Can you hear me ? Major Tom !

Avis sur Metal Gear Solid 3 : Snake Eater - HD Edition sur PlayStation 3

Avatar LinkRoi
Test publié par le
Version PlayStation 3

Parlons de Metal Gear Solid 3 : Subsistence HD !

Comme ceux qui aiment me lire ou me suivre, je ne suis pas un grand fanatique de la saga Metal Gear Solid (à comprendre que je ne surkiffe pas la saga sans la trouver inintéressante, juste correcte). Le premier et le deuxième, ce sont clairement deux bons jeux, difficile de dire le contraire, mais j'avais deux gros soucis pendant mon aventure, le gameplay et la caméra qui sont venues ternir mon enthousiasme. Mais cette version subsistence est supposé me faire plaisir sur un des points, donc j'arrête de tourner autour du pot et je vous raconte, est-ce que ce troisième opus est bien ???

Alors, on va commencer par parler du scénario, car c'est clairement un des points très intéressant de la saga. Comme vous savez, Metal Gear Solid tourne autour d'un contexte de guerre (toujours) mêlant habillement le vrai, le faux, le réel et l'irréel. Sauf que, c'est intéressant car MGS ne se contente pas de rester dans un contexte de guerre classique, mais vient greffer tout un univers particulièrement intéressant par-dessus qui (à mes yeux) captive et donne réellement envie d'en savoir plus. C'est aussi tout un univers qui (malgré tout le mindfuck wtf is the fuck what the hell) reste somme toute assez cohérent (du moins, pour l'instant) avec des épisodes qui offrent un univers forcément différent (tous ne se passent pas à la même époque) offrant une vraie diversité au sain même de la saga. C'est aussi un jeu qui sait utiliser l'humour dans un contexte sérieux, parfois lourd, parfois très drôle

(SPOIL. le coup de doigt dans l'oeil d'ocelot vs Snake a la fin, mais hilarant ça ! FIN SPOIL).

Pour ceux qui aimerait en savoir plus, sachez qu'il n'existe pas de codex a proprement parler dans le jeu, mais plus un codex audio, si vous prenez le temps, vous pouvez écouter les dialogues pour en apprendre plus sur l'armement, sur l'environnement et bon dieu que le jeu possède de référence en tout genre, can you hear me, Major Tom ?

C'est aussi une mise en scène qui trouve enfin sa parfaite maîtrise entre l'absurde et l'intense sans jamais déborder dans le kitsch. Non mais, autant j'ai bien kiffé MGS 1 (TWIN SNAKES) autant la mise en scène était d'une bipolarité rarement vue dans un jeu (c'était du grand n'importe quoi quand même ahaha). Ici, on retrouve un juste milieu, l'action est parfaitement calibré tout comme l'humour et les moments forts/tristes se greffe très bien à l'aventure sans faire too much. Sachant que, dans ce jeu ,des moments fort et ou triste (ou dur a supporter) sont légion

(SPOIL, la fin avec The Boss, la scène de torture, etc... FIN SPOIL)

A noter que... le jeu est quand même ultra fucking bavard, donc faut aller pisser avant de jouer, sinon, c'est mort !

Comment parler de la saga MGS sans parler des personnages ! autant le dire, cet épisode fait fort en retrançant les origines d'un personnage au charisme qui dépasse l'entedement, oh ça oui ! Je parle bien sûr de Big mothefucking Boss ! Vous savez, c'est rare un personnage qui possède une aura, ce n'est pas rare d'avoir d'excellent personnage dans un jeu (surtout quand vous êtes un con comme moi qui aime tout le monde) mais Big Boss, c'est quelque chose. Que ce soient les dialogues, sa façon de parler (le doublage), la façon de voir les choses, c'est juste un excellent personnage qui (a force de l'aventure) sait être super touchant (la fin) avec un regard qui veut tout dire. Mais Big Boss, ce n'est pas l'unique aventurier de cette aventure, et le deuxième personnage fort important est Eva, une sorte de (???) bah oui, en fait on ne sait pas trop d'où elle vient ou ce qu'elle veut. Elle arrive comme un cheveu dans la soupe dans l'histoire (ça veut rien dire je pense, mais bon) et laisse planer le doute jusqu'à la fin. La seule chose qu'on sait, c'est de 1, elle est belle l'Eva et de 2, bah elle semble vouloir aider Snake dans son aventure ! Mais ce n'est pas tout, car dit épisode antérieur, dit personnage différent et ou plus jeune ! et on revoit des personnages importants comme Ocelot, qui dans cet épisode se cherche encore, ne sachant pas trop quoi faire, la maîtrise des pistolets, il l'a toujours eu dans le sang, mais Big Boss lui a ouvert une vraie voie. Après, c'est un amas de personnage en tout genre, parfois faussement intéressant ou parfois venant juste faire office de sidekick un peu comique (je pense à chaque fois au personnage qui s'occupe des sauvegardes). MAIS, c'est aussi des antagonistes MGS...

