Il essai, mais il n'arrive pas à être autre chose qu'une bêta-test

Avis sur Pokémon Épée sur Nintendo Switch

Avatar LionelIcyHeartB
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Pokémon, ça fait 20 ans que tu nous passionnes (oui, 20 ans pour les français et autres européens) ! 20 ans que tu nous fais rêver ! 20 ans que les fans de la premières te suivent ! Et on peut dire que tu as eu beaucoup de haut et de bas !

Et si on ne compte pas Pokémon Let's Go qui est secondaire par rapport à la série principale, la 7ème génération s'est trouvé amusante d'être novateur, pour mieux décevoir ensuite, avec notamment Pokémon Soleil & Lune qui étaient d'excellents jeux, suivi de Ultra-Soleil & Ultra-Lune qui prouvent vraiment que Game Freak y met de la mauvaise volonté des fois (sérieux, avec Noire 2 & Blanche 2, je croyais que Game Freak avait compris que ça ne servait plus à rien les versions complémentaires juste un peu amélioré, vous brisez mon illusion de croire que piraté Pokémon Platine au lieu de l'acheter (ce que j'ai bien fait, car je l'ai eu complet pour 2€ sur le Boncoin) ait servit à quelque chose). Reste à savoir où va se placer ce début de 8ème génération avec ces 2 nouveaux jeux.

Ainsi, nous voilà à Galar, région Pokémon inspiré de l'Angleterre avec une légère touche scandinave (sérieusement, je veux une région Pokémon inspiré des pays nordiques). Et on ressent cette inspiration, pas seulement dans les lieux et les nouveaux monstres, mais aussi dans les coutumes des habitants, et aussi dans leur façon de parler qui dans la version anglophone du jeu, les personnages parlent un anglais bien britannique.

Si la 7ème génération avait fait beaucoup de parallèle entre les Pokémon inédits et les inspirations hawaïennes (avec notamment les formes Alola), on est monté plusieurs crans au-dessus avec la 8ème génération. Pokémon Thé, Pokémon Stonehenge, Pokémon Kiss. Les backgrounds créent pour les formes de Galar sont encore plus efficace que ceux des formes d'Alola pour faire le lien avec la région, comme Smogogo et Corayon qui ont un background lié à la pollution causée à l'époque industrielle dont l'Angleterre représente une image. Et les starters 8 générations ont clairement la culture Britannique pour thème commun, avec le batteur, le footballeur et James Bond. Ce jeu rend bien hommage à l'Angleterre, même si je n'ai pas souvenir d'un désert.

Galar aurait toutes ses chances d'être une de mes régions préférées, s'il n'y avait pas un manque d'intérêt dans le lore. Qu'on soit clair, je préfère qu'on soit minimaliste plutôt que d'aller dans la démesurée au point où ça remet en question la crédibilité de l'univers, genre Diamant & Perle qui t'impose une mythologie créationniste et tant pis si c'est pas cohérent avec ta vision de l'univers Pokémon avant. Mais les régions Unys, Kalos et Alola arrivait à avoir une Histoire riche et passionnante sans entrer dans les excès. Là on a juste un couple gay (bon, ce n'est pas dit, mais j'aime bien m'imaginer qu'ils sont gaies, ça donne un côté progressiste sans en faire une vitrine pour faire plaisir aux SJW) qui ont fait appelle aux légendaires des 2 jeux avec une Épée et un Bouclier pour empêcher Éthernatos, une créature extra-terrestre sortie d'une météorite, de causé le chaos et... C'est tout, c'est l'Histoire de Galar... Bon faut savoir que le phénomène Dynamax, qui représente la nouvelle mécanisme de gameplay du jeu, vient de la météorite de E.T., mais c'est vraiment tout.

