Film de Nikita Mikhalkov · 1 h 57 min · 9 septembre 1987 (France)

Genre : Comédie dramatique

Casting (acteurs principaux) :

Marcello Mastroianni, Marthe Keller, Elena Safonova, Pina Cei, Vsevolod Larionov, Innokentiy Smoktunovskiy, Roberto Herlitzka, Paolo Baroni

Pays d'origine :

Italie, Union Soviétique

Bande originale :

Dark Eyes
Casting complet et fiche technique

Un Italien marié raconte à un homme, rencontré lors d'une traversée sur un paquebot, ses déboires sentimentaux avec une Russe également mariée. Le scénario est inspiré, entre autres, d'une nouvelle d'Anton Tchekhov, La Dame au petit chien.

Serge-mx

Serge LEFORT

Cette romance est tout simplement... réussie.

il y a 3 mois

m-claudine1
9
m-claudine1

Critique positive la plus appréciée

Du rire aux larmes

Les yeux noirs est un film qui ne ressemble à aucun autre, mélange de deux cultures, italienne et russe. Nikita Mikhalkov, qui réalisera quelques dix ans plus tard, avec le même bonheur, Le barbier...

il y a 5 ans

17 j'aime

18

KingRabbit
5
KingRabbit

Critique négative la plus appréciée

Mastroianni, ce relou...

Décidément, je crois que je n'arriverai jamais à m'y faire totalement à Marcello. La seule fois où je l'ai trouvé sympa, c'était dans "Leo the last", parce que pour le coup il était parfaitement...

il y a 9 ans

3 j'aime

5

SanFelice
8
SanFelice

"Sabatchka"

D'origine modeste, Romano (Marcello Mastroianni) a fait un beau mariage qui l'a propulsé dans une famille riche et influente. Mais, après de nombreuses années, la distance s'agrandit entre lui et sa...

il y a 9 ans

15 j'aime

5

Fêtons_le_cinéma
10

« J’ai eu tout et rien »

S’il est clair que Les Yeux noirs empruntent à l’univers dionysiaque de Fellini, avec notamment ces séquences de démesure collective au cours desquelles les patients d’une clinique font la course et...

il y a plus d’un an

5 j'aime

3

SteinerEric
7
Eric Steiner

Entre farce et romantisme

Basé sur trois nouvelles de Tchekov, dont la célèbre Dame au petit chien, ce film italo-russe surprend par son caractère décalé où le romantisme le plus poignant alterne avec la farce la plus...

il y a 2 ans

EowynCwper
8
Eowyn Cwper

Critique de par Eowyn Cwper

→ Quantième Art Parfois on ne sait plus si l’on doit étudier l’Histoire ou le cinéma. Comment considérer l’un sans l’autre quand Mikhalkov rencontre Mastroianni & que les deux se retrouvent à...

il y a 2 ans