👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Critiques de Midsommar

Sergent_Pepper
8

Heathen’s Gate

Alors qu’Hérédité laissait entrevoir un cinéaste prometteur, Aster réunit dans ce deuxième essai les moyens de le transformer dans les grandes largeurs : un sujet plus original, une durée audacieuse...

Lire la critique

il y a 3 ans

trineor
9
trineor

Le sacre de l'été

Le plus immédiatement troublant devant Midsommar, c'est sans doute – comme à peu près tout le monde l'aura relevé – de se retrouver face à une œuvre horrifique toute faite d'été, de ciel bleu, de...

Lire la critique

il y a 3 ans

Mr_Purple
5
Mr Purple

La secte où on n'y voyait pubien

Tout était bien parti pourtant : un prologue efficace et puissant, une mise en scène froide et chirurgicale à la Shining qui sait captiver et créer une ambiance joliment anxiogène, et la présence à...

Lire la critique

il y a 3 ans

takeshi29
9
takeshi29

L'horreur est-elle moins pénible au soleil ? (A peu près Charles Aznavour)

En introduction disons-le tout net, je ne fais pas partie de ceux qui attendaient ce "Midsommar" conquis d'avance, n'étant absolument pas un adorateur du déjà culte "Hérédité", dont la mise en place...

Lire la critique

il y a 3 ans

JPhMaxx06
4
JPh Maxx

Un jour sans fin au pays du soleil qui ne se couche pas

Je pensais être complètement passé à côté mais non, après réflexion je n'ai vraiment pas aimé Midsommar. Indéniablement esthétique, il n'en demeure pas moins d'une longueur interminable, assez...

Lire la critique

il y a 3 ans

Cygurd
6

Le refus de la transcendance

L’extrême sophistication formelle du premier film d’Ari Aster, Hereditary, annonçait l’arrivée d’un cinéaste éloquent mais aussi manquant d’un peu de recul. Sa maîtrise époustouflante du langage...

Lire la critique

il y a 3 ans

JorikVesperhaven
8
Rémy Fiers

A la fois Enfer et Paradis, beauté et horreur, sérénité et malaise... Un film unique en son genre.

Jamais film n’avait su marier de cette manière un univers proche à la fois de l’Enfer et du Paradis. Et donc toutes les notions qui vont avec l’un et l’autre. C’est purement impressionnant à ce...

Lire la critique

il y a 3 ans

Samu-L
7
Samu-L

The Weaker Man ou The Wickerer Man?

Attention divulgâchage dans cette critique même si je ne rentre pas dans le détail non plus. Midsommar c'est un peu The Wicker Man avec une intrigue moins bonne et une mise en scène un ou deux...

Lire la critique

il y a 3 ans

EricDebarnot
8
Eric BBYoda

Välkommen till Sverige (Naissance d'un grand cinéaste)

On se souvient combien "Hérédité", malgré le concert de louanges qui l'avait accueilli, s'était révélé décevant, l'intelligence de sa mise en scène sombrant à mi-parcours dans la facilité du cinéma...

Lire la critique

il y a 3 ans

Chaton_Marmot
10

All you need is love...

Ari Aster continue d'exploser les limites du genre horrifique. Il propose un renversement de perspective, une expérience psychédélique et philosophique. Son but est de nous faire entrer dans la peau...

Lire la critique

il y a 3 ans