Bon, il y avait un peu mysticisme dans l'Histoire d'Unys, Kalos et Alola pour te donner envie de spéculer sur le pourquoi du comment avec d'autres éléments mystiques du jeu (ce qui a par exemple donner cette excellente vidéo de Flomars pour spéculer sur l'identité de Necrozma : https://www.youtube.com/watch?v=80uFKTQRuIo et je soutenais cette théorie, jusqu'à ce que USUL le contredise), mais là, il n'y a aucun élément qui te donne vraiment envie de fantasmer sur les événements passés de la région Galar. Tout au plus, après le climax des jeux, on se demande qu'elle est le lien entre Éthernatos et le méchant du jeu, mais on ne te le donne pas, soit pour laisser un brin de mystère, parce que c'est cool (si, si, c'est ce que Masuda a déclarer pour justifier les zones d'ombres de XY), soit pour y répondre dans une éventuelle extension.

Mais j'aurai pu accepter ce travail minimaliste sur le lore de la région si c'était pour mieux mettre en valeur l'état d'esprit du Galar moderne, où les combats Pokémon sont représentés comme des événements sportifs. Et du coup, quitte à moins s'intéresser au lore, j'aurai voulu que le scénario se concentre plus sur les travers de la compétition, et on sent que c'est l'idée de départ, les champions d'arènes sont très intéressants et ont un background à offrir ou les habitants de la région Galar assistent aux combats d'arène dans des stades comme si on allait voir un match de foot, ça donne un certain cachet aux jeux. Mais quitte à faire de la compétition de la Ligue Pokémon la base de tout ceux qui entoure le jeu doit tourner j'aurai voulu qu'ils aillent jusqu'au bout.

Ma déception à ce sujet est bien représenté par le personnage de Tarak. On dit dès le début que c'est le Maître de la région Galar, et ça c'est pas normal. Depuis Or & Argent, quand le joueur rencontre le Maître Pokémon régionale, le statut de ce dernier est toujours caché pour faire une sorte de twist à la fin. La seule réelle exception était le personnage de Goyah dans Pokémon Noire & Blanche, mais il y avait une raison, c'est parce que le twist était qu'on ne l'affrontait à la fin de la ligue, et ça c'était bien amené. Avec Tarak, rien de cela, c'est le Maître adoré de tous et c'est tout, ça le rend très plat. J'espérais un twist du style "Tarak est le méchant du jeu", qu'il était devenu maître par le biais de la corruption et de la triche, et qu'il contrôle la ligue Pokémon en contrôlant chaque rouages ! Il aurait fait de Roy son rival officiel qui devait faire semblant de perdre contre lui et d'avoir une haditude égocentrique pour ne pas qu'il soit plus populaire que lui, et que s'il refuse, il ne serait plus Champion d'arène. Il aurait même pu préparer son petit-frère pour qu'il prenne sa place et ainsi garder le contrôle de la ligue dans la famille. Et la mauvaise nature de Tarak aurait provoqué la destruction de Galar par le biais des légendaires. Mais rien de tout cela malheureusement, du coup, Tarak est juste un personnage trop gentil.

Du coup le scénario te donne l'impression d'être formater et de ne jamais prendre de risque comme dans Noire & Blanche ou Soleil & Lune. Sans compter les éléments forcés pour le bon avancement du scénario, et c'est ben illustré par les actions de Nabil, le principal rival du joueur.

Nabil a un arc assez intéressant, on sent qu'il veut tout faire pour progresser, c'est un personnage qui se remet en question tout au long du jeu et il le prouve en changeant régulièrement son équipe, mais en faisant cela, il prend beaucoup de temps de jeu, mettant en arrière les autres rivaux, pourtant très intéressant aussi, que sont Travis et Rosemary, un peu comme avec Tili et Gladio (surtout Gladio, car il est plus insignifiant) dans Soleil & Lune qui étaient dans l'ombre de Lillie. Et si en plus on prend en compte qu'il est beaucoup de choses à la fois (ami et voisin de long date du héros, frère du maître de la ligue, destin lié aux légendaires du jeu) et qu'il est l'instrument du moment de scénario le plus forcé de tout jeux Pokémon confondus (en gros, à un moment donné, son frère est en retard à cause d'un rendez-vous avec le président Shehroz, et au lieu d'attendre que la situation se règle d'elle-même, on met la vile sens dessus dessous en allant faire chier d'honnêtes employés sans raison valable), vous comprendrez que je tic un peu lorsqu'on me dit que Nabil est le meilleur rival tout jeux confondus. Mais bon, je préfère que ce soit lui le rival le plus surestimé plutôt que René ou Gladio.