Comment parler des antagonistes de cet opus ? bah, j'aimerais commencer par dire que... Twin Snakes reste et restera, je pense mon préféré en ce qui concerne les antagonistes. Pourquoi ? je sais pas à vrai dire, le dialogue en fin de combat ? qui permet d'en apprendre bien plus sur leurs vies ? ou leur design ? peut-être que c'est ma découverte avec la saga donc lien plus fort ? je sais pas, mais une chose est sûre, que ce soit dans le 1-2-3, ça reste toujours du grand art les méchants. Déjà, c'est toujours un groupe, des ennemis qui sortent de l'ordinaire qui ont une capacité ou un design qui permet de savoir qui est qui au premier coup d'oeil. Je vous dis Vamp, je vous dis sniper Wolf, je vous dis Psychomantis, j'vous dis The End, vous voyez ou je veux en venir ? c'est rare d'avoir des méchants aussi denses et variés dans un jeu (dans des jeux !) qui permet d'avoir une identité visuelle forte. Puis, la relation entre Snake et The Boss est excellente et émouvante du début à la fin, du grand art !

Puis plus globalement, le jeu sait offrir une qualité d'animation et de modélisation forçant largement le respect. Pourquoi ? je reste surpris par le nombre de détails dans la décomposition de l'animation, des trouvailles en tout genre et surtout, c'est un jeu ps2 pardi !

Le doublage est aussi d'une excellente qualité avec des voix qui vont parfaitement bien avec les personnages !

Le bestiaire est comme toujours composé en majorité de soldat en tout genre avec 1-2 variantes au cours de l'aventure. Mais ce n'est pas le bestiaire qui importe dans Metal Gear Solid, mais bien les boss ! Encore une fois, le jeu vient nous offrir un panel de combat mémorable (qui m'énerve quand même, mais j'en parlerai dans la section gameplay loul) avec toujours des idées et des trouvailles venant surprendre le joueur. TOUT les combats de boss des MGS propose (un minimum) une diversité en terme de combat et de mécanique, c'est toujours appréciable d'avoir un jeu qui sait faire des efforts (autant dans sa mise en scène que dans ses combats) pour offrir du fil a retorde au joueur et surtout... de la surprise ! Le jeu utilise aussi un système portant a sourire avec des boss qui peuvent mourir de plusieurs façons, même avant de les avoirs réellement combattu (Idea Kojima !). Donc oui, à défaut d'avoir des jeux triple A aujourd'hui qui propose encore des boss (ça devient rare c'te connerie) bah MGS sait et DÉMONTRE, qu'il est possible de proposer une narration forte et presque intrusive tout en ayant un vrai jeu a coté, pas qu'une surface pour raconter une histoire, mais ça... faut le dire.

Maintenant, il faut parler du contenu ! Metal Gear Solid 3 ne change pas sa recette, on reste dans un jeu fortement linéaire avec un penchant pour le blablabla, mais l'épisode 3 tente quelque chose malgré tout ! Action/infiltration, c'est l'essence de la saga, donner le choix aux joueurs d'approcher le jeu de deux façons (ou un mix), full stealth ou full rambo, vous choisissez et ça c'est bien ! mais cet opus apporte une nouveauté fort sympathique au jeu... même si, on va dire que ça fait assez gadget. Dans cet épisode, vous avez une notion de survie moyennement prononcé et ça, dès la première mission. Pas pour rien que le jeu te lance directement un, ah bah Snake... tu dois trouver de la nourriture et des armes sur place, et oui Snake, ici c'est une mission ultra secrète et tu es seul dans une jungle, donc fait ta vie et essaye de survive :P Et oui, perte de repère, nouveauté qui peut fait peur, mais au final, même si ça ajoute une bonne dimension au jeu, ça reste très difficile de manquer de nourriture et ou d'armes. Une des réussites de cet épisode, c'est peut-être sa progression, bien qu'elle soit très semblable aux deux premiers, je me suis senti quand même plus libre dans celui-là. est-ce la forêt/jungle qui donne cette impression ? ou bien l'aspect survie ? je ne sais pas, car le jeu est très linéaire et pourtant, je me suis senti perdu.

