Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

De la viande sur les murs, et puis pas grand-chose d’autre. Et si c’était cela, la clé d’une série B à succès ? Ne rien promettre d’autre que le plaisir primal de l’hémoglobine, le frisson bête de la tripaille, le festival débridé du ketchup ? Projet Wolf Hunting fait en tout cas l’économie d’un scénario, pour aller à la moëlle - que le film éparpille d’ailleurs joyeusement.


Alors, certes, il y a bien, sur le papier, une histoire. L’extradition de détenus ultra-dangereux des Philippines vers la Corée du Sud à bord d’un navire-cargo dans les entrailles duquel repose une sorte de créature de Frankenstein qui veut dézinguer tout le monde. Mais l’histoire tient plus du prétexte. La preuve : elle a la bêtise de convoquer la Seconde Guerre mondiale comme on agite un vieux croque-mitaine un peu rance. Signe que, vraiment, les scénaristes ont lâché la rampe pour laisser au département hémoglobine les pleines commandes.


Il y a encore quelques années, le long-métrage de Kim Hong-seon n’aurait sans doute pas été distribué dans les salles françaises, pour s’échouer dans les bacs dématérialisés des sorties « direct to video ». Ou son existence même ne nous serait pas parvenue. Mais voilà, la K-pop,  Parasite et Squid Game sont passés par là. La Corée fait vendre. Le public français est donc désormais fondé à découvrir sur grand écran qu’à côté de la Nouvelle Vague coréenne et de ses grands noms (Bong Joon-ho, Park Chan-wook), fourmille une myriade de films de genre à la qualité discutable, mais qui ont pour eux une générosité indéniable quand il s’agit de mettre en spectacle la violence.


Pur jeu de massacre où chaque personnage est denrée périssable, Projet Wolf Hunting se savoure comme tel. C’est une réjouissante débilité qui tache, un opéra d’os brisés, de viscères répandues, et de sang versé (la communication du film s’est d’ailleurs axée sur la quantité record de fausse hémoglobine mobilisée sur le tournage) - bref, une ode à l’artisanat du cinéma, aux maquilleurs et techniciens. On regrettera presque que le film ait les moyens de ses ambitions. Un budget plus restreint aurait forcé à encore davantage de débrouille et de créativité. Las, Projet Wolf Hunting finit par nous embourber après presque deux heures à patauger dans son magma sanglant. C’est peut-être ce qui lui manque pour être une grande série B: la force de savoir quand s’arrêter.

Cyprien_Caddeo
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Top Films 2023, une mêlée de cinéma

Créée

le 23 févr. 2023

Modifiée

le 23 févr. 2023

Critique lue 109 fois

3 j'aime

1 commentaire

Cyprien Caddeo

Écrit par

Critique lue 109 fois

3
1

D'autres avis sur Projet Wolf Hunting

Projet Wolf Hunting
easy2fly
3

Piège en haute mer dans le vaisseau de l’angoisse de Frankenstein

Après The Sadness puis Terrifier 2, place à un nouveau film gore dans nos salles de cinéma avec Project Wolf Hunting. On espère que sera plus dans le genre du premier nommé, que du second qui fut une...

le 19 févr. 2023

4 j'aime

Projet Wolf Hunting
BullyMaguire
2

Projet foiré

Difficile de mettre des mots tellement je me suis ennuyé devant cette série B qui se veux malheureusement bien trop sérieuse.Car c'est là le problème majeur, le film est hyper sérieux.Sa mise en...

le 9 janv. 2023

3 j'aime

Projet Wolf Hunting
Cyprien_Caddeo
5

Korean BBQ

De la viande sur les murs, et puis pas grand-chose d’autre. Et si c’était cela, la clé d’une série B à succès ? Ne rien promettre d’autre que le plaisir primal de l’hémoglobine, le frisson bête de la...

le 23 févr. 2023

3 j'aime

1

Du même critique

Un moment d’égarement
Cyprien_Caddeo
5

Harcèlement sexuel

La promo de Un moment d'égarement a été lancé par un bad buzz déclenché par Frédérique Bel – de l'ancienne Minute Blonde – à propos de l'absence du nom des deux actrices sur l'affiche. Critique...

le 30 juin 2015

95 j'aime

6

Moi capitaine
Cyprien_Caddeo
7

L'odyssée vers la forteresse Europe

Giorgia Meloni veut reprendre la main sur la Mostra de Venise. Le festival vénitien, concurrent historique de Cannes, pencherait trop à gauche aux yeux de la néofasciste qui préside aux destinées de...

le 4 janv. 2024

47 j'aime

L'Exoconférence
Cyprien_Caddeo
10

Astier, la Vie, l'Univers, le Reste

4 octobre 2014, Théâtre du Rond-Point, Paris, 18h30. Les rideaux noirs s'écartent pour la rentrée en scène d'Alexandre Astier. Dés les premières secondes, une énergie, un rythme, un ton. Astier dans...

le 4 oct. 2014

43 j'aime

11