Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Des sentiments ambivalents devant ce film.

Bon, tout commence simplement, donc dramatiquement : Accident de la route grave pour un membre du groupe en scène d'ouverture du film.

Résultat : toute la bande de potes gravitant autour décide malgré cet évènement pour le moins bouleversant de partir en vacances sur le bassin d'Arcachon. On suit ces personnages dans leurs errements sentimentaux, leurs mal êtres divers, leurs moments de joie aussi. J'ai franchement ri au moment ou il fallait.

Pour ce qui est de pleurer, ce qui est l'objet du film, non. Et voici pourquoi :

On se rend bien compte que l'objet du film porte sur l'égoïsme.

L'égoïsme latent de tous ses personnages, sublimé par cet abandon de leur ami aux soins intensifs. A travers chacune de leurs petites histoires, on se rend compte que personne ne communique, tout le monde macère ses rancœurs. Qui sont désespérément puériles.

C'est l'objet du film et pourtant ça n'est pas passé.

Je n'arrivais pas à m'attacher à leurs petites histoires, sachant que la grande allait forcément devenir tragique. C'est tout l'objet du film que de mettre en perspective mais du coup, le bouquet final est tombé à plat.

La moitié de la salle était en larmes, je suis donc passé à côté de quelque chose.

Je ne peux lui mettre 6,5, ce sera donc un 6. Même si les acteurs sont tous très bons, avec une option, "je pleure sur commande" d'une efficacité bluffante (vraiment).

Je n'ai juste pas réussi à m'attacher à cette bande de copains.
Hypérion
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Films critiqués notés 6

Créée

le 22 nov. 2010

Critique lue 4.3K fois

36 j'aime

3 commentaires

Hypérion

Écrit par

Critique lue 4.3K fois

36
3

D'autres avis sur Les Petits Mouchoirs

Les Petits Mouchoirs
VirginiA
4

T'es *vraiment* une belle personne

J'ai horreur qu'on me force à penser quelque chose que ni la force du scénario, ni le talent de mise en scène ne m'inspirent. Aussi, quand mes oreilles sont oppressées par un "Amen Omen" de Ben...

le 30 oct. 2010

141 j'aime

6

Les Petits Mouchoirs
Citizen-Ced
2

Les petits bobos

Putain c'est mauvais, mais mauvais quoi. Et en plus c'est mauvais pendant 2H30. OK, j'ai plutôt bien aimé l'intro : un long plan-séquence aussi réussi que prétentieux suit Dujardin depuis les...

le 13 mars 2013

104 j'aime

17

Les Petits Mouchoirs
hillson
4

Les petits kleen-sexes

Les petits mouchoirs, c'est toute une bande raccoleuse d'amis fêtards qui se retrouve, comme chaque année, pour se bourrer la gueule sur un bateau et se retrouver le soir, à se bourrer la gueule dans...

le 16 déc. 2010

100 j'aime

11

Du même critique

Princesse Mononoké
Hypérion
10

Un Miyazaki terrestre et mélancolique

Princesse Mononoké est un film à part dans la carrière de Miyazaki, une étape autant qu'une sorte de testament de son art. C'est peut être ce qui en fait l'un de ces films les plus adulés parmi ses...

le 15 juin 2011

477 j'aime

80

Le Vent se lève
Hypérion
9

L'histoire d'un formidable égoïste

Le vent se lève, il faut tenter de vivre est définitivement un film à part dans la filmographie de Hayao Miyazaki, pour moult raisons que j'aurais bien du mal à évoquer de façon cohérente en un...

le 22 oct. 2013

424 j'aime

32

Kaamelott
Hypérion
9

Alexandre Astier, héros des temps télévisuels modernes

Alexandre Astier est remarquablement similaire à son personnage Arthur. Comme Arthur, il est responsable de tout (Roi du royaume / responsable scénario, musique, production, dialogues, direction,...

le 17 juil. 2011

366 j'aime

57