Morituri
6.6
Morituri

Film de Bernhard Wicki (1965)

Brynner et Brando sont sur un bateau

Malgré toutes ses approximations, Morituri parvient à sauver son épingle du jeu en se concentrant, dans la principale partie au centre du film, sur une ambiance particulièrement tendue de thriller en haute mer. Car l'essentiel de l'action de situe sur un cargo allemand dont les cales sont remplies de caoutchouc, ralliant Bordeaux depuis Tokyo en 1942. À son bord, Marlon Brando est un Allemand apolitique contraint (par chantage) d'empêcher le capitaine de saborder le bateau en cas de confrontation avec la marine anglaise (dans le but, pour les Allemands, de ne pas tomber entre les mains des Alliés). Une grande partie des enjeux porte sur la confrontation entre le capitaine du navire et l'infiltré, c'est-à-dire entre Yul Brynner et Brando.


L'ambiance, de fait, est très prenante, donnant envie de placer le film davantage dans la case du thriller que celle de la guerre. Le scénario, malgré ses déchirures et ses boursoufflures éparses, contient pas mal de manifestations d'originalité qui sont bien exploitées par la photographie en noir et blanc (que l'on doit à Conrad Hall). La majorité des personnages offre des pistes de lecture assez variées, avec des portraits dépourvus de manichéisme et d'unilatéralité, à commencer par cet allemand protagoniste, pacifiste, soumis à un chantage d'état, obligé de jouer un rôle sous la contrainte sur ce bateau. Et Brando bénéficie toujours de ce charisme assez fou qui œuvre à plein ici — alors qu'il sortait d'une série d'échecs commerciaux et qu'il disait avoir tourné dans ce film juste pour le fric. "All wars are idiotic. I don't care who wins." est son crédo ici, dans une certaine mesure.


Le personnage de Brynner, le capitaine suédois, est aussi intéressant dans sa confrontation avec les autres, un officier nazillon bien plus zélé que lui ainsi que les prisonniers qu'on lui demande d'embarquer. L'ambiance oppressante qui enveloppe tout le film en fait clairement l'intérêt principal, avec dans un premier temps Brando isolé sur ce navire, toujours sur le qui-vive. Quelques irruptions d'un sordide tragique à travers un personnage féminin, une prisonnière juive qui subira un sort plus qu'éprouvant, mais aussi des affrontements psychologiques qui élèvent un peu le film, même si sa façon d'aborder certains questionnements (responsabilité individuelle versus collective, antisémitisme) n'est pas toujours louable.


http://www.je-mattarde.com/index.php?post/Morituri-de-Bernhard-Wicki-1965

Créée

le 17 juin 2021

Critique lue 679 fois

4 j'aime

Morrinson

Écrit par

Critique lue 679 fois

4

D'autres avis sur Morituri

Morituri
Cinephile-doux
6

Cargo de nuit

A part la co-réalisation du Jour le plus long, Morituri est le seul film tourné par Wicki aux Etats-Unis. Tout se passe à bord d'un cargo allemand, en 1942, qui transporte du caoutchouc entre le...

le 31 juil. 2019

4 j'aime

Morituri
Selenie
8

Critique de Morituri par Selenie

Film d'espionnage d'abord, film de guerre ensuite, "Morituri" est un savant dosage entre les genres et un savant dosage entre les protagonistes et notamment entre les deux personnages principaux. Il...

le 6 nov. 2017

3 j'aime

Morituri
AMCHI
8

La rencontre de 2 grands acteurs

Pendant longtemps j'ai cru que c'était un film qui se passait au Japon, en fait le titre du film n'est pas du japonais mais c'est du latin (par contre le début du film commence au Japon).Morituri est...

le 13 avr. 2024

2 j'aime

6

Du même critique

Boyhood
Morrinson
5

Boyhood, chronique d'une désillusion

Ceci n'est pas vraiment une critique, mais je n'ai pas trouvé le bouton "Écrire la chronique d'une désillusion" sur SC. Une question me hante depuis que les lumières se sont rallumées. Comment...

le 20 juil. 2014

142 j'aime

54

Birdman
Morrinson
5

Batman, évidemment

"Birdman", le film sur cet acteur en pleine rédemption à Broadway, des années après la gloire du super-héros qu'il incarnait, n'est pas si mal. Il ose, il expérimente, il questionne, pas toujours...

le 10 janv. 2015

138 j'aime

21

Her
Morrinson
9

Her

Her est un film américain réalisé par Spike Jonze, sorti aux États-Unis en 2013 et prévu en France pour le 19 mars 2014. Plutôt que de définir cette œuvre comme une "comédie de science-fiction", je...

le 8 mars 2014

125 j'aime

11