Prometteur, mais décevant

Avis sur S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl sur PC

Avatar Florian Massemin
Test publié par le
Version PC

Le jeu:

STALKER: Shadow of Chernobyl est un jeu de type FPS/RPG sorti en 2007. L'action se déroule dans la Zone, un vaste espace autour de l'ancienne centrale nucléaire de Chernobyl en Ukraine, devenue, depuis la catastrophe de 1986, une zone de non droit arpentée par diverses factions aux intérêts divergents (Bandits, militaires, paramilitaires, mystiques, et autres mercenaires de tout poil), mais aussi par de nombreux mutants (Animaux transformés par les radiations et autres créatures effrayantes), le tout évoluant parmi les ruines sinistres et les anomalies (phénomènes physiques étranges et le plus souvent meurtriers) jonchant le territoire. Vous incarnez "Le Tatoué", un Stalker (sorte de mercenaire) retrouvé inconscient au cœur de la Zone par les hommes d'un marchand local. Auprès de celui-ci puis pour le compte d'autres acteurs, il s'agira pour vous de retrouver votre mémoire disparue, de découvrir l'identité de ce Strelok dont vous savez seulement qu'il est votre cible, et de lever le voile sur les mystères de la Zone, tout en sauvant votre peau...

Une ambiance lugubre et oppressante à souhait, adopté au cadre du jeu

Si j'ai joué à ce jeu presque 10 après sa sortie, c'est que son contenu m'intriguait depuis longtemps. Les terres autour de la centrale ukrainienne sont un terrain de jeu peu banal pour un jeu vidéo, la campagne des alentours et les divers bâtiments abandonnés (corps de ferme, usines, hameaux, mais aussi laboratoires sous-terrains) constituant un bon théâtre pour rechercher l'aventure et le frisson. L'ambiance à mon sens constitue le principal atout de ce jeu. Vous évoluez dans une campagne ukrainienne désolée, vidée de ses habitants, sous un ciel toujours lourd et menaçant, souvent zébré par les orages. Vous devez être en permanence sur vos gardes, les ennemis, qu'ils soient bandits, mercenaires, ou militaires plus ou moins véreux, de même que les anomalies, les mutants, des créatures dont l'apparence déformée contribue largement à l'ambiance malsaine du titre, étant omniprésents. Cette atmosphère est particulièrement bien rendue à certains moments du titre, en extérieur (aux environs d'un lac à l'ouest de la zone, alors que les radiations sont parfois tellement fortes qu'elles en modifient votre vision de l'environnement, rendant réellement une ambiance post- apocalyptique et toxique), et surtout dans les intérieurs, en particulier les laboratoires sous-terrains, rendus oppressants par le manque d'espace, les créatures innommables, les phénomènes étranges et les atroces expériences que l'on devine... La bande-son est assez discrète, bien que la musique de l'écran titre soit particulièrement adaptée à l'ambiance, de même que les bruitages (compteur geiger, bruit des mutants...), à leur juste place.

Des défauts trop nombreux qui gâchent le plaisir de jouer

Seulement voilà, malgré tout le soin apporté à l'ambiance et à au décor, le jeu, que je n'ai pas la volonté de finir malgré une trentaine d'heures passées dessus, ne m'a pas convaincu. Est en cause tout d'abord la jouabilité. Le jeu est vraiment difficile, les ennemis ne sont pas forcément coriaces mais nombreux, et malgré votre armure vous êtes très vulnérable aux coups, et devez gérer votre inventaire pour éviter un surpoids qui accroît votre fatigue. La difficulté ne serait pas un défaut si elle n'était pas plombée par un système de visée très perfectible: les viseurs, qu'ils soient de fusil d'assaut ou de fusil de précision, sont très imprécis, et de nombreuses fois vous toucherez le mur ou vous vous ferez repérer en ayant pris soin pourtant de bien viser la tête. Ce manque de précision entraîne un gros gaspillage de munitions, qui vous manqueront si vous adoptez une difficulté élevée. Les quêtes secondaires sont également mal pensées: trop répétitives (aller chercher tel artefact, tuer telle personne et revenir toucher la récompense), elles sont desservies par l'absence de système de déplacement rapide, vous serez souvent obligés de parcourir la moitié de la carte dans les deux sens pour réaliser une mission, et on considérera que vous avez échoué si vous ne l'effectuez pas dans les temps, ce qui vous poussera tout simplement à les éviter.
Le deuxième gros défaut de ce jeu est, pour moi, son approche du scénario. Le parti est pris de vous laisser apprendre par vous même ce qui se passe dans la Zone, en vous servant des différentes entrées (extraits de journaux personnels, encyclopédie...) apparaissant dans votre inventaire au fil du jeu. Le problème pour moi est que tout reste assez confus le long des différentes missions: on réalise les quêtes sans grande conviction, les personnages rencontrés étant peu mémorables, et en se faisant en permanence canarder par des hordes (j'exagère à peine pour certains points) d'ennemis dont on ignore les motifs ou l'histoire (Passe encore pour les bandits, mais pour les militaires et autres factions, on aurait aimé un traitement plus développé), ce qui se révèle malheureusement vite lassant, l'absence de sens, d'enjeux bien apparents, rendant le tout un peu ennuyeux. Enfin, le jeu me semble parfois mal terminé, en témoignent plusieurs scripts ratés ou aberrations. Pour vous donner un exemple (parmi d'autres), à un moment du jeu vos alliés font sauter un mur, et vous vous engouffrez normalement dans la brèche pour attaquer le camp ennemi. Sauf que le mur n'a pas explosé, et que vos alliés foncent contre le mur, sous les feux nourris des ennemis qui le traversent...

Tout cela pour dire que j'attendais beaucoup d'un jeu qui m'intriguait beaucoup, et ce dernier, malgré une ambiance que l'on ne trouve pas ailleurs, et des bonnes idées, souffre de trop de défauts techniques, d'une atmosphère qui n'est pas assez portée par les personnages, trop insipides, et par un scénario qui peine à décoller. Peut-être les prochains épisodes ont su pallier ces défauts, mais pour ce qui est du premier, je ne suis malheureusement pas conquis, malgré beaucoup de critiques élogieuses.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 808 fois
2 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Florian Massemin S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl