Avis sur

Mass Effect sur PC par leo03emu

Avatar leo03emu
Test publié par le
Version PC

Avant toute chose, je tiens à préciser que c'est mon premier jeu Bioware, donc je ne ferais aucune comparaison avec des Baldur's gate ou des kotor. Toujours est il que Bioware est réputé pour ses RPG Et que lorsqu'ils ont pour ambition de faire un RPG dans un univers de Science fiction qui ne soit pas Star wars, mais entièrement un nouvel univers, il y a de quoi être enthousiaste. Mass Effect nous demande alors pour commencer de créer notre personnage. On prend soin de modifier le personnage à loisir, lorsqu'au bout de 5 voir 10 minutes, on se contente finalement de prendre le modèle par défaut. Le jeu commence, et la partie RPG se termine aussitôt. Place à l'aventure.

Après le « premier niveau » aka le didacticiel déguisé, on se retrouve dans la ville principal du jeu. La grande classe, le rêve. Un quartier futuristique avec des extra terrestres partout avec qui ont peut parler, mais aussi des hologrammes, des robots... Un rêve de gamin qui se réalise. A force de dialoguer avec tout et n'importe quoi, des quêtes principales et secondaires affluent, et en même temps, le scénario débute vraiment. Visiblement, il y a Saren, un extra terrestre plutôt méchant qui s'apprête à faire des méchancetés. Notre mission est de l'arrêter. Pour se faire, on va devoir enquêter dans tout l'univers afin de savoir ce qu'il veut faire et où il va. Ca tombe bien, car on a un vaisseau spatial, le Normandy, à disposition. A moi l'espace ! Et ce n'est pas du flan, car on est assez libre d'aller où on veut, on peut même visiter les planètes ! Le genre de truc qu'on attend depuis Captain Blood de 1988. Car Mass effect, c'est vraiment ça : un rêve qui se réalise.

Puis, vient l'exploration, puis vient le reste du jeu, aka, la chute. Soit la planète est habitée et alors on débarque à pied, soit elle est un peu sauvage, et alors on débarque en Mako. Commençons par ce dernier. Le Mako, c'est une sorte de 4X4 du futur, avec une mitraillette et un railgun explosif. C'est lui qui nous permet de nous déplacer en milieu vraiment hostile. Théoriquement, les passages en Mako, c'est les passages rigolos pour se défouler et changer un peu le gameplay. En pratique, ca rappelle un vieux jeu PC de merde d'il y a 10 ans nommé Infestation. On était censé explorer une planète, on se retrouve à bord d'un tank dans un couloir à shooter des robots et des tourelles. WTF ? Pas grave, parlons des passages où on est à pied. Toutes ces planètes doivent regorger d'autochtones marrants et fascinants avec qui parler et échanger des idées. Mais bien souvent en fait, on tombe sur une colonie humaine ou autre qui se font attaquer par les Geths, les méchants robots. Et Guess what ? On vient là pour sauver les gentils et tuer les méchants ! Vite vite ! Sortons l'artillerie. Les combats dans Mass effect consistent en des affrontements en TPS façon Gears of War. On fonce, on se planque derrières des murets qui sortent d'on ne sait où et on tire sur les méchants avec nos fusils qui font piou piou. Ca aurait pu être fun à défaut d'être intéressant, mais en fait non, la faute à un level design « pas très intéressant » pour parler poliment, et une IA... mon dieu l'IA ! Entre les alliés qui tirent comme des glands sur les murets parce qu'il y a un ennemi qui se trouve derrière, les ennemis qui sont seulement à moitié caché et qu'on peut alors allumer tranquillement sans que ça les fassent réagir, parce qu'ils s'imaginent toujours qu'ils sont parfaitement cachés, et sans compter l'idée brillante des ennemis de foncer sur nous lorsqu'ils n'ont presque plus de vie ! Dans un jeu normal, c'est plutôt l'inverse, ce qui serait logique, mais non, dans Mass Effect, lorsqu'un méchant est sur le point de crever, ils nous foncent dessus dans l'espoir de crever encore plus. C'est encore plus idiot lorsqu'on sait qu'à aucun moment ils n'ont d'arme de corps à corps. Pourquoi alors se rapprocher ? Rajoutons à cela des effets spéciaux un peu abusé qui font que bien souvent, on ne voit même pas ce qu'on fait.

