Cover Un été 42

Un été 42

Summer of 42

1971

631

869

64

7.3

Film de Robert Mulligan · 1 h 43 min · 16 juin 1971 (France)

Genres : Comédie, Drame, Romance

Casting (acteurs principaux) :

Jennifer O'Neill, Gary Grimes, Jerry Houser, Oliver Conant, Katherine Allentuck, Christopher Norris, Lou Frizzell, Robert Mulligan

Pays d'origine :

États-Unis

Bande originale :

Summer of '42
Casting complet et fiche technique

Hermie se souvient avec nostalgie de cet été 1942, lorsqu'il avait 15 ans. Garçon timide et rêveur, il avait du mal à aborder les filles de son âge.

JimBo_Lebowski

Je viens juste de me rendre compte que c'est le film que regardent Wendy et Danny dans la version longue de "Shining". https://youtu.be/Ss3ldR_9LdA

il y a 6 ans

4 j'aime

3

JimBo_Lebowski
9
JimBo Lebowski

Critique positive la plus appréciée

La beauté est dans l’œil de celui qui regarde

Il reste toujours dans nos souvenirs quelque chose de flou et à la fois marquant, quelque chose qui demeure et qui se détériore, quelque chose qui passé l’âge de raison ne nous sert qu’à simplement...

il y a 6 ans

41 j'aime

14

Val_Cancun
6
Val_Cancun

She's out of my league

La très belle affiche, la réputation du film ainsi que sa séquence d'introduction me laissaient espérer une œuvre émouvante, sentimentale et mélancolique. Ce que "Summer of 42" est bel et bien - du...

il y a 3 ans

7 j'aime

3

bidulle3
10
bidulle3

Critique de par bidulle3

C'est pendant l'été 42 que trois amis vont vivre le dernier, plus jamais après ces vacances les chose ne seront pareil. Hermie garçon doux et reveur, ainsi que Oscar et Bernard sont en pleine...

il y a 10 ans

6 j'aime

1

FlavienDelvolvé
10

Les hommes étaient des enfants

Qu’il est beau ce souvenir, celui qui sans cesse se meut, se transforme, s'intensifie, s’embellit, pour devenir une formidable histoire qui, à force d’être racontée, n’a plus besoin de mots pour nous...

il y a 3 ans

4 j'aime

2

Zogarok
7
Zogarok

Critique de par Zogarok

Ce film sur le passage à l'âge adulte (le thème central chez Mulligan) joue sur plusieurs tableaux. Sans pomper les œuvres, il rappelle par certains aspects le style de Mike Nichols (Le Lauréat en...

il y a 7 ans

5 j'aime