Quand Hugh Jackman sort pour la quatrième fois ses griffes de Wolverine !

Les producteurs l'avaient annoncé pendant la sortie du troisième opus des X-Men, il était prévu qu'une série de spin-offs allait se développer dans les années à venir, dans l'unique but de raconter les origines de plusieurs mutants. Wolverine a été désigné comme le premier mutant qui ouvre le bal, Magneto sera le prochain à avoir sa propre production. L'idée de raconter les origines des mutants me plaisait bien, surtout que rien n'empêchait les producteurs de mettre plein d'autres mutants dans ces réalisations. Je vous rappelle que l'univers des X-Men s'étend sur 40 ans de comics se déroulant à plusieurs époques différentes.


Comme je l'ai dit dans ma critique du premier X-Men, les producteurs et les scénaristes ont réuni dans un long-métrage des mutants venant de plusieurs époques, je me suis dit qu'ils vont certainement faire la même chose dans cette réalisation. Ce qui est apparemment le cas, on en découvre un bon lot comme Deadpool, Silver Fox, Gambit ou l'agent Zero, toute une nouvelle famille d'êtres dotés de pouvoirs surnaturels qui va montrer au public que l'univers des mutants est bien plus enrichissant qu'on ne le croit.


Il y a également Dents-de-Sabre (Vu dans le premier opus) et le général Stryker (Vu dans le second opus) qui sont de retour, sous les traits de d'autres acteurs qui font aussi bien le job que les précédents interprètes. Bien évidemment, la pièce maîtresse de la production est l'interprétation magistrale de l'acteur Hugh Jackman dans le rôle suprême de Wolverine. Comme dans les autres opus, il habite avec beaucoup de vivacité son rôle de mutants aux griffes d'adamantium, avec plus de charisme et plus de muscles que dans les autres opus.


L'acteur développe une personnalité plus développée du protagoniste principal, affronte ses opposants avec plus de sauvagerie et de brutalité dans les coups et déborde d’énergie comme il ne l'a jamais fait auparavant. Dans le reste du casting du bon, l'ensemble est satisfaisant. Ryan Reynolds a la langue bien pendue pour dire toutes sortes de conneries, Danny Huston a un aspect physique très intéressant pour ce qui de camper un général malintentionné, Taylor Kitsch a beaucoup de classe dans le rôle d'un magicien qui cache bien ses secrets et Lynn Collins est une actrice absolument magnifique à voir.


Les bases essentielles pour un spectacle de qualité sont là, il suffisait juste de trouver une bonne intrigue et de la raconter avec une qualité de montage respectable. Malheureusement, c'est assez décevant sur ce point, tout ce que j'ai vu est de la pure négligence. Il faut savoir que le réalisateur Gavin Hood n'a jamais monté une production à gros budget comme celle-ci. Même s'il a connu le succès critique avec sa production dramatique Mon nom est Tsotsi, passer d'une production de genre dramatique à un autre plus fantastique ou action est loin d'être une chose aisée.


D'autant que le metteur en scène a commencé la réalisation du film sans que le scénario soit complètement écrit. Très franchement ! Je me demande comment on peut se lancer dans un projet quand tous les préparatifs ne sont pas mis en place. Il ne faut pas s'étonner de voir un film truffé de maladresses techniques, des sauts de scènes importants ou de moments mal exploités. Le long-métrage en est malencontreusement bourré, on note un suivi des personnages loin d'être motivant et je ne parle même pas des scènes de combat.


Trop courtes, l'impression de n'en avoir pas assez vu, des mutants mal décrits, telles sont les erreurs que l'on peut révéler pendant le visionnage. Il a un sérieux manque d'ambition pour ce qui exploiter le sujet principal et la déception se manifeste maintes fois du début jusqu'à la fin pendant le visionnage. Quand j'ai découvert les premières scènes, j'ai vite deviné qu'on va droit dans le mur. Même si la production est assurée par une mise en scène correcte, on aura toujours le sentiment d'avoir vu un travail bâclé. Ce qui est encore plus décevant, c'est la fameuse scène d'injection d'adamantium de Wolverine pendant l'opération médicale, certainement la scène la plus attendue de la production.


Je ne vais pas tourner autour du pot, c'est minable à voir. L'opération est animée par une révision de scènes de la réalisation, ça perds beaucoup en intensité et en intérêt, même les flashs du second opus étaient beaucoup plus parlants et plus sensationnels que toute la séquence de l'opération médicale. Face à ce constat, on ne peut pas dire que ce spin-off est gratifiant à visionner. Il résume adéquatement les débuts de notre mutant préféré mais l'ensemble scénaristique est trop simplifié, à croire qu'on manquait d'argent pour insister plus sur certains éléments. Les critiques ont suivi, la majorité n'accepte pas cette version et tous les spin-offs ont été annulés, reste à savoir comment les producteurs vont redresser la barre. 4/10



C'est bizarre t'as trop la tête du gars qui croit qu'on en a quelque chose à foutre de ce qu'il dit !


Créée

le 11 nov. 2020

Critique lue 842 fois

29 j'aime

7 commentaires

LeTigre

Écrit par

Critique lue 842 fois

29
7

D'autres avis sur X-Men Origins : Wolverine

X-Men Origins : Wolverine
LeTigre
4

Quand Hugh Jackman sort pour la quatrième fois ses griffes de Wolverine !

Les producteurs l'avaient annoncé pendant la sortie du troisième opus des X-Men, il était prévu qu'une série de spin-offs allait se développer dans les années à venir, dans l'unique but de raconter...

le 11 nov. 2020

29 j'aime

7

X-Men Origins : Wolverine
salomettte
4

Critique de X-Men Origins : Wolverine par salomettte

Si je mets 4 ce n'est pas pour le scénario, non. Si je mets 4 ce n'est pas pour la crédibilité flagrante des comédiens et des figurants, non. Si je mets 4 ce n'est pas pour encourager le stagiaire...

le 2 août 2010

24 j'aime

2

X-Men Origins : Wolverine
rodriguearnould
7

Faut quand même pas lui demander la lune...

A mon avis la plupart des personnes qui ont noté ce film ici sont des fans de comics. Car sans être le film du siècle, celui-ci méritait peut être au moins la moyenne selon moi. Mais sans doute son...

le 13 nov. 2011

22 j'aime

Du même critique

Baby Driver
LeTigre
8

La musique comme elle n’a jamais été utilisée au cinéma.

Réalisateur de la trilogie Cornetto et du film Scott Piligrim, Edgar Wright est en voie d’être l’un des réalisateurs les plus intéressants à suivre de notre génération. Il renouvelle le cinéma d'une...

le 12 juil. 2017

59 j'aime

9

Logan
LeTigre
8

L'adieu mortel du mutant le plus emblématique de la franchise X-Men. 

Suite à la grande satisfaction publique de la réalisation Wolverine : Le combat de l'immortel, le réalisateur James Mangold s'est engagé, sans la moindre hésitation, à mettre en œuvre un nouveau...

le 16 déc. 2020

56 j'aime

10

Mad Max - Fury Road
LeTigre
9

Une nouvelle injustice à régler pour notre justicier Australien !

Un quatrième opus de la saga Mad Max ? Après trente d’absence sur le grand écran ? Personne n'aurait cru ça et pourtant, Cette information a bien été confirmée par de nombreux sites sur Internet...

le 26 mars 2020

54 j'aime

13