Remake décevant aux allures de DLC. (critique avec spoils)

Avis sur Resident Evil 3 sur PlayStation 4

Avatar Last-Escape
Test publié par le
Version PlayStation 4

!!!Alerte aux spoils, à ne lire que si vous avez terminé le jeu!!!

Resident Evil est, sans doute possible, ma saga de jeux fétiche, c'est avec elle et celle des Tenchu que j'ai connu le monde du jeu vidéo. Et parmi les nombreux titres de la licence, le troisième est mon préféré, à un point tel, qu'il est le numéro 1 de mon top 10 jeux vidéo. Inutile de dire, donc, à quel point j'attendais ce remake tel le messie, et combien ce qu'on appelle la "hype" était haute. Proportionnelle à mon immense déception aujourd'hui ironiquement..

Tout n'est pas à jeter dans cette refonte, il y a quelques bonnes idées, et des points positifs. J'apprécie le design des personnages, la mise en scène des divers lieux et en particulier la ville de Raccoon City, et même le Nemesis trouve grâce à mes yeux -enfin visuellement du moins pour le reste, on y reviendra plus tard-, je salue les quelques notes de musique qui rappellent l'ost du jeu d'origine (et mention au thème de sauvegarde, le fameux Free from fear).

Il y a également quelques ajouts que je trouve appréciables comme le fait de commencer dans l'appartement de Jill et d'entrer un peu dans l'intimité de l’héroïne emblématique de la saga. Bon, on ne pourra pas dire que la demoiselle est une fée du logis en revanche.
Je trouve également cohérent de mettre quelques survivants qui fuient un peu partout dans la ville, et les zombies sont assez variés.

Mais voilà, ce sont les seuls points vraiment positifs que je vois, le reste n'est que du négatif voir du très négatif.
Le pire de tout étant cette impression de rush constant, indépendant de la volonté du joueur, on peut prendre tout le temps qu'on veut, cette impression reste, et pour ma part, j'ai le sentiment d'être passée à côté du jeu. Oui, il est vrai que les Resident Evil sont des jeux avec une durée de vie très courte, mais aucun avant ce remake, ne m'avait laissé ce sentiment de bâclage volontaire de la part de Capcom, pas même le 6 que j'ai pourtant détesté. C'est bien simple, pour moi, Resident Evil 3 n'est pas un jeu à part entière, il tient plutôt de l'extension de Resident Evil 2 qu'on a décidé de faire payer plein pot au joueur. J'estime vraiment que Capcom n'a fait aucun effort, on reprend le codage du 2 et on brode autour, c'est minimaliste du début jusqu'à la fin. Le jeu ne tient ni du survival (mais alors là, vraiment pas) mais pas spécialement de l'action non plus, le mélange si réussi dans la version d'origine, est ici totalement raté, et on se sent surtout dans une course poursuite qui n'arrive pas à trouver le bon rythme. Décevant. C'est un DLC deluxe mais pas un jeu vidéo au sens propre du terme.

Il est impardonnable, à mon sens, d'avoir virer des lieux mythiques et incontournables comme le cimetière mais surtout le beffroi, réduit à une tour d'horloge au loin et une arène de combat! Cela ampute une bonne partie du temps de jeu, et ce n'est certainement pas ce passage inutile dans les égouts qui rattrape cela. Un recyclage de plus du second opus, démontrant la paresse à la base de ce "remake", enfin remake il faut le dire vite, ça ressemble vaguement au Resident Evil 3 que j'aime tant, mais sans plus, là où celui de Resident Evil 2 avait su être fidèle tout en réinventant le jeu d'origine.

Et c'est effarant de constater à quel point le Nemesis, point central de cet opus, est un raté complet. Si son nouveau design ne me déplaît pas, la première forme du moins, je le trouve terriblement mou du genou dans ce remake, et absolument pas effrayant ni stressant, là où dans l'original, je redoutais de le croiser. Il peut sortir tout l'attirail qu'il veut: lance-flammes ou lance-roquettes, la mayonnaise ne prend pas. Un bon gros bébé pas content, c'est tout ce qu'il m'inspire ici. Vas faire ton caprice ailleurs mon grand. Je me passe de tout commentaire sur la seconde forme, d'ultra badass dans le jeu d'origine, il devient une pale imitation de Birkin forme 4 (recyclage, encore et toujours). La dernière forme reste cohérente en revanche.

Pour récapituler, voici la liste des points positifs et négatifs de mon point de vue.

En +

  • Jill et Carlos, fidèles aux originaux (j'ai aimé les punchlines de Jill)
  • Nicholai, toujours une belle ordure, là aussi j'aime beaucoup son design
  • décors bien travaillés malgré des passages rapides, zombies variés
  • présence de Dario, un easter egg sympa
  • la refonte du Drain Deimos (et cette bonne idée de coloniser les hôtes comme dans Alien)
  • gameplay agréable, fluide + les esquives
  • on conserve les mélanges de poudres, comme dans l'original
  • les petites notes des thèmes musicaux
  • les documents qu'on trouve
  • la partie dans le commissariat (et le retour du licker)
  • la partie dans l'hôpital, sans aucun doute la plus réussie du jeu
  • le Hunter Beta
  • Tyrell qui gagne en présence, et qui devient attachant

En -

  • impression de passer à côté du jeu, de survoler l'essentiel
  • Brad Vickers, une mort ridicule là où la scène était géniale dans l'original
  • fan service inutile avec les cerbères, Marvin ou encore Kendo
  • suppression de lieux mythiques (cimetière, beffroi)
  • suppression de créatures mythiques (corbeaux, araignées, le ver géant)
  • un Nemesis raté en tant qu'antagoniste, bien en deçà de Mr X, on ne le craint jamais
  • le hunter gamma, qui tient plus du Blurrg dans la série The Mandalorian
  • occasion ratée d'ajouter un peu d'exploration avec une ville plus ouverte
  • mauvais rythme, trop à 100 à l'heure, c'est fatiguant à force
  • disparition des énigmes, alors que c'est aussi la base dans un RE
  • plus de choix comme dans l'original, option qui était intéressante
  • les motivations de Nicholai (encore des trucs qui resteront sans réponse)
  • disparition des effets de démembrements sur les zombies
  • zombies parasités qui sont mal utilisés (idem ceux qui se régénèrent), encore des idées qui n'aboutissent pas
  • la fin du jeu, juste dégueulasse et ridicule
  • Project Résistance, je me fiche du multi donc non, ça ne prolongera pas le jeu pour moi

C'est bien simple, en prenant mon temps et en tentant d'explorer au mieux, j'ai terminé le jeu en 4h40. Et ce, sans jamais prendre le moindre plaisir dessus. J'ai été au bout parce que voilà, j'ai payé 60 euros donc autant le finir, mais pas certaine de le retoucher de si tôt.

Mon envie d'un remake de Resident Evil: Code Veronica est enterrée soit dit en passant.
Terrible désillusion, voilà ce qui résume mon ressenti sur ce jeu.

La moyenne pour un jeu moyen, mais surtout, un remake raté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 804 fois
18 apprécient · 1 n'apprécie pas

Last-Escape a ajouté ce jeu à 7 listes Resident Evil 3

Autres actions de Last-Escape Resident Evil 3