Après le succès fracassant de Twister en 96, le cinéaste Jan de Bont (Hantise, Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie) revient dans la suite de son premier Blockbuster de 94, Speed 2 : Cap sur le danger. Dans sa première production en association avec Mark Gordon & Steve Perry, le budget déjà trois fois supérieur à Speed, passe de 110 à 160 millions de dollars suite à de nombreux soucis lors du tournage et en postproduction. Speed 2 est filmé en décors naturels avec les impondérables que cela implique, mauvaises conditions climatiques surtout avec tornades… Sandra Bullock (La Disparue, Ocean's 8) remet le couvert en tête d'affiche moyennant un bon cachet de 12.5 millions de dollars suite à la non participation de Keanu Reeves dans cette séquelle. Plus question de bus cette fois-ci, mais un beau paquebot ! La belle mais énervante Annie fait une croisière en amoureux avec son nouveau petit ami, flic de la brigade antigang du S.W.A.T. comme son ex ! Un informaticien, licencié abusivement par une grande compagnie maritime, transforme le luxueux paquebot de croisière en bombe à retardement ! Jason Patric (Génération perdue, Home Invasion) essaye de remplacer Reeves et le Bad Guy démoniaque de service est attribué à Willem Dafoe (Les Rues de feu, Aquaman). Deux rescapés du premier opus reviennent aussi, Joe Morton (Terminator 2 : Le Jugement dernier, Justice League) et Glenn Plummer (Menace to Society, Ca$h). Temuera Morrison (L'Âme des guerriers, Osiris, la 9ème planète), Brian McCardie (Rob Roy, Ordure !), Colleen Camp (Le Jeu de la mort, La Prophétie de l'horloge), Bo Svenson (Justice sauvage 2, Icarus) et le groupe UB40 complète la distribution.


On l'dira jamais assez, une relation qui démarre dans l’intensité, ça tient pas la route.


Annie et son fiancé, Alex, membre des brigades antigang de Los Angeles, ont décidé de faire une croisière dans les Caraïbes, à bord d'un somptueux paquebot. Le jeune homme ne tarde pas à relever le comportement étrange d'un passager, un informaticien nommé Geiger. En réalité, l'individu vient d'être licencié par sa société et a organisé, pour se venger, un plan machiavélique qui doit aboutir à la destruction du navire. Geiger, grâce à un montage informatique perfectionné, parvient à prendre le contrôle du Seabourn Legend et à imposer l'évacuation des passagers. Alex choisit de rester à bord afin de contrer les intentions du savant fou…


Tu veux faire bouger le gros paquebot avec moi !


Dans ce naufrage artistique qui prend le spectateur pour un con, Speed 2 remporte tout de même le Razzie Awards 1998 du pire remake ou suite de l'année 1997, rien n'est à sauver que ce soit l'histoire bateau avec ses personnages insipides, la mise en scène, l'action et les effets spéciaux !
La 20th Century Fox a voulu surfer sur le carton critique et commercial de Speed tout en oubliant l'essentielle, une bonne histoire au rythme d'action soutenue et un excellent casting (Reeves, Bullock, Hopper & Daniels) ! Initialement Reeves & Bullock ne veulent pas faire Speed 2, Reeves n'aime pas l'histoire du couple Traven en croisière terroriste et il ne veut pas faire un film d'action dans l'immédiat sortant tout juste du poussif thriller d'action Poursuite d'Andrew Davis. Il refuse donc les douze millions de dollars de cachet et préfère être le partenaire d'Al Pacino dans L'Associé du diable de Taylor Hackford.
Cependant Bullock accepte le cachet de Reeves pour reprendre son rôle dans les bras musclés d'un Patric sans charisme ! Jan de Bont touche ses 6 millions de salaires et c'est parti pour la grosse connerie, un flop retentissant aux USA ne rentrant seulement dans ses frais à l'international sans compter le manque du budget pharaonique des frais publicitaires ! Le seul s'en sortant allègrement c'est le cabotin de Willem Dafoe, qu'a-t-il eut besoin d'aller dans cette galère !

Créée

le 15 janv. 2019

Critique lue 690 fois

6 j'aime

HITMAN

Écrit par

Critique lue 690 fois

6

D'autres avis sur Speed 2 - Cap sur le danger

Speed 2 - Cap sur le danger
-Marc-
2

Drame social

Un salarié dévoué est victime d'une maladie professionnelle. Devenu inapte et condamné par la science, il est licencié sans indemnité par un infâme patron capitaliste (pléonasme). Dans notre société...

le 16 janv. 2019

17 j'aime

3

Speed 2 - Cap sur le danger
Ugly
5

Cauchemar nautique

Ce titre de critique est en réalité ironique car c'est un cauchemar dans les 2 sens du terme. Oui enfin, il y a pire c'est vrai, mais on n'est pas loin du n'importe quoi avec cette suite qui sent...

Par

le 15 janv. 2019

16 j'aime

4

Speed 2 - Cap sur le danger
Libellool
7

Titanic 2 : New Generation

Trois ans après l'immense succès de Speed, la Fox et Jan de Bont (sorte de père spirituel de Michael Bay) remettent ça. Budget et moyens techniques revus à la hausse, nouveau cadre paradisiaque pour...

le 15 juil. 2014

7 j'aime

10

Du même critique

Le Pari
HITMAN
8

Pupuce. Code No Good !

Comédie culte et indémodable écrie, réalisée et interprétée par Didier Bourdon et Bernard Campan (Les Trois Frères, Les Rois mages), il ne s'agit pas d'un long-métrage des Inconnus, Pascal Légitimus...

le 23 févr. 2017

33 j'aime

5

John Wick
HITMAN
8

FORTIS FORTUNA ADIUVAT.

Keanu Reeves is back, voici le meilleur film d'action de Keanu Reeves (Point Break, Knock Knock) depuis Matrix et le meilleur film d'action américain de 2014. Dans ce renouveau du film d'action dont...

le 21 févr. 2017

31 j'aime

Mad Max - Fury Road
HITMAN
9

Maximilian Rockatansky.

Qu'est ce que je pourrais rajouter qui n'a pas était dit ou décrit de ce merveilleux film d'action produit, réalisé et co-écrit par Monsieur George Miller (Les Sorcières d'Eastwick, Happy Feet). Et...

le 31 mai 2015

27 j'aime