Un gros tournant, pas forcément le meilleur

Avis sur Doom 3 sur PC

Avatar imiduno
Test publié par le
Version PC

2004 est une grande année. Une très grande année pour le jeu-vidéo.
Un gros tournant pour les FPS, des titres d'anthologie, et un pas dans une nouvelle ère graphique.

Doom 3 fait partie de ces titres qui ont marqué leur temps. Un bond graphique dingue, une narration nouvelle pour la série, une ambiance morbide et malsaine et le retour du BFG pour notre plus grand plaisir. Et globalement, Doom 3 est bon. Voire très bon sur certains points.

Seulement la même année, et même un peu avant, sont sortis successivement Far Cry et Half Life². Deux autres titres d'anthologie qui ont marqué le genre, chacun à leur manière. Doom 3 devait alors sortir son épingle du jeu en tant que père fondateur du genre.
Renouveau raté – à mon sens.

L'aventure commence plutôt bien, avec une introduction à la Half Life premier du nom : vous débarquez sur Mars, gambadez un peu dans la base, découvrez les différents scientifiques et personnages, l'ambiance est pesante, et puis une expèrience tourne mal, l'enfer débarque et c'est parti pour « survivre » à tout ce tointoin. Une première heure réussie, à l'ambiance très particulière mais efficace et un univers qui semble promettre de belles choses.

Sauf que Doom 3 est étouffant à tous les niveaux.
La redondance globale est exaspérante (et c'est ce qui m'avait fait le lacher en 2004 quand je m'y étais tenté). Les niveaux s'enchaînent, toujours les mêmes, et plus de dix heures dans des couloirs débouchant sur des salles relativement similaires. La peur induite par le pop de monstres dans les premières zones fait ensuite place à une habitude désagréable : on devine le pop de chaque monstre dans chaque nouvelle zone, les triggers lançant la boucherie suivante, on récupère la clé de la prochaine porte, et on continue dans ce jeu couloir interminable...
...jusqu'en enfer.

Là, le titre prend une nouvelle tournure, bien plus agréable.
Une réelle impression de revenir à la source, avec des décors rappellant étonnament Doom et Doom 2. Malsain, gloque, rouge, des démons partout, des décors plus larges. On y est enfin !
Mais ça ne dure que très peu de temps... Dommage. On y a cru.
Retour dans les couloirs de la base martienne. Blabla, boss final, méchant pas content. The End.

Doom 3 a choisi la voie du fps narratif à la Half Life, sans le génie de ce dernier. L'histoire est anecdotique, manichéenne au possible, dirigiste et sans surprise. Tout comme le gameplay qui peine à se renouveler, proposant sans cesse les mêmes monstres en nombre toujours plus grand. Le gameplay est bon, nerveux et précis, mais le bestiaire très pauvre couplé à des armes sans saveur n'aide vraiment pas. On veut le terminer au plus vite. Et il est long le bougre !

Du coup, on le finit avec empressement et seuls les plus chevronnés avides de le finir en nightmare y trouveront un intérêt dans le challenge qu'il peut proposer (surtout vers la fin où ça devient l'orgie). On retiendra bien évidemment son aspect graphique, qui a – à mon sens – très bien vieilli, toujours impressionnant. Son ambiance sonore excellente et son introduction parfaite.
Pour le reste, c'est du basique. Même pour du 2004.
Dommage, on attendait beaucoup plus de ce titre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 279 fois
2 apprécient

imiduno a ajouté ce jeu à 1 liste Doom 3

  • Jeux vidéo
    Illustration [2014] Jeux vidéo terminés

    [2014] Jeux vidéo terminés

    Avec : Beyond : Two Souls, Runner 2 : Future Legend of Rhythm Alien, Broken Age : Acte 1, The Legend of Zelda : A Link Between Worlds,

Autres actions de imiduno Doom 3