Si vous êtes un peu curieux, bon public et ouvert d'esprit, ce film peut vous rassasier la rétine.
Vu qu'il n'a pas encore un seule critique, je me permets de remplir le vide avec quelques lignes plus ou moins pertinentes :)

:: BOLLYWOOD ::
Tout d'abord, pour ceux qui ne connaissent pas bollywood & co, il faut déjà avoir l'esprit une opposition importante avec nos habitudes : Le cinéma occidental (et en particulier européen) est intellectuel & analytique alors que le cinéma asiatique ( et en particulier indien) est émotionnel et sensationnel.
En gros, détendez-vous, cherchez pas la petite bète et laissez infuser le curry !!

:: LE REALISATEUR ::
Sanjay Leela Bhansali est un réalisateur qui aime maîtriser ses créations jusqu'au bout des ongles : alors il a produit, écrit, réalisé, mis en scène et dirigé la musique du film (oui ça fait beaucoup...), mais le résultat est là, ya du style !!
Reconnu mondialement pour son film "Devdas", ce cinéaste indien mérite surement d'être plus connu dans nos contrées... surement pas pour ses scénars souvent simplistes et/ou décousus, mais certainement pour sa direction d'acteurs, son exigence dans les choix de décors & costumes et surtout pour sa photo & ses mise-en-scènes qui ont un rendu de malade, du à un travail graphique minutieux où chaque scène est conçue comme un tableau. (et rien que pour ça, ça vaut le coup d'oeil).
D'ailleur, concernant sa démarche graphique, j'ai tout de suite pensé à "Ran" de Kurosawa, où de la même façon, on se fout pas mal du maigre scénario, on est juste saisi par les tableaux qui défilent, bariolés de milles couleurs.

:: LE FILM ::
Ce film va dans le sens de ce que j'ai évoqué précédement : mise en scène parfaite, décors et costumes sublimes, chorés/musiques parfaitement intégrée et bon jeux d'acteur, mais quelques longueurs et de gros trous scénaristiques.
Bref si un film comme "Ran" a pu vous plaire, vous pourriez aimez celui-là en remplaçant les combat par des danses . Après j'ai surement un sens de lecture particulier, mais c'est le premier parallèle qui m'est venu à l'esprit.
Pour le scénario, il est simplet, sans grandes surprises étant donné qu'il réadapte pour la énième fois "Roméo et Juliette" où deux clans rivaux et ennemis se tirent dans les pattes à longueur de journée.
Pour les dialogues, ya quelques bons passages, mais rien de transcendant non plus - J'ai lu que les dialogues étaient toujours à double-sens, mais ça, à moins de parler hindi, je crois qu'il faut faire une croix dessus ^^'...
Pour les musiques et danses, comme souvent à bollywood, c'est l'un des points forts du métrage : la plupart des musiques sont biens et les danses sont extrèment bien chorégraphiées.

Pour résumer, ce n'est pas un chef d'oeuvre, l'histoire on s'en tape un peu beaucoup, mais c'est visuellement éblouissant.

Scénar : 4
Image : 10
Musique/Danse : 7
Acteurs : 8
Note Finale : 7.25

:: LA SCENE ::
En complèment de la bande-annonce, je vais insisté sur une scène en particulier pour vous donner idée du bazar, celle du titre "Lahu Munh Lag Gaya".
Parce qu'elle est bien déjà ^^ et qu'elle donne un bon aperçu de la photo, de la mise en scène, du jeu d'acteur, des danses, de la musique et aussi les codes qu'on peut rencontrer dans ce genre de film.
Je vais essayer de vous donner quelques pistes de compréhension concernant les références.

En effet, ce qui peut vous manquer pour apprécier cette scène à sa juste valeur, c'est l'aspect culturel du background, le réalisateur est originaire du Gujarat (région d'extrème ouest de l'Inde fortement influencée de culture musulmane), et c'est dans cette région qu'il connait très bien, que se déroule l'action du film.
Vous avez certainement l'image archétypale d'une Inde dravdienne, avec ses danses, ses musique bien typée (Odissi, Kathak, Bharata natyam...), mais l'Inde est beaucoup plus vaste que cela, avec de nombreuses cultures différentes.
La scène chorégraphiée ci-dessous présente la danse "Garba" qui est pratiquée au Gujarat pendant les 2 équinoxes (au printemps pour le "Holi", en automne pour le "Navratri") et sont comme les 2 facettes d'une même pièce, car similaire sur certains points et opposées sur d'autres.
(voir "Nagada song dhol" pour l'extrait dédié au "Navratri").