Bref, des phases en mako à chier, des phases TPS à chier... Heureusement que ce n'est que des petites parties du jeu qui servent à varier un peu la partie aventure du jeu ! Et là, c'est le drame, car ce n'est pas le cas. En effet, ces 14 heures de Mass effect furent bien 1 tiers d'aventure, 1 tiers de Mako, et un tiers de TPS. Donc, il y a déjà les 2 tiers qui sont à chier. Ouch ! Concentrons-nous alors sur la partie aventure. Il s'agit alors d'explorer les environs, de trouver qui est où, et de savoir utiliser les bons mots lors des dialogues. Et vu que les dialogues sont la base du scénario... Ca tombe bien, car c'est un point fort du jeu, même si on ressent l'influence Star wars, ça reste vraiment un bon scénario et un bon univers. Le problème, comme toujours en SF, c'est qu'il y a beaucoup de fantaisie et beaucoup de technologies du futur, et donc beaucoup de truc qui ne nous parlent absolument pas. Résultat, bien souvent, on ne comprend pas très bien de quoi les personnages sont en train de parler. C'est assez difficile de suivre un dialogue avec une Intelligence Virtuelle qui bug nous expliquant le mythe des moissonneurs dont la nature dépasse l'entendement humain. L'univers est très riche et très intéressant, bien plus que celui de Star wars, mais il est difficile à assimiler, ou plutôt, le jeu nous l'assimile assez mal. Du coup, on est souvent un peu perdu. Dommage, car ça nuit à l'immersion. Les dialogues trainent un peu facilement en longueur, et on décroche assez vite le fil de la discussion. Mais le système mis en place est assez bien foutu, notamment pour ce qui est de pouvoir choisir ses réponses avant la fin du dialogue, ou même la qualité de la VF en général. Hélas *soupir*, là encore, il y a un truc un peu chiant. Le truc des dialogues dans Mass effect, c'est de pouvoir choisir une réponse amical/neutre/ou méchante. Ca c'est un bon truc. En revanche, qu'est ce que ça peut être lourd lorsque le héros dit un truc différent de ce qu'il y avait d'écrit ! C'est assez chiant de répondre un truc à un personnage alors que ce n'est pas du tout à ça que l'on pensait. Bref, même la partie aventure est assez mitigé. J'aimerais pouvoir parler la partie RPG du jeu, mais en fait il n'y en a pas. Ho, comme je le disais, on peut bien choisir son personnage en début de jeu, choisir nos coéquipiers, choisir ses armes et ses caractéristiques, mais en fait, cette partie là ressort vraiment très peu du jeu puisqu'elle est, pour ainsi dire, insignifiante. On ne ressent absolument pas la montée en puissance du personnage par exemple.

Que dire alors de Mass effect ? Il aurait pu être un excellent jeu d'aventure, mais Bioware a choisit d'en faire un mauvais jeu d'action. C'est absolument désolant. Durant les premières heures du jeu, j'avais des étoiles dans les yeux, puis après, ma joie a fait la place à la consternation face à la sur abondance de phase d'action à la con qui auraient du être minime. C'est un peu comme si dans Captain blood, 90% du jeu était les phases d'atterrissage, ou comme si dans Super Mario bros 3, 90% du jeu était les niveaux où on doit choisir un cadeau parmi les 3 proposé. C'est d'autant plus navrant car l'univers est extra et la réalisation de Mass effect vraiment réussi (bien sûr, il ya quelques passages moches, mais globalement, c'est vraiment bien, notamment lors des dialogues avec les mouvements de caméra et les visages assez nombreux et différents de tout les protagonistes. Dommage qu'ils restent assez inexpressifs). Bref, Mass effect aurait pu être un de mes jeux favoris grâce à son univers et sa réalisation, mais il s'avère que la déception est bien grande. Mass effect 2 ? ce sera sans moi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2555 fois
30 apprécient · 14 n'apprécient pas

Autres actions de leo03emu Mass Effect