J'ai jamais joué a ce jeu..sauf une fois, au chalet.

Avis sur Until Dawn sur PlayStation 4

Avatar Psykokilla_V3
Test publié par le
Version PlayStation 4

Cette critique ne comporte pas de Spoils, aucune crainte à avoir la dessus, vous pouvez y aller.

Dernière exclusivité en date sur la console de Sony, Until Dawn nous aura fait peur avant l'heure. Développé initialement pour la Playstation 3 avant de passer sur sa petite soeur, le jeu de Supermassive games a su se faire attendre, peut-être trop, pour ne pas inquiéter les foules.

Pourtant le projet a de quoi séduire les fans des "livres dont vous êtes le héros" ou tout simplement les curieux d'histoires interactives. Mais le temps laisse toujours place aux doutes.
Il est difficile de ne pas faire le lien avec Heavy Rain, tant les deux oeuvres offrent une présentation similaire.
Si vous n'aimez pas les histoires interactives, encore une fois, passez votre chemin, au risque de se retrouver frustré de ne pas vous exciter sur votre DualShock 4.

Pour les autres, les curieux d'expériences vidéo-ludique, ou les fans du genre, j'ai une bonne nouvelle : Until Dawn regorge de bonnes idées, et le récit est une réussite .
La mauvaise nouvelle, c'est que vous voila coincés dans la montagne en très mauvaise compagnie. Véritable référence aux Slasher, de "Scream" à "souviens-toi..l'été dernier" on retrouvera avec plaisir les codes du genre, mais cette fois, sans en être le spectateur.
Souvenez-vous de toutes ces fois où vous avez trouvé ce jeune débile partir seul vérifier si il y a réellement un danger dans les bois après six disparitions...cette fois, si la situation se présente, cela sera entièrement de votre faute ! A vous de voir comment réagir intelligemment à une situation d'urgence. Du coup, tous ces films qu'on adore détester se transforme véritablement, et offre une vision vraiment fun -et flippante- du jeu du chat et de la souris.

Et c'est la grande force d'Until Dawn, grâce (ou à cause) de vos actions, l'histoire prendra une tournure complètement différente ! Grace à un système "d'effet papillon" (ou plus exactement de cause à effet ) le nombre d'embranchement est surprenant, et tour à tour, vous devrez manier avec précaution vos fragiles marionettes, toutes prêtes à mourir dans d'atroces souffrances à la moindre occasion. L'expérience en devient unique, et offre une rejouabilité étonnante dans ce genre de jeu, un fait rare et très bien pensé.

Le jeu alterne entre deux types de gameplay, le classique récit interactif avec sa dose de QTE (dont certains ne pardonnent pas) et les phases de recherche.
Sachez que dans Until dawn, rien n'est inutile, un objet laissé dans une pièce peut avoir une conséquence inattendue sur votre futur, et les indices laissés apportent une profondeur inattendue, bref, les développeurs ont pensé au moindre détail sans jamais tomber dans le piège des collectibles inutiles. (vous trouverez par exemple sur votre route de nombreux Totems, vous indiquant dans un flash une situation potentielle à venir, autant le dire tout de suite, cela rajoute une tension supplémentaire au titre.)

La galerie de personnage pourra vous laisser indifférent dans un premier temps, une bande de jeunes americains embourgeoisés, avec le sexe en feu, ça ne vend pas du rêve.. Et pourtant une fois l'action lancée, il ne sera pas difficile de s'attacher à ses proies potentielles et tenter par tous les moyens de les faire survivre...
Un Qte raté, une action stupide, une rencontre ou un choix décisif, et c'est fini. Le protagoniste que vous incarniez gît dans son sang.

Voir après 7 heures de jeu, un personnage que vous appreciez se faire massacrer en un clin d'oeil procure un sentiment de culpabilité et de stress permanent. Car oui, le jeu est stressant, et oui il sait faire monter la pression comme rarement. La peur est constante, et vos vies ne tiennent qu'à un fil.
La notion de survie prend aux tripes et il vous sera très difficile de lacher la manette, une véritable montagne-russe d'émotions, grisant !

Le jeu propose l'idée originale d'un gameplay au gyroscope, grâce à la dualshock 4 dont découle de très bonnes idées de gameplay que je vous laisse la joie de découvrir. Bien pensé et immersif, ce système présente tout de même un petit bémol dans les scènes d'action pure, où la manette peut faire des siennes, frustrant. On pourra switcher à sa guise avec un système de contrôle classique, mais je ne saurais que vous conseiller un premier test au gyroscope tant l'immersion de certaines scènes y gagne beaucoup. A vous de voir, selon vos préférences.

Graphiquement le jeu est très honnête, surtout sur la qualité des visages, bluffants de réalisme (on y retrouve de nombreux acteurs modélisés avec soin, passant de la charmante Hayden Panettiere, à l'inquiétant Peter Stormare dans de nombreuses scènes intriguantes) et la qualité sonore, sombre et inquiétante est irréprochable.
Au niveau des voix, il y a deux écoles, le jeu propose une Vf honnête mais avec quelques soucis de synchronisation labiale ici et là, ou une VO très crédible mais moins confortable pour ceux qui auraient des difficultés avec la langue de Shakespeare. Dans les deux cas, tout le monde y trouvera son bonheur.
Dernier point sur la réalisation, l'utilisation des "plans fixes" de la caméra nous amènera bien souvent à être surpris par l'ingéniosité de ce procédé, encore une fois, c'est soigné.

Pas avare en gore et en Twist bien placés, les amateur du genre apprécieront cette plongée "dans le film" pendant une dizaine d'heures et ses nombreux clins d'œil au genre horrifique.

Until dawn est une très bonne surprise, et il y a fort à parier qu'une fois l'aventure terminée, vous repartiez en montagne une seconde fois...jusqu'à l'aube.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2874 fois
52 apprécient · 3 n'apprécient pas

Psykokilla_V3 a ajouté ce jeu à 1 liste Until Dawn

Autres actions de Psykokilla_V3 Until Dawn