👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

3ème film de Na Hong-jin, réalisateur de The Chaser qui m'avait déjà époustouflé, et bien c'est une nouvelle fois chose faite avec The Strangers. Impossible d'écrire une critique constructive en sortant de la salle de projection. Tellement de choses se poussaient dans ma tête, comme si mon cerveau n'avait pas eu le temps de digérer toutes les images, tous les états, toutes les sensations qu'il venait d'expérimenter pendant deux heures et demi.
Mais qu'est ce qu'il vient de se passer ?
C'est ce qu'on se dit lorsque démarre le générique de fin.
Pourquoi ?
Parce que Na Hong-jin va encore plus loin que ces deux précédents thrillers. Le réalisateur Sud-Coréen réussit presque à créer un nouveau genre de films en jonglant avec les films de genres. Il fait tomber les frontières et joue avec les codes avec une maîtrise de la mise en scène et de l'ambiance qui lui permet de ne jamais s'éparpiller, de garder l'ensemble cohérent. Et pourtant, ce n'était pas chose aisée. Ce qui commence comme une histoire de meurtres nous ballote entre rires et questionnements alors que les choses se mettent en place. Accroché à ce père de famille gentil, presque toujours père avant d'être policier, on avance comme lui dans cette enquête. Au début avec une certaine distance puis chemin faisant, on se retrouve comme lui pris au piège des événements. Et même s'il reste encore un peu de place pour le grand-guignol, on terminera cette enquête crispé à notre siège à tenter (peut-être en vain et ça ne gâchera rien au plaisir) de dénouer le pourquoi du comment, les raisons de tout ça. Impossible de fermer l’œil immédiatement, de mettre mes neurones en sourdine, Na Hong-jin a mis en place une machine machiavélique où ses acteurs absolument fantastiques se démènent. Je pourrais dire que j'ai vu là le premier film de "fantômes" qui m'a hanté. Pas de peur mais simplement car j'y ai vu bien plus qu'une intrigue. The Strangers possède à mon sens une deuxième lecture, bien plus philosophique que le fantastique exercice de style offert à mes yeux. Comme une fable horrifique, ce récit mêlé de superstitions nous assène le coup de grâce avec une morale qui s'applique non seulement aux personnages mais aussi aux spectateurs avec lesquels le réalisateur joue, en semant ça et là des détails qui les poussent toujours un peu plus loin. Finalement, à écrire ces lignes, je me rends compte que l'euphorie n'est pas retombée.
Chacun se fera son avis mais pour ma part, The Strangers est complètement fou.
Et y'a que les fous qui ne changent pas d'avis...

Eric_Tesungenie_Hazo
10

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films d'horreur, Top 10 Films, Les meilleurs films coréens, Les meilleurs films de fantôme et Les meilleurs films des années 2010

il y a 6 ans

8 j'aime

3 commentaires

The Strangers
Sergent_Pepper
7

Voyage au bout de l’envers

Toi qui entre ici, abandonne tout repère : telle devrait être la devise de The Strangers, qui, s’il file une continuité avec les titres anglophones précédents dans la filmographie de Na Hong-jin,...

Lire la critique

il y a 6 ans

132 j'aime

63

The Strangers
Velvetman
8

The Devil inside Me

Fort de deux premiers films extrêmement prometteurs que sont The Chaser et The Murderer, Na Hong-Jin revient aux affaires avec une nouvelle création qui explore profondément les racines exubérantes...

Lire la critique

il y a 6 ans

96 j'aime

2

The Strangers
SanFelice
10

"On dirait que tu vas en enfer toutes les nuits"

Décidément, les Coréens ont une vision particulière de leur police. Une fois de plus, nous avons ici un policier lourdaud, dont l'intelligence ne semble pas être la principale qualité. Un policier...

Lire la critique

il y a 5 ans

85 j'aime

6

The Strangers
Eric_Tesungenie_Hazo
10

What the fuck happened ?!

3ème film de Na Hong-jin, réalisateur de The Chaser qui m'avait déjà époustouflé, et bien c'est une nouvelle fois chose faite avec The Strangers. Impossible d'écrire une critique constructive en...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime

3

Dragon Ball FighterZ
Eric_Tesungenie_Hazo
5

Trop beau pour être trop bien

Ah ça, ils te l'ont vendu à grands coups d'images. Mon dieu, c'est pas vrai, je vais pouvoir jouer à l'anime Dragon Ball Z ! C'est pas vrai ? Si, regardes la dernière vidéo ! Oh. C'est pas vrai...

Lire la critique

il y a 4 ans

7 j'aime

The Lure
Eric_Tesungenie_Hazo
5
The Lure

Dans la pataugeoire

The Lure, Corki Dancingu de son vrai titre, traduisez littéralement avec Google Translate Filles dansant, est un film polonais qui mérite le détour, quoi qu'on en pense. Il fait partie de ces films...

Lire la critique

il y a 2 ans

6 j'aime