Bande-annonce
Jaquette L.A. Noire

L.A. Noire

(2011)
12345678910
Quand ?
7.0
  1. 21
  2. 35
  3. 74
  4. 219
  5. 471
  6. 1148
  7. 2332
  8. 1957
  9. 791
  10. 226
  • 7.3K
  • 557
  • 1.1K
  • 242

L’aventure se déroule en 1947, dans un Los Angeles d’après-guerre en proie à toutes sortes de crimes. Vous incarnez Cole Phelps, un ancien officier de l’armée américaine reconverti en membre du célèbre LAPD : démarrant tout en bas de l’échelle comme simple flic, vous gravirez rapidement les...

Match des critiques
les meilleurs avis
L.A. Noire
VS
We didn't exactly believe your story, Miss O'Shaughnessy. We believed your 200 dollars.

Sur : L.A. Noire est un jeu difficile à appréhender. Le titre ne se dévoile pas si facilement, et quand on pense enfin avoir mis la main dessus, il se ravise. Pensé comme un véritable hommage au film noir des années 1940, l'univers et l'esthétique générale du jeu le rattachent davantage au courant néo-noir/pulp de la fin des années 1950. Dans les faits, on se rapproche donc plus du quatuor de L.A. de Ellroy que des romans de gare de Goodis. D'autre part, le jeu a beau bénéficier du Rockstar's Seal...

37 3
La nuit, l'ennui

Sur : L.A. Noire, c’est avant tout un développement dans la douleur, des employés poussés à bout et un studio, Team Bondi, fermé peu après la sortie du jeu dans le commerce. C’est la promesse d’un Los Angeles des années 50 reconstitué fidèlement, avec des immeubles et quartiers reconnaissables, une ambiance incomparable et des enquêtes policières passionnantes, épaulées par une technologie d’animation faciale révolutionnaire. Alors, promesses tenues ? VIS MA VIE DE BIZUT Vétéran de la Seconde... Lire le test L.A. Noire sur

21 7

PostsL.A. Noire

Critiques : avis d'internautes (189)

L.A. Noire
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
L.A. Poire

Sur Xbox 360 : Perdu dans mon whisky, je n'entendais même plus la poule qui égosillait son jazz minable sur la scène minable de ce club minable sur la 8e. Quelque chose clochait, et salement. Ça faisait quelque temps que ça me turlupinait. Tout était trop facile. J'avais commencé à avoir des doutes alors que j'enquêtais sur l'affaire Lester Pattison. Un poivrot qui à première vue s'était jeté directement sous... Lire le test L.A. Noire sur Xbox 360

124 34
Avatar Jérôme
5
Jérôme ·
Tout en nuances de gris...

Sur Xbox 360 : Parce qu'il est bientôt cinq heures du matin. Parce que mon esprit entier m'implore d'écrire cela. Parce que je n'ai pas parlé de fond depuis trop longtemps. Parce qu'il est des oeuvres qui le méritent. L.A. Noire, et malgré le consensus qui précédait sa sortie, ne partait pas forcément du bon pied. Au-delà des évidentes carences techniques et des écueils des mécaniques les plus classiques du... Lire le test L.A. Noire sur Xbox 360

15 6
Avatar dstarMDA
7
dstarMDA ·
La différence entre écouter une histoire et vivre l'histoire...

Sur PlayStation 3 : On ne pourra pas reprocher à « L.A. Noire » son manque d'originalité ou d'ambition. On est face à un pur jeu d'enquêtes comme on en voit trop rarement, avec un vrai scénar' et une putain d'ambiance de vieux polar noir... mais aussi avec quelques scènes d'action en guise d'argument commercial. Faudrait pas totalement décontenancer le gamer moyen soi-disant avide de courses-poursuites et de... Lire le test L.A. Noire sur PlayStation 3

11 2
Avatar Amrit
7
Amrit ·
The good cop and the bad game.

Sur PlayStation 3 : L.A. Noire réussit le pari fou de conjuguer les trajets les plus mous, les phases d'enquête les plus creuses, et les interrogatoires les plus frustrants qu'il m'ait été donné de voir. Et le pire, c'est que le jeu partait pourtant sur de bonnes bases, car pour tout ce qui est univers de jeu c'est bien réussi : l'ambiance sonore et les décors restituent bien le L.A. de l'époque, la techno pour la... Lire le test L.A. Noire sur PlayStation 3

4 2
Avatar Herbacha
5
Herbacha ·
Découverte
Cole Phelps, LAPD

Sur Xbox 360 : J'ai recommencé L.A. Noire comme on relit son roman policier préféré : on en connait déjà le dénouement et les nœuds principaux de l'intrigue mais on se surprend tout de même à avoir peur, à soupirer et à rire aux mêmes vannes. Un an après sa sortie, il m'a semblé que c'était le bon moment de reprendre L.A. Noire et ses DLC. Je voulais tout revivre, du début à la fin. J'avais été décontenancé... Lire le test L.A. Noire sur Xbox 360

54 8
Avatar LeYéti
10
LeYéti ·
Toutes les critiques du jeu vidéo L.A. Noire (189)

Bande-annonce

L.A. Noire
Vous pourriez également aimer...