I played until dawn

Avis sur Until Dawn sur PlayStation 4

Avatar Nixotane  
Test publié par le
Version PlayStation 4

Je ne vais pas refaire mon plaidoyer sur les « films interactifs », je l’ai déjà fait sur ma critique d’Heavy Rain

Etant fan du genre, j’étais évidemment très enthousiasmé par la sortie d’un nouveau film interactif à l’annonce d’Until Dawn mais j’avais aussi des réserves n’étant, à contrario, pas franchement fan du cinéma d’horreur. Je pensais que les personnages seraient clichés, niais et que les protagonistes féminins seraient assez creux comme dans les slashers pour ado dont Until Dawn tire son inspiration. Mais j’ai été agréablement surpris de le voir finalement s’affranchir des codes en proposant des personnages profonds et bien écrit, des femmes aussi fortes que les hommes, ainsi qu’un travail sur la psychologie vraiment crédible qui leur donne une personnalité propre à chacun. Je me disais également qu’avec seulement 8 personnages (dont un tueur) l’histoire serai vite bouclé mais là encore le jeu a réussi à me surprendre en prenant une tout autre tournure (je n’en dirais pas plus pour ne rien spoiler).

Mais ce n’est pas tout, le jeu a encore des bonnes surprises à offrir car là où on pouvait effectivement reprocher à Heavy Rain (dont la comparaison avec ce titre est inévitable) de mettre en scène des actions assez futiles comme de devoir accomplir des QTE pour se brosser les dents ou lasser ses chaussures, Until Dawn à encore une fois fait preuve d’intelligence en sachant nous épargner cela . De plus, il a même le mérite d’avoir étoffé le gameplay du genre « film interactif » en proposant des scènes d’exploration sans toutefois tomber dans la facilité de la chasse aux collectibles inutiles. Tout ce que vous trouverez ici a un sens, un but, que ce soit pour servir la narration ou pour alimenter la peur et la tension du joueur, tout ce que vous placez ou laissez sur place aura un impact et tout ce que vous lirez pour comprendre ce qu’il se passe changera aussi ce que vivent et ressentent vos personnages.

Vous aurez également des choix à faire, à la manière d’un Telltale Game, qui mettront votre impartialité à rude épreuve et affectera les liens et affinités entre les membres du groupe de protagoniste, ce qui pourra influencer certains événements.

Le système « effet papillon » porte bien son nom, puisqu’il y a de nombreux embranchements causés par des actions qui pourraient sembler totalement anodines mais qui suffiront pour faire basculer les événements du tout au tout. On regrettera quand même des conséquences finalement assez faible la plupart du temps, hormis lorsque cela provoque la mort d’un personnage bien tendu, c’est le seul défaut que je pourrais reprocher au titre mais ce serait chipoter, l’intrigue est tellement génial que ces petits changements suffises à la rejouabilité.

Et la dernière nouveauté de gameplay et gros point fort de ce titre c’est l’utilisation très ingénieuse des fonctionnalités de la manette Playstation 4.

et après il y en a qui vont me dire que la manette X-Box est meilleur ;-P

Le pavé tactile sert à tourner les pages des documents, (ça a l’air de rien comme ça mais je vous assure que l’immersion n’en est que plus renforcé) tandis que le tracking de mouvement de la manette, plutôt que d’être utilisé de façon conventionnelle (par exemple pour orienter notre lampe torche comme l’aurais fait pas mal de jeu), ici, le jeu nous demande au contraire de rester immobile lorsque l’on se cache, pour éviter de faire du bruit, et étant donné que la tentions est palpable et que le jeu essaie de vous faire sursauté cette mécanique de jeu est tout à fait approprié, on est réellement implique dans l’action, redoutant le faut pas qui conduira à la mort violente de notre personnage.

Enfin, pour ne rien gâcher, les graphismes sont très beaux, l’animation et l’expression des personnages élèvent le jeu vidéo à un niveau rarement atteint, le travail de Supermassive Games et les performances d’acteur sont irréprochables.

Pour conclure et parce que je suis un peu entêté je conseillerai à tous les détracteurs de David Cage de tester Until Dawn afin de constater (ou non) qu’Heavy Rain n’était que la prémisse d’un genre nouveau qui selon moi a encore un belle avenir devant lui.

PS : Le « film interactif » serait par exemple un bon moyen d’exploiter la VR qui pourrait en retour permettre d’étoffer encore un peu plus le gameplay.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2061 fois
4 apprécient · 3 n'apprécient pas

Nixotane   a ajouté ce jeu à 12 listes Until Dawn

Autres actions de Nixotane   Until Dawn