Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

De l'action, de l'humour, des personnages de notre enfance que j'ai eu le plaisir de retrouver, des chorégraphies kitchs mais qui font partie du spectacle, des robots géants tirant des lasers de partout, les carrière de pierre. Non, je rigole. Ce n'est pas évidemment pas le cas de Turbo Power Rangers aussi lamentable que son aîné de 1995.


De la première seconde avec un générique pompé sur celui de Star Wars jusqu'à la dernière, tout est nul, mauvais, joué par des pantins sans personnalité. Même dans la série de 1993, ils en avaient une de personnalité. Le bleu, c'était l'intello car il avait des lunettes. Le noir, le danseur. La rose, la gymnaste. Le rouge, la force. La jaune, les arts martiaux. C'était grossier mais bon. On pouvait les différencier.


Malgré le retour dans des seconds rôles de Amy Jo Johnson qui jouait la Power Ranger rose et Jason, le Power Ranger rouge, ça reste pathétique. L'espèce de magicien que les Rangers doivent sauver et qui ne communique que par des gémissements. On se croirait dans un film pornographique avec ses "ooooooooh, hmmmmmm, aaaaaaah". Les costumes dignes d'une fête d'école de fin d'année. Sérieusement, en cherchant bien dans mes cartons, je dois avoir les mêmes. Même la transmutation était plus stylée dans la série. Il faut dire que les scènes d'action étaient récupérées du Japon. Là, comme c'est un film, j'ai l'impression que les Américains ont dû tout faire eux-mêmes et ça donne ce carnage. Il faut attendre les vingt dernières minutes pour les voir se battre. C'est révélateur non ?


Je n'ai même pas parlé du cabotinage des acteurs en particulier celle de la nouvelle Rita qui donne tout ce qu'elle a et des horribles Bulk et Skull, les deux phylloxéras, tous deux plus grimaçants que jamais. Des effets spéciaux pourris. C'est un véritable massacre. Je n'avais pas vu ce film en 1997, j'étais déjà passé à autre chose, et heureusement car je me serai senti volé.

Incertitudes
1
Écrit par

Créée

le 10 avr. 2020

Critique lue 228 fois

Incertitudes

Écrit par

Critique lue 228 fois

D'autres avis sur Turbo Power Rangers : Le Film

Turbo Power Rangers : Le Film
mavhoc
2

Un long et mauvais épisode

Avant de commencer cette critique sachez que cette note est certainement généreuse. En effet, je suis un fan de l'univers de Power Rangers, je regarde encore la série et je l'adore et, croyez moi, ce...

le 20 déc. 2017

1 j'aime

Turbo Power Rangers : Le Film
Incertitudes
1

Critique de Turbo Power Rangers : Le Film par Incertitudes

De l'action, de l'humour, des personnages de notre enfance que j'ai eu le plaisir de retrouver, des chorégraphies kitchs mais qui font partie du spectacle, des robots géants tirant des lasers de...

le 10 avr. 2020

Turbo Power Rangers : Le Film
GuiKD
2

Marron derrière

5 jeunes adolescents ayant des goûts vestimentaires mono couleur se battent contre des méchants ultras crétins et pas crédibles. Oui, je sais....Encore un film qui traînait et que j’ai décidé de...

le 31 août 2019

Du même critique

Marche à l'ombre
Incertitudes
10

"J'ai été attaqué par des renards tout à l'heure"

Marche à l'ombre est assez proche de Viens chez moi, j'habite chez une copine. La présence de Michel Blanc bien sûr. Mais les thématiques sont similaires. Chômage, précarité, crise du logement,...

le 8 nov. 2015

13 j'aime

1

Heureux qui comme Ulysse...
Incertitudes
8

Critique de Heureux qui comme Ulysse... par Incertitudes

Lorsque Fernandel tourne ce film, il n'a plus tourné depuis deux ans. Il se dit marqué par le décès de son copain Bourvil. Vous l'avez deviné, on n'est pas ici dans la grosse comédie. Le comique...

le 11 janv. 2015

10 j'aime

3

Les Tontons flingueurs
Incertitudes
10

Critique de Les Tontons flingueurs par Incertitudes

Les Tontons flingueurs marquent la première collaboration entre Lautner et le dialoguiste Michel Audiard et le début d'une trilogie qui s'est poursuivie avec Les Barbouzes et Ne nous fâchons pas. Il...

le 23 nov. 2013

10 j'aime

4