👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Just Cause 3, c'est le jeu qui, de prime abord, est complètement déjanté, fun, drôle et décontracté. Et, ce n'est pas faux, le jeu a ces qualités, dès le départ, on est pris dans l'action et l'aventure d'une révolution contre un dictateur à la milice infinie et aux armes puissantes, mais nous, on défie les lois de la gravité, comment pourrait-il gagner?? x) Mais mes trois critères sont-ils remplis (à savoir, scénario, ambiance et immersion)?? Et en un mot, ouais. Mais, le jeu a un vilain défaut et c'est pour cela que je vais écrire ma critique en deux parties qui correspondent en faites à mon expérience, la première, c'est la découverte d'un jeu qui s'amuse avec toi (correspondant aux deux premières zones du jeu et grosso modo, les deux premiers actes :D) et en deuxième, c'est ce que j'ai appelé les limbes... (le reste :p)


Mais pourquoi c'était bien au début?? :0



Donc, comme je l'ai dit, le jeu a tout à fait mes trois critères d'un jeu réussi:


  • le scénario: il est cool et décomplexé, on a affaire à une histoire simple qui se moque d'elle-même avec des personnages comme Dimah, l'action est franchement très réussie, le moment où Rico dévie l'énorme missile est superbement bien fait. Les dialogues entre les persos étaient rares mais sympathiques, ils sont évidemment très clichés avec Dimah dans la team des premiers degrés ou le meilleur pote à Rico dans la team des blagueurs. Ce n'est pas vraiment gênant dans le sens où l'on attend pas de sérieux de l'histoire donc des personnages non plus. Seul bémol, les level design sont la plupart du temps assez identiques et on perçoit déjà des faiblesses au niveau des missions. C'est donc un scénario basique qui se moque de lui-même auquel on a affaire, faut aimer, et pour moi, c'est passable.


  • L'ambiance : Les décors sont franchement sympathiques (et je ne parle toujours que des deux premières zones ^^), les îles sont bien faites, les survoler en parachute ou en wingsuit est plaisant, et puis, c'est quand même très beau. Les personnages ont des apparences, elles aussi, bien faites, on les reconnais bien, et puis, ça suit encore et toujours le scénario cool et simpliste, ce qui veut dire que c'était obligé que le dictateur ai une moustache et un habit militaire avec une influence toute trouvée. La bande-son passe, mais j'en reparlerai. Et comment ne pas parler de la physique qui régit dans ce monde chaotique que nous présente Just Cause?? En clair, elle fait tout le jeu, passer du parachute au wing-suit et ensuite pouvoir reprendre pied-à-terre grâce à un fil d'une puissance divine, c'est parfait... Même si ceci dit, ce n'est pas sans défaut, car, bien évidemment, ça aura tendance parfois à être un peu bugué et à ne pas trop vouloir fonctionner comme on le veut, enfin bref, ça reste franchement appréciable. Bref, cet élément est l'ambiance de Just Cause sans oublier, bien évidemment, les explosions qui se comptent en puissance de 10. Une ambiance qui dépasse le scénario, très largement et pour notre bonheur. ;)


  • L'immersion: le gameplay est bugué et a tendance a lagué (sur PS4, je rappelle) mais bon, j'en parlais déjà dans l'ambiance, les techniques de déplacement sont superbes, le fait que presque tout soit destructible est indéniablement un énorme plus et puis, tout ce qui se rapporte à l'action est jouissif! ^^ Pour moi, le gameplay est original, je n'ai pas joué aux deux premiers, et c'est du tout nouveau pour moi. Les graphismes sont ce qu'on attend d'un jeu de cette envergure, sans être énormément beaux, ils sont pensés et ce qui nous donne un tout cohérent et plaisant. Les effets sonores sont bons et bien dosés, on aurait pu se retrouver quand même avec les oreilles qui saignent avec autant d'explosions, de tirs, bref, de bruits à la minute. Mais l'immersion, c'est aussi une vraisemblance avec le scénario et je pense que vous devinez que c'est réussi. ;) J'ai mis le jeu seulement en VF, j'ai eu un peu la flemme de tester la VO mais en tout cas, sachez que la VF est fidèle à elle-même, pas ouf mais passable. ^^ Bon, par contre, l'I.A. est quand même sacrément puissante, enfin, je dirais plus omnisciente, lors des courses poursuites et que tu veux semer la milice, on les retrouve qui "pop" sur les collines pour t'avoir, c'est horrible. x)



En conclusion, on a un tout très bon, le jeu sait ce qu'il veut être et il l'est très bien, je pense que c'est dû au fait que le jeu s'est déjà bien cherché dans les deux premiers opus et que là, il sait parfaitement comment il doit être.