Mais pourtant dans l'ensemble les personnages sont soit sympathiques, soit charismatiques, ce qui les rend attachant... À part la Team Yell...

Bon, revenons en arrière, la Team Skull était parfaite dans son concept, c'étaient des wesh qui faisaient chier le monde et ça fonctionnait très bien. On n'allait pas dans la démesure au point d'être ridicule plutôt que menaçant comme avec la Team Galaxy. La Team Yell reprend un peu le même état d'esprit... Mais là c'est nul. La Team Yell est juste la bande de supporteur de Rosemary, et font un peu chier le monde parce qu'ils imposent leur vision, et c'est assez mal illustré, surtout quand on comprend que le vrai but d'arrière, ils veulent de redonner à leur ville d'origine sa gloire d'antant parce que le champion de la ville est un paresseux qui semble se fixer la règle de ne pas utiliser le Dynamax juste parce que sa ville n'a pas accès à l'énergie qui peut le provoquer et qu'il ne ne rien faire pour changer les choses (il me fait encore plus regretter le fait qu'on n'ait pas eu une arène Ténèbres plus tôt dans la licence). C'est quand même dommage, car la fanbase cancer en team de méchant, ça avait du potentiel... Mais là, ça donne juste la sensation que la Team de méchant, c'est un truc dont les scénaristes sont contractuellement obligés de mettre.

Et il y en a encore des tartes dans le scénario, comme le fait que Sonya, futur successeur au professeur de la région, fait des découvertes sur l'Histoire de Galar, comme par hasard, au moment où l'on est là, ou encore les motivations du grand méchant qui sont flous alors qui semble y avoir une légitimité derrière... Mais pour conclure sur ce point, on sent une volonté de vouloir faire tourner l'histoire sur autre chose qu'un lore qui motiverait une organisation criminelle, comme on en a toujours depuis Rubis & Saphir, mais on sent qu'ils n'exploitent pas le potentiel autour du thème qu'ils ont choisi pour le scénario et du quoi, on sent qu'il manque quelque chose dans l'histoire pour légitimé ce choix.

Maintenant que j'ai parlé de l'écriture, parlons de la technique... Et je sais que c'était un argument de rageux qui voulaient faire couler le jeu, mais ça va pas très loin entre les graphismes, les textures et l'aliasing... Ce n'est pas spécialement moche, mais pour un gros jeu édité par l'entreprise principale, on est en droit à s'attendre à mieux. Et ce n'est pas que les graphismes qui gênent le plus, c'est tous ces moments qui te font sortir de l'immersion, les éléments qui popent aux loins, le temps qui s'arrête lorsque l'on grimpe sur une échelle ou les dresseurs qui disparaissent lorsque les pokémon attaque.

Il est clair que Game Freak n'a pas eu le temps de bien maîtriser la technologie, ils ont dû arriver à des extrémités en supprimant des Pokémon.

Ils ont justifiés cela par un travail plus attentionné sur l'animation. Est-ce qu'ils ont réussis ? Oui et non. Lors des combats, les nouveaux Pokémon ont leur lot d'animations intéressantes, mais ça s'arrête là. Tout les anciens Pokémon ont surtout un modèle 3D recopier sur leur équivalent 3DS. Ce qui fait que les Pokémon sont toujours là à se regarder face à face de manière statique. Et dire que certains se plaignaient des sprites en animation de Pokémon Noire & Blanche.