Graphiquement, on nage dans le haut du panier de la Playstation 2, clairement. C'est simple, même si MGS 3 n'est pas très variés visuellement parlant (énormément de forêt), ça reste un jeu incroyable visuellement parlant, que ce soient les détails dans l'environnement (herbes qui bougent, interagir un minimum avec l'environnement, etc...) ça laisse relativement pantois. En plus, ce qui est plutôt sympa en parlant de la saga, c'est de voir que chaque jeu propose une ambiance et direction artistique différente, les époques changent et ça se voit visuellement ! Petit détail a la con, j'ai été assez bluffé aussi par la physique d'après-mort des personnages, je pense pas que ça épouserait si bien le décor. Bon, ce n'est pas une révolution, mais les jambes ou bras ne passe pas a travers le décor ! On pourrait regretter (comme je disais plus haut) un aspect survivaliste présent plus dans l'optique de dire, ouais, c'est une feature quoi ! mais bon, ça aurait été peut-être marrant (après, ce n'est qu'une idée, car il faut revoir le gamedesign autour et tout le tralala) d'avoir un cycle jour/nuit et une (ou des missions) qui s'étire plus sur la longueur ? pour pousser cet aspect plus loin ? mais bon, ça reste somme toute sympa.

Alors, j'ai été gentil et le jeu mérite clairement des louanges, mais... il faut maintenant parler du gameplay. Comme j'ai l'habitude de faire pour mes critiques MGS, je vais commencer par dire que oui, le gameplay est ultra complet, propose énormément d'idées en jeu et je dois avoir plus de mal que la moyenne, mais cette critique reflète mon expérience et pas celle des autres. Premièrement, ajout sympathique, le jeu possède (dans la version Subsistence HD du moins) une caméra libre qui vient donner une dynamique d'exploration/infiltration bien plus intéressante ! mon cerveau fonctionne mieux qu'avec un radar, pour moi, cet atout est primordial et j'ai clairement pris plus de plaisir avec cette caméra libre. Par contre... je reste sur ma base de mongole, M.G.S possède un gameplay trop compliqué pour rien. C'est bien d'avoir un truc ultra complet, c'est mieux d'avoir un truc ultra jouable. À mes yeux (de mon expérience), MGS ne rate rien, on va dire, mais n'excelle dans rien et frôle le médiocre par moment. Par exemple, suis-je bête ou le joueur ne peut pas avancer accroupi ? suis-je bête, ou c'est facile de trancher la gorge de quelqu'un sans faire exprès, suis-je bête ? de rater 70% de ce que je veux faire à cause d'une fausse manip faussement compliqué ? suis-je bête ? ou l'iron sight est une infamie rarement vue dans le jeuxvidéo ? suis-je bête, ou bête ? Mais bon, on va dire que c'est moi qui ai du mal... Une autre chose pas mal, tant que j'y pense qui renforce cet aspect survie, c'est la customisation du personnage, dans cet épisode vous pouvez changer d'apparence (de camo) qui permet de mieux se faufiler dans l'environnement entourant le personnage.

Mais bon, le jeu offre quand même un maximum d'objet en tout genre (létal, non-létal, attrape couillons) et permet vraiment d'essayer des choses et ou de foncer dans le tas comme un décérébré.

L'intelligence artificielle vient faire son taf sans être incroyable, je dirais que c'est l'épisode ou elle rend le mieux, car le radar n'est plus présent, donc peut-être une impression qu'elle est plus réactive ou que leurs réactions semblent plus naturel en jeu.

La bande sonore fonctionne parfaitement bien pendant tout le jeu avec des thèmes qui marquent, excellento ! https://www.youtube.com/watch?v=_CbFAZ2ztlE le coup de l'échelle, ahahah

Conclusion : vous le savez maintenant, Metal Gear Solid n'est pas ma saga préféré, pourtant, impossible de nier les qualités indéniables de la saga et ce n'est pas pour rien au final que je continue d'avancer dans mon épopée, quelque chose me pousse à continuer !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 153 fois
11 apprécient

Autres actions de LinkRoi Metal Gear Solid 3 : Snake Eater - HD Edition