Un brillant portrait d'une société figée

Ce film est tellement beau, tellement parfait, tellement touchant qu'au départ, je ne savais pas quoi en dire. C'est un film poignant et cruel sur le renoncement de soi, au nom des conventions sociales dans cette vieille Angleterre traditionaliste, et c'est réalisé par le plus British des cinéastes américains qui parvient à sublimer cette chronique par le raffinement de sa mise en scène. Chez James Ivory, tout est clean, un peu rigide, guindé, empesé, suranné et morose, nimbé d'une délicieuse mélancolie ; il le prouve encore magistralement dans ce film à la tristesse refoulée et douloureuse, renforcée par l'osmose parfaite entre les 2 interprètes principaux qui étaient déjà dans le précédent film de Ivory Retour à Howards End. Dans cette ambiance très britannique, sir Anthony Hopkins démontre encore une fois son immense talent d'acteur en faisant preuve d'un jeu contenu absolument bouleversant ; et face à lui, ses partenaires sont portés vers le haut, ils ont envie d'être aussi parfait, c'est ce qu'accomplit Emma Thompson qui est aussi brillante dans son rôle. Un film merveilleux mais qu'il faut voir et déguster dans un état d'esprit un peu spécial, dégagé de tout problème ou inquiétude.

Créée

le 20 nov. 2016

Critique lue 2.4K fois

43 j'aime

29 commentaires

Ugly

Écrit par

Critique lue 2.4K fois

43
29

D'autres avis sur Les Vestiges du jour

Les Vestiges du jour
Frankoix
8

Peines d'amour perdues.

1936. Mr Stevens, majordome à Darlington Hall, somptueuse propriété dans la campagne anglaise, se heurte aux méthodes et au tempérament de la nouvelle intendante qu'il vient d'engager, Miss Kenton...

le 1 août 2010

38 j'aime

11

Les Vestiges du jour
OkaLiptus
8

La transparence des mots

Cette critique contient quelques éléments qui dévoilent l'intrigue et sa finalité.Voici un film remarquable sur l’incommunicabilité. L'introduction appelle à une possible escapade, une porte de...

le 28 mars 2023

30 j'aime

33

Les Vestiges du jour
Morrinson
7

A History of violence

"Les Vestiges du jour", sans être une révélation personnelle qui marquera durablement ma cinéphilie, représente assez bien l'idée que je me fais du film anglais-type (comprendre : d'époque, et...

le 4 mars 2016

27 j'aime

8

Du même critique

Il était une fois dans l'Ouest
Ugly
10

Le western opéra

Les premiers westerns de Sergio Leone furent accueillis avec dédain par la critique, qualifiés de "spaghetti" par les Américains, et le pire c'est qu'ils se révélèrent des triomphes commerciaux...

Par

le 6 avr. 2018

121 j'aime

96

Le Bon, la Brute et le Truand
Ugly
10

"Quand on tire, on raconte pas sa vie"

Grand fan de westerns, j'aime autant le western US et le western spaghetti de Sergio Leone surtout, et celui-ci me tient particulièrement à coeur. Dernier opus de la trilogie des "dollars", c'est...

Par

le 10 juin 2016

95 j'aime

59

Gladiator
Ugly
9

La Rome antique ressuscitée avec brio

On croyait le péplum enterré et désuet, voici l'éblouissante preuve du contraire avec un Ridley Scott inspiré qui renouvelle un genre ayant eu de beaux jours à Hollywood dans le passé. Il utilise les...

Par

le 4 déc. 2016

95 j'aime

45