Bon après, si j'ai dis oui et non, c'est qu'il y a une raison, le travail d'animation est surtout passé dans le Poké Camping, une évolution de la Poké Détente qui reste très sympathique et pratique pour soigner ses Pokémon, à la différence que le jeu ne vous propose pas de faire du Poké Camping directement après un combat, alors que ça donner du rythme de faire ça avec la Poké Détente dans Soleil & Lune. Et même si l'animation sur les Pokémon qui mangent du curry est minimaliste, ça justifie, de peu, la suppression de Pokémon. Mais même si c'est agréable de jouer à Nintendogs avec ses Pokémon, ça reste un aspect accessoire du jeu.

On remerciera tout de même Game Freak d'avoir gardé les Pokémon sauvages visibles depuis les hautes herbes, c'était une des meilleures idées de Pokémon Let's Go, et d'avoir ajouter des herbes mouvantes pour ceux qui aiment bien les rencontres aléatoires, avec toute de même un reproche, la disparition des Pokémon shiny visible directement sur la map, alors que les développeurs se sont permis de rendre visibles les Pokémon qui ont des différences entre les sexes, notamment les Hippopotas qui ont une couleur différente en fonction de si c'est un mâle ou une femelle.

Pour enrichir l'expérience de jeux, Épée & Bouclier suppriment les Mega-Évolutions et Attaques Z pour les remplacer par un mélange des 2, le Dynamax, un phénomène qui peut rendre n'importent quels Pokémon géants, pouvant utiliser des attaques dévastateurs, même si on perd en crédibilité de l'univers, puisqu'on ne nous explique pas pourquoi les stades ne sont pas détruit après chaque combats.

On notera également l'existence du phénomène Gigamax qui permet de changer l'apparence de certains Pokémon en plus de la taille, et pour le coup, j'ai trouver Game Freak imaginative, là où les Mega-Évolution donner juste l'impression aux pokémon d'être plus costaud et d'avoir des trucs en plus pour être plus imposant, on a vraiment une sensation de recherche pour donner des apparences inventifs lié à l'impression de géant, que ce soit Dracaufeu, Papilusion, Krabboss, Corvaillus ou Torgamord qui sont basés sur des kaijus, Melmetal qui s'inspire du géant de Cerne Abbas, Ectoplasma qui ressemble une entrée de château hanté, Lokhlass qui fait salle d'opéra, Miasmax qui est une décharge, Monthracite qui est un volcan, Angoliath qui devient Darkside de Kingdom Hearts ou encore Duralugon qui passe de montagne à station de ski.

Ce système de Dynamax arrive à enrichir les combats correctement, et tout les Pokémon y ont accès. Et permet de donner un peu de difficulté si, comme le champion de type Ténèbres, vous décidez de jouer sans. Car malheureusement, c'est toujours facile, alors que Soleil & Lune arrivaient à relever la difficulté, Épée & Bouclier est repasser à quelque chose de simple, pas au même niveau que X & Y, j'ai trouvé le moyen de galérer face à Faïza et Chaz (le gars me défonce avec Golgopathe ! Le pokémon qui semble vouloir être aussi cool et insolite que Golemastoc, sauf qu'il lui manque un truc pour être marquant et qui est l'évolution d'un des Pokémon les plus moches de la 6G avec Cocotine et Cupcanaille), mais Game Freak trouve toujours le moyen de faciliter l'aventure, en imposant le multi-exp, sans pouvoir le désactiver !

À la décharge de Game Freak, je crois que le but de la manoeuvre était de nous forcer à switcher de Pokémon entre notre équipe et du PC, faire gagner de l'expérience à d'autres Pokémon quand ceux qu'on a en poche en ont trop, et de faire évoluer notre équipe à l'instar de Nabil, c'est d'ailleurs pour cela qu'on aurait accès à notre PC directement depuis notre menu. C'est une initiative louable, et je veux bien me prendre au jeu, mais lorsqu'on a l'habitude de se battre avec 6 Pokémon dans son équipe depuis 20 ans, on a du mal à changer de méthode comme ça.

