Meshes of the Afternoon

1943

1.9K

1.6K

240

7.6

Court-métrage de Maya Deren et Alexander Hammid · 14 min · 1943 (États-Unis)

Genre : Fantastique

Casting (acteurs principaux) :

Maya Deren, Alexander Hammid

Pays d'origine :

États-Unis
Casting complet et fiche technique

Des objets récurrents et symboliques, des actions hallucinatoires et répétitives constituent la trame de récits confus et obsédants, à la lisière du rêve et de la réalité.

petitCalimero

Po Waqqi

Haha, voila sur quoi je suis tombé après avoir vu cet extraordinaire film.
https://www.youtube.com/watch?v=40oRPLB8CsA

il y a 9 ans

3 j'aime

OlivierBottin

Jamais vu un truc aussi flippant.

il y a 8 ans

2 j'aime

1

YanisLennon

J'ai tenté le coup avec Tohmet de Burzum...croyais le ou non ça rend plutôt bien

il y a 2 ans

socrate
6
socrate

Critique positive la plus appréciée

Songes d’une après-midi d’adversité

Encore un film difficile de Maya Deren, vu quelques jours après At land de la même cinéaste, mais sorti un an avant lui, en 1943. A l’origine, le film était complètement silencieux ; en 1959, son...

Lire la critique

il y a 7 ans

_Rapido
10
_Rapido

1000 films en 1

c'est un résumé trop court pour qualifier MESHES... qui m'a fait l'effet d'une douce bombe à fragmentation dans la rétine, lorsque je l'ai vu pour la première fois. et c'est tremblotant que tape ces...

Lire la critique

il y a 11 ans

Alligator
7
Alligator

Critique de par Alligator

Très intéressante initiative expérimentale de la belle Maya Deren qui propose là une sorte de ballets d'images en mouvement perpétuel (je n'ai pas souvenir d'un seul plan fixe). Difficile de ne pas...

Lire la critique

il y a 9 ans

JanosValuska
6
JanosValuska

Chaos reigns.

Film expérimental dans la lignée d’Un chien andalou et Le sang d’un poète. 14 minutes muettes, tout en boucle, apparitions/disparitions mystérieuses et délires compulsifs qui appellent autant le...

Lire la critique

il y a 5 ans

Vaanille
7
Vaanille

Critique de par Vaanille

Un peu déçu, forcément, vu la réputation de Deren, je pensais que ça me parlerait plus qu'Un chien andalou, mais finalement je pense que je préfère le film de Bunuel. Plus fou, plus sexuel... Ça...

Lire la critique

il y a 5 ans