L'idée est sympa mais pauvrement exploitée.


La mise en place est bordélique, confuse et extrêmement longue ! Tous ces personnages qui ont chacun leur petite histoire dont on se fiche en fait parce que c'est superficiellement traité. Quand la course arrive enfin, il y a tellement de personnages à suivre que ça n'avance pas vraiment et puis surtout on se perd dans la progression de chacun. Les conflits ne se ressentent pas assez. La troisième partie du film, bien qu'elle annule complètement ce qui faisait tout l'intérêt du film, à sa voir le marathon, relève un peu le niveau, c'est plus axé sur l'action, avec un petit nettoyage parmi les personnages. Malheureusement les résolutions sont bien trop faciles.


La réalisation n'est pas top en matière de gestion de l'espace : si l'on se perd lors de la course, c'est plus à cause du travail de caméra que de l'histoire. Il faut dire aussi que certains acteurs se ressemblent trop, et il faut un temps d'adaptation pour comprendre qui est qui (durant la course, chacun court différemment et dans un sens différent, ça permet de les distinguer plus facilement... mais comme ça arrive tardivement) ? La photographie reste plaisante, avec de bons décors et une volonté appréciable de nous montrer quelques gestes du quotidien (du moins au début). Enfin, la musique est assez bonne, avec de bons thèmes mémorables.


Bref, c'est un peu mou et confus.

Fatpooper
5
Écrit par

Le 12 avril 2020

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

il y a 7 ans

116 j'aime

35

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

il y a 9 ans

103 j'aime

45

Taxi Driver
Fatpooper
5
Taxi Driver

Critique de Taxi Driver par Fatpooper

La première fois que j'ai vu ce film, j'avais 17ans et je n'avais pas accroché. C'était trop lent et surtout j'étais déçu que le mowhak de Travis n'apparaisse que 10 mn avant la fin. J'avoue...

il y a 12 ans

81 j'aime

52