Pitié Game Freak, il serait temps d'arranger cela en mettant un vrai choix de niveau de difficulté pour permettre à vos fans de la première heure de ne pas s'ennuyer en spammant A !

Avec tout ce dont j'ai parlé, tout ce qu'il reste au jeu, ce sont les Terres sauvages. Et c'est sans doute le plus grand intérêt du jeu, un espace qui fait monde ouvert, avec la nature qui bougent et d'autres dresseurs qui se baladent quand on se connecte à internet. C'est très agréable d'avoir quelque qui semble vraiment vivant et on espère que cela évoluera par la suite, car les espaces des Terres sauvages reste tout de même très limitaient.

Limiter est un terme qui se ressent également dans l'esthétique la région, car même si Galar garde un charme fou, la technologie du jeu appauvrit la région, avec des villes trop petites par exemple.

Et enfin, on a les raids Dynamax, c'est sans doute l'élément le plus intéressant pour donner envie au joueur de revenir. Même si ce n'est pas la même chose, cela fait un très bon substitut aux activités annexes tels que les concours de Rubis & Saphir, le PokéAthlon de Or HeartGold & Argent SoulSilver, le PokéWood de Noire 2 & Blanche 2, le PokéLoisir de Soleil & Lune ou le rien du tout de X & Y. Le Raid Dynamax permet de faire des combats pour capturer des Pokémon rares et des Pokémon avec une forme Gigamax, on peut le faire seul avec des IA ou à plusieurs avec d'autres joueurs et c'est très sympa.

C'est à partir de là que tu as envie d'explorer les fonctionnalités en ligne et que tu te rends compte à quel point ils ont fait moins bien qu'à l'époque de la 3DS. Le seul truc que la 7ème génération a fait de moins bien que la 6ème, c'était la connectivité en ligne, sur Soleil & Lune, c'était moins fluide, car il fallait passer par un mode Galerie qui était moins bien que la Galerie Concorde de Noire 2 & Blanche 2, mais au moins ils n'avaient pas enlever des trucs essentiels comme le GTS. Je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi fluide et pratique que les jeux 6G avec la connectivité internet, d'autant que le support y était pour beaucoup, mais là on est face à une régression. J'ai également beaucoup de mal à jouer avec un ami à côté de moi, faut toujours qu'on galère pour se souvenir comment on a fait pour bien se connecter, c'est tout simplement pas instinctive.

On sent que Game Freak ne tient plus le rythme d'un jeu par an, et ça depuis X & Y, au mieux, ces jeux serviront de base pour la 9ème génération afin d'avoir un meilleur jeu sur la console, comme on pu le bénéficier les générations 2, 5 et 7. Et encore, je dis ça, mais même les jeux de la 1G et de la 4G arrivaient à être aboutis. Par contre, Soleil & Lune est le seul jeu depuis le passage à la 3D qui te donne l'impression d'être terminé, qu'il ne manque rien. Je ne rejettes pas seulement la faute sur Game Freak, The Pokémon Company et Nintendo sont tout aussi responsables pour ne rien faire afin de ralentir le rythme de la machine Pokémon, mais il va falloir une véritable solution. Les jeux ne sont pas bâclé, mais manque énormément de finition, et c'est pas parce que c'est Pokémon qu'il faut rester aveugle à cela.

Au moins les créatures qui donnent leur nom à la licence reste réussi (petit coup de coeur pour les fossiles (surtout Galvagla), car j'adore le concept autour d'eux).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 725 fois
4 apprécient · 2 n'apprécient pas

LionelIcyHeartB a ajouté ce jeu à 1 liste Pokémon Épée

Autres actions de LionelIcyHeartB Pokémon Épée