Avis sur

The Legend of Zelda : Twilight Princess sur Wii par Hameçon

Avatar Hameçon
Test publié par le
Version Wii

Le plus beau Zelda à ce jour. Vu ce qui pointe à l'horizon, très probablement qu'il le restera pendant quelques temps.

Twilight Princess est le volume de la série qui a le mieux compris l'histoire. C'est celui qui offre l'histoire la plus intéressante, la plus épique et la plus belle. Twilight Princess offre beaucoup plus à la série que tout les épisodes qui sont venus avant, et ceux qui viennent après.

Tout d'abord, il faut être dur, mais bon, les Zelda sur consoles portables, malgré tous les mérites qu'ils peuvent avoir ne sont pas, et ne seront jamais, les fers de lance de la série. Tout au plus peut-on espérer y trouver de gentillettes histoires annexes, rien qui réecrira la série, donc. Force est de constater que sur portables, on a que des réalités alternatives, des rêves ou des histoires sans conséquences.

Twilight Princess est sorti juste après les deux jeux N64 Ocarina of Time/Majora's Mask et Wind Waker sur Gamecube. On peut dire qu'il arrive après du lourd. Je n'entends pas lourd au sens de bon, mais plutôt dans le sens d'une lourde hérédité. Ocarina of Time a le défaut d'être considéré comme parfait et intouchable, ce qui n'aide pas à sa critique. Majora's Mask est le mouton noir de la famille. Wind Waker... c'est un peu l'enfant spécial. On ne sait pas trop quoi penser de lui. Personnellement, l'idée que je me fais de Zelda n'autorise pas une vision du jeu de la sorte. Passons.

Twilight Princess se nourrit de ses aînés et cherche donc à redorer le blason singulièrement terni par Wind Waker sur le plan graphique. Exit les mièvreries enfantines, bonjour les graphismes réalistes, et la palette de couleurs dans les beiges, marrons et ocres.

L'histoire

Le scénario est primordial dans un jeu vidéo désormais. Nintendo, habitué à ressortir toujours les mêmes jeux reprenant toujours les mêmes ficelles a trop souvent négligé cet aspect. On sent une inflexion en ce sens depuis quelques temps avec la sortie de titres plus ambitieux, plus scénarisés. Twilight Princess innove donc avec un scénario simple mais plus ambitieux, plus long et plus torturé. Avant de nous lancer sur la quête des pendentifs/joyaux/etc, le jeu introduit Link. Toujours lui. Sauf que cette fois il est garçon-vacher avec des chèvres zarbi et il a des amis et ça change beaucoup. Je ne sais pas pourquoi, mais cette caractérisation de Link m'a plus touché que celle du bébé trouvé par les Kokiris de OoT, ou bien du petit garçon qui fête son anniversaire de WW. C'est plus réaliste. Cliché certes, mais Zelda n'a jamais prétendu être original. Juste épique. Bref, l'histoire commence fort - l'enlèvement de sympathiques petits voisins par une créature mystérieuse - et le jeu continue de la sorte, sans relâcher la pression.

[A suivre]

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 241 fois
2 apprécient

Autres actions de Hameçon The Legend of Zelda : Twilight Princess