1937 en Égypte.
N'ayant pas lu le roman d'Agatha CHRISTIE d'une part, et ayant bien oublié l'adaptation ciné de 1978 d'autre part, je découvrais quasiment l'histoire de Mort sur le Nil ; et quand on sait que l'intérêt des œuvres de la romancière britannique repose en grande partie sur ses intrigues, on peut dire que j'étais dans de bonnes dispositions !
Encore fallait-il que Kenneth BRANAGH (réalisateur, acteur et producteur) soit à la hauteur. Et bien oui, sa mise en scène est grandiose, avec des plans séquences maîtrisés, des mouvements de caméra ad hoc, une direction d'acteurs remarquable et une splendide photo. Et bien qu'en partie factices, les décors (et les paysages) sont somptueux. De même que les costumes. Bref, c'est du beau cinéma – à voir sur grand écran.
Au niveau du scénario, on attend la première victime avec impatience afin de rentrer dans le vif du sujet et voir le détective belge à l'œuvre…
Côté interprétation, le personnage d'Hercule POIROT bénéficie d'une certaine profondeur psychologique (avec la scène d'ouverture en NB puis son idylle avec la chanteuse noire) tout en gardant son sens aigu de l'observation. Comme à l'accoutumé, il mène son enquête façon Cluedo. Mais selon moi, la grande satisfaction de ce long-métrage, c'est Emma MACKEY qui crève l'écran en femme fatale (c'est le cas de le dire). Son numéro de danse avec son fiancé au début du film est d'une sensualité renversante :D Bien qu'ayant vu Eiffel auparavant, je ne l'ai même pas reconnue !
En conclusion, malgré quelques petites longueurs au milieu du film, et à condition – peut-être – de ne pas connaître l'histoire, Mort sur le Nil est une belle réussite, mieux que la précédente adaptation de Kenneth BRANAGH (Le Crime de l'Orient-Express).

Le 8 mars 2022

14 j'aime

11 commentaires

Mort sur le Nil
Byeler
6

Un suspense mort sur le fil

Mon Dieu que j'aurais pas aimé avoir à assumer la communication autour de ce film. Parce que le COVID et toute la polémique autour d'Armie Hammer lui ont collé au cul et l'ont empêché de sortir bien...

il y a 12 mois

30 j'aime

Mort sur le Nil
lhommegrenouille
4

Mort sur le Nil – Épisode 2 : la guerre des clones

Bon, moi je veux bien arrêter de jouer le rôle de l’aigri de service mais à un moment donné il va falloir que l’industrie cinématographique m’aide un peu aussi… Pour le coup, c’est vraiment le...

il y a 11 mois

24 j'aime

14

Mort sur le Nil
lugdunum91
7

Mort sur le Nil: Sympathique "Who Done It"

13eme film de l'année 2022 et découverte du nouvel opus de la saga tiré des œuvres d'Agatha Christie, œuvre et genre que j'aime toujours autant. Au cours d’une luxueuse croisière sur le Nil, ce qui...

il y a 12 mois

22 j'aime

10

Eiffel
the_stone
5
Eiffel

Dommage !

Eiffel est un film ambitieux. Il s’agit d’une grosse production française qui tente de raconter une flamboyante histoire d’amour sur fond de création de la tour Eiffel. Malheureusement, il manque le...

il y a 1 an

15 j'aime

8

Mort sur le Nil
the_stone
8

Un polar chic et exotique

1937 en Égypte. N'ayant pas lu le roman d'Agatha CHRISTIE d'une part, et ayant bien oublié l'adaptation ciné de 1978 d'autre part, je découvrais quasiment l'histoire de Mort sur le Nil ; et quand on...

il y a 11 mois

14 j'aime

11

Darkness on the Edge of Town
the_stone
9

Ténèbres aux portes de la ville

Cela pourrait être le titre d’un film noir des années 50, ou d’un livre. D’ailleurs les caractères utilisés sur la pochette sont ceux d’une machine à écrire et Bruce SPRINGSTEEN a veillé à ce que les...

il y a 2 ans

14 j'aime

12