⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Les gros muscles sont de retour! Depuis le temps qu'on l'attendait. Ouaw, il y'a même un méchant avec une cicatrice!
Vous l'aurez compris, un bon Blockbuster à l'ancienne, et pour la touche de modernité, on y ajoute une pincée de Christopher Nolan! Malgré tout, ce n'est pas toujours la beauté des ingrédients qui fera le bon gâteau, et l'excès de fond vert est mauvais pour la santé.
Pour suivre la mode actuelle de la profondeur donnée aux personnages, et je parie que vous pensez tout de suite au dernier Batman, on s'attendra à une subtilité des dialogues, des quiproquos et autres entourloupes entre personnages pour faire avancer l'intrigue: mais pas cette fois! Parce que, quand on a des muscles, on ne va pas s'embêter à échaffauder un plan, du coup on s'accordera sur un point: le scénario tient la route! Mais on ne va pas trop s'étaler sur le sujet, même les titans du Hercules de Disney en auraient mal à la gorge de crier "Détruire!".
On retrouvera évidemment le mythe des origines de Krypton et sa perte, avec au passage un beau plagiat de "Children of Men", appelons ça de l'inspiration ...
Plus qu'une ode à l'héroïsme, on ne s'étonnera pas de voir toutes les valeurs américaines dépeintes au fil des minutes entre deux explosions et destructions en tout genre, "Superman aime Jesus et Jesus aime Superman" en tout genre, et on ne comptera plus le nombre de fois où Loïs se mettra en danger, manquer de mourir et être sauvée in-extremis par l'homme à la cape. On saluera toutefois l'évolution du personnage pour lequel on a trouvé une autre application que celle de la demoiselle en détresse. Et sans oublier une timeline parfaitement gérée où le spectateur ne se sentira jamais perdu dans le méli-mélo historique du personnage.

Bref, un film qui répond tout de même à ses attentes et qui laisse présager de grandes choses pour sa prochaine rencontre avec l'homme chauve-souris,
A conseiller les gens qui ont joué toute leur vie au "casse-brique" sans jamais trouver leur référence cinématographique.

Mention spéciales: Perry White est Black, bon souvenir où tous les chefs de la Police l'étaient également dans les années 80, et le gel coiffé/jamais décoiffé.
Marat_EtCetera
6
Écrit par

Créée

le 7 nov. 2013

Critique lue 232 fois

Marat_EtCetera

Écrit par

Critique lue 232 fois

D'autres avis sur Man of Steel

Man of Steel
Socinien
3

Faire du neuf avec des vieux.

Un jour, j’arrêterai de tomber dans le panneau et de payer pour voir sans cesse le même film, avec plus ou moins de lens flares. Surtout quand la climatisation de la salle, une de mes grandes...

le 19 juin 2013

202 j'aime

161

Man of Steel
Gothic
7

Calice Kal-El Edit

Dire que j'attendais ce "Man of Steel" relève du doux euphémisme. Scotché par ce que Nolan a globalement réussi à accomplir avec le Caped Crusader (enfin, surtout "The Dark Knight" en fait), j'étais...

le 24 juin 2013

161 j'aime

84

Man of Steel
Noremac
9

Critique de Man of Steel par Noremac

Au diable les critiques,moi j'ai pris un pied monstrueux Autant se débarrasser tout de suite des évidences: oui Man of steel est démentiellement spectaculaire,viscéralement jouissif et que, pour...

le 18 juin 2013

120 j'aime

25

Du même critique

Rushmore
Marat_EtCetera
9

Bonjour, mon nom est Max Fisher, et je serai votre guide

Raconter une histoire d'adolescent n'est pas facile, la balance penche d'un coté où la caricature de l'adolescent est tellement grossière qu'elle manque d'intérêt, ou d'un autre où l'on retrouve des...

le 26 nov. 2013

1 j'aime

Man of Steel
Marat_EtCetera
6

Godzilla peut aller se rhabiller

Les gros muscles sont de retour! Depuis le temps qu'on l'attendait. Ouaw, il y'a même un méchant avec une cicatrice! Vous l'aurez compris, un bon Blockbuster à l'ancienne, et pour la touche de...

le 7 nov. 2013

Les Chiens de paille
Marat_EtCetera
6

Attention, il mord !

[Attention spoilers] J’ai découvert Dustin Hoffman assez jeune, et comme toute personne de mon âge c’était avec Rain Man, qui a certainement figé en moi l’image d’un acteur campé à des rôles de...

le 26 oct. 2013