont besoin d’être libérés pour retrouver l’accès à la vie. Et ce travail de guérison peut être le fruit d’une entraide entres les vivants et les défunts.

Ça suffit, regardez-vous ! Vous voulez vraiment passer l’éternité à chasser les gens ? Je vais vous dire, vous ne faites même pas peur !

Créée

le 2 nov. 2023

Critique lue 93 fois

5 j'aime

8 commentaires

abscondita

Écrit par

Critique lue 93 fois

5
8

D'autres avis sur Le Manoir Hanté

Le Manoir Hanté
Tonto
7

Le fantôme menace

Ben (Lakeith Stanfield) est un guide de la Nouvelle Orléans, déprimé par la mort de sa femme. Ne croyant pas en un quelconque au-delà, il doute lorsqu'on l'appelle a l'aide d'une famille ayant...

le 2 août 2023

7 j'aime

9

Le Manoir Hanté
Selenie
3

Critique de Le Manoir Hanté par Selenie

Une production Disney, c'est déjà assuré d'être mièvre et sans conséquence psychologique. Le film est classé PG-13 aux Etats-Unis soit "accord parental fortement recommandé" au moins de 13 ans, et...

le 27 juil. 2023

6 j'aime

Le Manoir Hanté
abscondita
7

Il faut faire le deuil de del Toro…

Guillermo del Toro s’est investi dans ce projet dès le départ. Il devait en être le réalisateur. Après s’est retiré, il a travaillé au scénario mais ce dernier a été très remanié. Guillermo del Toro...

le 2 nov. 2023

5 j'aime

8

Du même critique

La Leçon de piano
abscondita
3

Histoire d'un chantage sexuel ...

J’ai du mal à comprendre comment ce film peut être si bien noté et a pu recevoir autant de récompenses ! C’est assez rare, mais dans ce cas précis je me trouve décalée par rapport à la majorité...

le 12 janv. 2021

57 j'aime

22

Le Dictateur
abscondita
10

Critique de Le Dictateur par abscondita

Chaplin a été très vite conscient du danger représenté par Hitler et l’idéologie nazie. Il a été l’un des premiers à tirer la sonnette d’alarme. Il commence à travailler sur le film dès 1937. Durant...

le 23 avr. 2022

33 j'aime

22

Blade Runner
abscondita
10

« Time to die »

Blade Runner, c’est d’abord un chef d’œuvre visuel renforcé par l’accompagnement musical mélancolique du regretté Vangelis, les sons lancinants et les moments de pur silence. C’est une œuvre qui se...

le 15 janv. 2024

32 j'aime

19