Cover Le Meilleur des mondes possibles

Le Meilleur des mondes possibles

O Lucky Man!

1973

185

706

27

7.2

Film de Lindsay Anderson · 2 h 58 min · 12 octobre 1973 (France)

Genres : Comédie, Drame, Fantastique, Comédie musicale

Casting (acteurs principaux) :

Malcolm McDowell, Ralph Richardson, Rachel Roberts, Arthur Lowe, Helen Mirren, Graham Crowden, Peter Jeffrey, Dandy Nichols

Groupe :

Mick Travis

Pays d'origine :

Royaume-Uni, États-Unis
Casting complet et fiche technique

Durant son voyage, Travis apprend qu'il lui faut renoncer à ses principes afin de réussir ; mais qu'à la différence des autres personnages qu'il croise, il doit conserver un certain détachement pour mettre de la distance entre lui et les maux du monde.

Aucun résultat

Vivienn
8
Vivienn

Critique positive la plus appréciée

Candide

Deuxième film de la trilogie de "Mick Travis" de Lindsay Anderson, après "If...." et avant "Britannia Hospital", "Le meilleur des mondes possibles" ("O Lucky Man!" en VO) est peu à peu tombé dans un...

il y a 9 ans

9 j'aime

2

Fatpooper
5
Fatpooper

Critique négative la plus appréciée

Smile

Ha ok, c'est par le mec qui a fait "If...". Ben contrairement à ce que j'ai cru lors des 20 premières minutes, je n'ai pas plus apprécié ce film-ci. Le scénario démarre plutôt bien, on est dans de...

il y a 7 ans

3 j'aime

5

Hey_Blondin
9
Hey_Blondin

"I'm a passenger, and I ride and I ride..."

Entre Voltaire et Corneille, Brugess et Kafka, Lindsay Anderson nous entraine, pour la seconde fois, aux côtés de ce pauvre Michael Travis, dans des aventures plus invraissemblables les unes que les...

il y a 11 ans

8 j'aime

1

KingRabbit
6
KingRabbit

Orange mécanique 2, ou l'amorce du déclin de Malcolm McDowell

Deuxième opus de la trilogie "Mick Travis" de Lindsay Anderson, qui suit le très réputé "If...." (que je n'ai pas vu), et qui se conclut par le bien mauvais "Britannia Hospital", les histoires...

il y a 7 ans

9 j'aime

Pepito-Bleu
8
Pepito-Bleu

Capitalism the musical !

Véritable suite spirituelle d'Orange mécanique, aux ambitions esthétiques moins appuyées, mais à la véritable âme punk et sarcastique. Une longue fable farcesque qui sait récompenser son spectateur...

il y a plus d’un an

HenriMesquidaJr
8

Critique de par HenriMesquidaJr

Rupture complète avec le contexte réaliste de " if "la première Oeuvre de Anderson, cette superbe chronique voltairienne (on pense au Zadig et aux comptes moraux)) qui promène le gènial Malcolm...

il y a 9 ans