Le "Holi"( ou "fête des couleurs" ou "fête de l'amour") est la célébration la plus ancienne et la plus diffusée de L'Inde (elle est originaire du Gujarat aussi), elle correspond par des bien des points à notre carnaval.
Car il y a dans pratiquement toutes les cultures, une célébration purgative où l'on fait table rase du passé et on se lache joyeusement.
Comme vous avez du le voir récemment dans la pub "Xperia Z", lors du deuxième jour du Holi les participants se jettent des poudres colorées (rouge, bleu, orange, vert) comme nous nous lançons des confettis.
Ainsi recouverts, tous sont égaux (les castes s'annulent) et les ennemis font la trève et dans ce joyeux chaos, les gens se permettent de faire des choses que la morale et le "qu'en-dire-t-on" limitent habituellement.

Je vous explique tout cela car, le Holi prend tout son sens dans cette configuration des 2 protagonistes de clans rivaux qui devraient ne jamais se cotoyer... sauf, ce jour-là..
il est d'ailleur dit que lors du Garba "on doit danser comme si personne ne nous regardait" alors que tout le monde s'observe...

De plus, la poudre rouge jetée en l'air pour dissimuler leur flirt normalement proscrit, n'est en rien du au hasard, car la symbolique des couleurs lors du Holi, le rouge (l'amour, la joie) est personnifié par Leela et le Bleu (la vivacité) est personnifié par Ram.

Pour finir sur les références de la scène, c'est aussi pour souligner que les figures de style et les évocations cryptées sont nombreuses de ces films - comme ils avaient pu l'être avec le code de moralité "Hays" aux USA avant 1967 où par exemple Hitchock utilisait l'image du train qui rentre dans un tunnel pour suggèrer une scène de sexe.
l'Inde, même si évolue ses dernières années, en est encore à ce stade là...(après ce mètrage est plus débridé que la moyenne).

Bref, tout ça pour dire qu'il faut parfois quelques infos pour ne pas confondre naiveté et subtilité ;)
Pour le reste, vous avez des yeux et le lien ci-dessous, vous comprendrez vite pourquoi je vous racontais tous ses détails qui je pense sont éclairants.
Et peut-être, qui sait, éveilleront-ils chez vous, de l'intérèt pour ce cinéma étrange.

http://youtu.be/szVW_w-W8cQ
Emmanuel_Sorin
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Bollywood & co, Les plus belles claques esthétiques, Top 3 films avec Deepika Padukone et Les meilleurs films indiens

Le 22 août 2014

8 j'aime

Ram-Leela
Emmanuel_Sorin
7
Ram-Leela

Mièvrerie éblouissante

Si vous êtes un peu curieux, bon public et ouvert d'esprit, ce film peut vous rassasier la rétine. Vu qu'il n'a pas encore un seule critique, je me permets de remplir le vide avec quelques lignes...

Lire la critique

il y a 8 ans

8 j'aime

Ram-Leela
libenet
8
Ram-Leela

Une adaptation en fil de soie...

Sanjay Leela Bansali est, à Bollywood, ce que Tarantino est à Hollywood; un grand artiste assez excentrique, souvent controversé, mais dont les oeuvres sont toujours hautement anticipées. Dans tous...

Lire la critique

il y a 7 ans

4 j'aime

Ram-Leela
Shania_Wolf
8
Ram-Leela

Ram chaahe Leela chaahe Leela chaahe Ram

Difficile de réprimer son enthousiasme au sortir du film de Sanjay Leela Bhansali qui, faute d’avoir le sens de la mesure, a indéniablement celui du spectacle. Nous prouvant plus que jamais que...

Lire la critique

il y a 5 ans

3 j'aime

Mad Max - Fury Road
Emmanuel_Sorin
10

Le film de l'année

Le film en bref SCENARIO L'essentiel est une longue course-poursuite folle furieuse de deux heures, sans aucun répit. Même si il y énormément à dire, dans l'absolu, nvous n'avez besoin d'aller...

Lire la critique

il y a 7 ans

24 j'aime

17

One-Punch Man
Emmanuel_Sorin
8

One punnnnnnnch !!!

Historique web Avant de parler de la série en tant que telle, quelques mots sur ses origines, qui, sont, à ma connaissance, uniques au monde dans le domaine. En effet, normalement, dans l'industrie...

Lire la critique

il y a 6 ans

14 j'aime

4

Re:Zero
Emmanuel_Sorin
8
Re:Zero

Game Over ! / Reboot...

Re:Zero - Starting Life in Another World (ou Re:Zero pour les intimes) est un animé de 25 épisodes produit par le petit studio "White Fox" ( Steins;Gate, Akame ga Kill!, Jormungand ) et adapté du...

Lire la critique

il y a 6 ans

12 j'aime