Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Reese Witherspoon is into the wild.

Un an après le succès de Dallas Buyers Club, Jean-Marc Vallée est déjà de retour (pour notre plus grand plaisir) avec un road-movie directement adapté du livre "Wild" de Cheryl Strayed, l’héroïne de l'histoire interprétée par Reese Witherspoon donc.

Wild est une histoire vraie marquante, entre randonnée initiatique et renaissance de cette femme. Il faut voir ce long métrage comme une sorte de thérapie par la nature, un moyen d'oublier les souvenirs nous hantant, d'oublier qui on est, et repartir à zéro en chassant les démons intérieurs en se retrouvant en communion avec la nature. Cette dernière et l'Homme sont en échange permanent. Une sorte de symbiose. La nature prend ce que l'Homme a à lui donner et inversement. Elle renvoi constamment au passé et c'est de cette manière que Cheryl le confronte, le combat et se vide de l'intérieur pour mieux se retrouver; c'est un peu le calme assourdissant de l'environnement dans lequel elle évolue qui va lui permettre d'apaiser sa conscience et de rentrer en repos avec soi-même. Cette relation à la nature, vue comme une alliée, est importante dans le film et c'est un cadeau de la part de Jean-Marc Vallée de nous offrir de telles images.
Et comme la majorité des road-movie, le parcours est parsemé de rencontres. Ces rencontres redonneront un sens à la vie de Cheryl, la forgera, la rendant ainsi plus forte. Tous ces personnages apportant énormément, bien que cela soit souvent bref, c'est souvent intense. Une aventure humaine pleine de bonté de la part de Jean-Marc Vallée.

REESE WITHERSPOON - C'est une grande Reese Witherspoon que l'on retrouve. Très investie, que ça soit en tant que productrice ou actrice, comme l'a dit Jean-Marc Vallée dans une interview: "J'avais une actrice qui se donnait corps et âme, qui sortait de sa zone de confort et qui était souvent complètement nue devant moi. Elle a même accepté de ne pas avoir de miroir dans sa roulotte; elle ne pouvait donc pas savoir de quoi elle avait l'air.". En effet, l'actrice ne portant aucun maquillage, elle est cependant d'une beauté sans égal. Une interprétation forte, touchante et naturelle. On se prend très rapidement d'empathie pour cette femme à l'âme sensible au fond.
Une performance qui ne devrait pas passer inaperçue...

LE "PACIFIC CREST TRAIL" - La grande force du film c'est aussi ce fabuleux panorama sur les paysages de la côte ouest américaine, en allant de la Californie jusqu'à l'Oregon. Après le visionnage du film, les plus aventuriers d'entre vous auront une sérieuse envie de tout lâcher et de se ressourcer en partant dévorer des kilomètres de sentiers loin de tout, pour mieux se retrouver.

LE MONTAGE & LA MISE EN SCENE - Astucieux et intelligent. Très loin d'être tape-à-l'oeil, la sobriété de la mise en scène de Jean-Marc Vallée et renforcé par un montage très efficace, alternant moments du passé et ceux du présent. Une alternance avec beaucoup de subtilité, je n'en dirais pas plus...

LA SYMBOLIQUE DU RENARD - Dans cette aventure le Renard apparaît souvent à notre héroïne. Il faut le voir ici comme un animal totem, un guide spirituel,... il est le maître rusé montrant la voie pour dépasser les obstacles de la vie. La sagesse de l’animal totem du renard, peut inspirer à utiliser ou développer une capacité de réflexion rapide et un sens d’adaptation certain.
Le Renard symbolise aussi de façon général le regard que porte la nature sur l'Homme. Au fond c'est peut-être lui qui joue le rôle d'intermédiaire entre la nature et Cheryl. Le "thérapeute" de ce début de nouvelle vie. Un joli rapport à la nature encore.

"Pour moi, la solitude avait toujours été un lieu plus qu'un sentiment, une petite pièce dans laquelle je pouvais me réfugier pour être moi-même." - CHERYL STRAYED
Sawyer17
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de cœur et l'a ajouté à ses listes L'année 2015 en 15 films! et Les meilleurs films de 2015

Créée

le 20 déc. 2014

Critique lue 6.6K fois

39 j'aime

3 commentaires

Sawyer17

Écrit par

Critique lue 6.6K fois

39
3

D'autres avis sur Wild

Wild
eloch
6

"Ta seule ennemie, c'est toi"

Quand Black Swan est sorti au cinéma, l’hebdomadaire Télérama s’était posé cette question en Une : « Danser est-ce souffrir ? ». Pour Wild, c’est autre chose, il s’agit de vivre. Pour se remettre à...

le 16 janv. 2015

33 j'aime

5

Wild
JimBo_Lebowski
3

Vallée mieux rester chez soi

Quoi de mieux que de partir sur les routes pour oublier son chagrin ? Faire table rase du passé et marcher, s’arrêter, lire, penser, faire de nouvelles rencontres, c’est cool, mais en ce qui concerne...

le 21 janv. 2015

30 j'aime

17

Wild
Gand-Alf
8

La jungle de mon deuil.

De par son titre, son sujet, ses paysages sauvages et son affiche invitant à prendre la route sans attendre, le nouveau film de Jean-Marc Vallée rappelait dangereusement le magnifique Into the Wild...

le 15 janv. 2016

30 j'aime

2

Du même critique

Wild
Sawyer17
8

Reese Witherspoon is into the wild.

Un an après le succès de Dallas Buyers Club, Jean-Marc Vallée est déjà de retour (pour notre plus grand plaisir) avec un road-movie directement adapté du livre "Wild" de Cheryl Strayed, l’héroïne de...

le 20 déc. 2014

39 j'aime

3

Les Sentiers de la gloire
Sawyer17
9

Critique de Les Sentiers de la gloire par Sawyer17

Stanley Kubrick signe un chef d'oeuvre sur l'armée française pendant la première guerre mondiale. Ce n'est pas qu'un film de guerre, mais une histoire axant son récit sur les conseils de guerre, les...

le 16 oct. 2010

26 j'aime

2

Cartel
Sawyer17
6

Cartel ne tient qu'à un fil!

Ridley Scott est un réalisateur énormément apprécié des cinéphiles. Ses œuvres les plus acclamées telles qu’Alien, le huitième passager (1979), Blade Runner (1982) ou encore plus récemment Gladiator...

le 30 oct. 2013

23 j'aime

4