Voilà un film de plus à ajouter à ma (courte) liste de feel-good movies. "Pride", s'il a d'abord l'ambition de retracer l'histoire vraie du combat de gays et lesbiennes pour aider les mineurs gallois en grève sous le mandat de Margaret Tatcher, est surtout un film qui va vous donner une certaine pêche, de part l'histoire et ses personnages très combatifs et remplis d'une joie de vivre bien sûr mais aussi par sa mise en scène rythmée et ses couleurs placées aux bons endroits pour ressortir naturellement sur le gris du Royaume-Uni industriel de la fin du XXème siècle.


"Pride", c'est aussi ce genre de films utiles dans des périodes agitées comme la nôtre. Je ne cherche pas à faire de politique quand j'écris une critique, ce n'est pas l'endroit approprié.
Si je parle de l'utilité du film, c'est dans un sens plus neutre : il apporte une certaine vision d'une question sociale assez ancrée désormais par le biais d'un événement historique récent et méconnu dans notre pays. On sent que Matthew Warchus a beaucoup de sympathie (si ce n'est de l'admiration) pour ce groupe de gays et lesbiennes (et il a bien raison, selon moi) donc le film est bien sûr orienté mais c'est une vision qui n'est pas aveugle et qui se base sur des arguments solides. Warchus ne dépeint pas une vision caricaturale de la culture gay mais les filme avec respect et sans en faire des caisses.
C'est un point de vue intéressant et c'est pourquoi le film mérite son qualificatif d'utile.


Et puis, l'histoire est profondément intéressante : si l'on ne nous avait pas répété autant de fois que l'histoire est vraie, on aurait pu dénoncer le côté grandiloquent du scénario qui semble un peu surréaliste. Qui pourrait croire que des mineurs de la campagne galloise de la fin du XXème siècle auraient reçu un groupe de gays et lesbiennes dans leur village et que ces derniers soutiendraient le combat de ces premiers ?


Alors ajoutez à tout cela une musique vraiment excellente (je vous conseille notamment "There is Power in The Union" de Billy Bragg) et des acteurs très crédibles, en particulier Dominic West et Paddy Considine (mais bien d'autres aussi), et vous obtiendrez l'un des meilleurs films de 2014 et un film que je regarderai à nouveau avec plaisir et intérêt.
Fait rare sur SensCritique, je vais appuyer sur le bouton "Je le conseille" !

Elgato65
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2014

Créée

le 8 sept. 2015

Critique lue 240 fois

1 j'aime

Elgato65

Écrit par

Critique lue 240 fois

1

D'autres avis sur Pride

Pride
Frusciendrix
10

Be proud!

Il est des films qu'il fait bon voir, tout simplement. Je n'avais jamais vu, jamais, une salle, à moitié pleine, en dernière semaine de projection, applaudir un film qui n'est pas un blockbuster,...

le 12 oct. 2014

41 j'aime

Pride
Alex-La-Biche
7

They're Still Standing

Depuis quelques années, les histoires qui tournent autour des minorités sexuelles ont fait couler beaucoup d'encre notamment avec la récente loi sur le mariage gay qui engendra de nombreuses...

le 10 sept. 2014

23 j'aime

10

Pride
Kalimera
8

Germinal au Bonheur des dames

Ben moi je trouve que l'année 2015 commence bien. Pride m'a mise d'excellente humeur, je me suis souvenue( avec des ricanements de la part de mon homme et des gloussements de dinde pour ma part) que...

le 1 janv. 2015

21 j'aime

4

Du même critique

Scooby-Doo
Elgato65
7

Critique de Scooby-Doo par Elgato65

Je suis forcément nostalgique devant "Scooby-Doo" puisque ce film fait partie des quelques uns que j'ai énormément regardé étant enfant. J'adore son histoire, son univers. J'ai vraiment envie...

le 6 juin 2020

11 j'aime

3

La Théorie des Balls
Elgato65
7

Critique de La Théorie des Balls par Elgato65

Frenchnerd ne fait pas toujours des choses merveilleuses. D'ailleurs, je n'ai vraiment accroché qu'au "Visiteur du Futur" mais je vais pouvoir désormais ajouter une deuxième websérie à cette (courte)...

le 1 févr. 2015

11 j'aime

Le Professionnel
Elgato65
4

Pas brillant

Un film de Georges Lautner dialogué par Michel Audiard auquel je mets à peine la moyenne ? Je ne croyais pas que c'était possible et pourtant, je n'ai pas vraiment pris de plaisir en regardant "Le...

le 26 juil. 2018

9 j'aime