Souvenirs de Marnie
6.9
Souvenirs de Marnie

Long-métrage d'animation de Hiromasa Yonebayashi (2014)

ATTENTION SPOILERS

Souvenirs de Marnie est un véritable chant du cygne à l'heure où la question de l'avenir plus qu'incertain de Ghibli reste posée. Il n'est d'ailleurs pas impossible d'y voir l'expression de la nostalgie du passé doré du studio, comme le laissent penser les sentiments irriguant les fêtes organisées dans le château du marais, tout droit sorties d'un temps lointain et désuet. C'est aussi une évocation de son futur immédiat, à l'heure où ses parents, Hayao Miyazaki et Isao Takahata, tirent leur révérence.

L'absence du père et de la mère est d'ailleurs au centre de cette touchante histoire d'amour et d'amitié entre deux enfants, où l'une est l'exacte opposée de la personnalité de l'autre, alors même que le trauma qu'elles ont subi (l'absence justement) est étrangement similaire. Souvenirs de Marnie est d'une mélancolie rare, traversé d'image et de symboles puissants assez sombres. Mais le coeur du spectateur est malgré tout emporté, que ce soit à l'occasion d'une danse enfantine, d'une étreinte , de larmes partagées ou d'un pardon imploré. Sentiments brouillés, exagérés, exacerbés dans leur ressenti par l'âge des deux petites héroïnes, ainsi que par le fait qu'elles aient grandi trop vite, privées des repères familiaux indispensables au développement d'une enfant. N'est ce pas, finalement, de manière inconsciente, ce qu'éprouvent Goro Myazaki et Hiromasa Yonebayashi, nouvelle garde de l'animation japonaise made in Ghibli, privée de l'illustre tutelle ?

Coup de coeur instantané, Souvenirs de Marnie cueille son spectateur par surprise par les sentiments qu'il lui fait ressentir, en totale communion avec ce que les héroïnes enfantines éprouvent, émotions que l'on a tous partagé dans notre vie, jusqu'à ce qu'une larme fugitive coule, chaude et émouvante, dans des adieux déchirants.
Behind_the_Mask
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à ses listes Une année au cinéma : 2015, Les meilleurs films de 2015, Les plus belles plumes au service de la critique et Pour moi, 2015, c'était...

Créée

le 18 févr. 2015

Critique lue 653 fois

19 j'aime

4 commentaires

Behind_the_Mask

Écrit par

Critique lue 653 fois

19
4

D'autres avis sur Souvenirs de Marnie

Souvenirs de Marnie
tchoucky
9

Une histoire de deuil et de guérison

Anna a douze ans, et elle étouffe dans sa vie, au propre comme au figuré. Au propre, parce qu’elle a de l’asthme. Au figuré parce qu’elle ne s’intègre pas vraiment dans sa classe, n’est pas assez...

le 10 déc. 2014

57 j'aime

5

Souvenirs de Marnie
Docteur_Jivago
6

(Don't you) forget about me

Anna, jeune fille solitaire vivant en ville avec ses parents, rejoint un été sa tante dans un petit village plutôt calme où, dans une demeure étrange et inhabitée, elle va faire la rencontre d'une...

le 12 avr. 2016

38 j'aime

6

Souvenirs de Marnie
Arbuste
4

Critique de Souvenirs de Marnie par Arbuste

Attention, cette critique est super terre à terre. Elle ne s'embarrasse pas de concepts vagues comme la poésie ou le ressenti. Et ce pour une raison simple, c'est que, justement, j'ai rien ressenti...

le 22 janv. 2015

35 j'aime

14

Du même critique

Avengers: Infinity War
Behind_the_Mask
10

On s'était dit rendez vous dans dix ans...

Le succès tient à peu de choses, parfois. C'était il y a dix ans. Un réalisateur et un acteur charismatique, dont les traits ont servi de support dans les pages Marvel en version Ultimates. Un éclat...

le 25 avr. 2018

204 j'aime

54

Star Wars - Les Derniers Jedi
Behind_the_Mask
7

Mauvaise foi nocturne

˗ Dis Luke ! ˗ ... ˗ Hé ! Luke... ˗ ... ˗ Dis Luke, c'est quoi la Force ? ˗ TA GUEULE ! Laisse-moi tranquille ! ˗ Mais... Mais... Luke, je suis ton padawan ? ˗ Pfff... La Force. Vous commencez à tous...

le 13 déc. 2017

189 j'aime

37

Logan
Behind_the_Mask
8

Le vieil homme et l'enfant

Le corps ne suit plus. Il est haletant, en souffrance, cassé. Il reste parfois assommé, fourbu, sous les coups de ses adversaires. Chaque geste lui coûte et semble de plus en plus lourd. Ses plaies,...

le 2 mars 2017

184 j'aime

25