Mais pourquoi est-ce que s'est devenu nul alors?? :0



Pour une raison très simple, le jeu devient monotone, ça se ressent sur les dernières missions de l'acte 2, mais alors après TOUT te paraît extrêmement chiant et toutes les qualités que j'ai susmentionné, tu peux les reprendre et les mettre dans le sens inverse, tu auras globalement ce que j'ai ressenti à la fin. Le seul truc qui sauve, c'est le fait que j'ai abandonné la BO pour mettre mes propres musiques mais même il faut que viennent s'ajouter un autre truc horrible, la dureté des zones à capturer a triplé pour moi, à la fin, j'en venais même à me faire des plans pour les zones à capturer, en sachant exactement le nombre de morts que j'aurais. Là, c'était le début des limbes, parce que ce n'est pas que ça, la troisième zone me donnait l'impression de n'être pas finie, elle était abusément grande pour une inspiration aussi petite de la part de l'équipe qui devait en avoir marre de ce jeu. Il a été bâclé. Et sur tous les points. Et quand un jeu te fait ça, c'est vraiment l'abandon que tu souhaites le plus. Je ne parlerais même pas des défis, de l'histoire qui suit le même schéma ou des bases qui sont exactement les mêmes l'une à côté de l'autre... Just Cause s'est rendu mauvais tout seul, la seule chose qui m'a permis de terminer, c'était de pouvoir écrire honnêtement cette critique et pouvoir te dire: "Oui! Je l'ai fini à 65%, le reste, c'était des trucs de merde à récupérer et des défis ignobles. Mais, tu n'as aucune idée à quel point la fin est nulle has fuck... Pour te faire un schéma (vu que le jeu adore ça), imagines que ton boss de fin est un véhicule que tu as pu battre au moins trois ou quatre fois avant, qu'ils l'ont boosté, que la map, qu'ils ont créé pour, est nulle et que comme récompense d'une expérience infâme, ils ne te donnent même pas une petite cinématique qui racontent l'after des personnages, non, mais un avion TROP GRAND POUR QUE TU PUISSES LE POSER SUR LA MAP! PUTAIN T-T"

...
Merci.

Malgré cette fin rageuse, je tiens à clarifier que j'ai aimé Just Cause 3 mais que putain, finissez-le votre jeu, merde. :(

Merci d'avoir lu! :D

LapinNoir
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Liste défi #1: Jouer à tous les jeux PS+ et en donner des minis critiques!

il y a 4 ans

5 j'aime

4 commentaires

Just Cause 3
boulingrin87
4
Just Cause 3

Cause toujours...

Ah, Just Cause 1. C'était en 2006, les vrais jouaient alors sur Xbox 360 et se prenaient l'une des mandales graphiques de leur vie. C'était le premier véritable open-world bac à sable de cette...

Lire la critique

il y a 6 ans

20 j'aime

4

Just Cause 3
LapinNoir
5
Just Cause 3

Rico et l'art de la funotonie

Just Cause 3, c'est le jeu qui, de prime abord, est complètement déjanté, fun, drôle et décontracté. Et, ce n'est pas faux, le jeu a ces qualités, dès le départ, on est pris dans l'action et...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

4

Just Cause 3
Oxymoron_VII
8
Just Cause 3

Rico est de retour , cocktails d'explosions au menu

Le défouloir par excellence nous revient avec un troisième épisode ou cette fois revient dans son pays d'origine pour y affronter un dictateur,encore une fois.. Points + : Très bonne durée de vie...

Lire la critique

il y a 5 ans

4 j'aime

Just Cause 3
LapinNoir
5
Just Cause 3

Rico et l'art de la funotonie

Just Cause 3, c'est le jeu qui, de prime abord, est complètement déjanté, fun, drôle et décontracté. Et, ce n'est pas faux, le jeu a ces qualités, dès le départ, on est pris dans l'action et...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

4

Pour que vive le rêve - X-Men Resurrxion, tome 1
LapinNoir
7

Toujours faire confiance à un sorcier! Merci papi! :D

Critique par numéro X-Men Prime C'est l'heure du renouveau pour les X-Men, la période précédente étant hasardeuse (tout ne se basait que sur un event décevant), celle-ci semble déjà plus maîtrisée...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

5