Ne se comprends qu'en y jouant (vous êtes prévenus).

Addiction instantanée garantie pour qui osera mettre la main à la pâte. De fait, regarder des vidéos de ce jeu ne permettra en aucun cas de se faire une idée des sensations éprouvées en jouant. Il faut le prendre en main et c'est tout. Une fois ci fait, votre main aura vite fait de changer votre œil.

L'aspect le plus inattendu est peut-être que Don't Starve vous submerge littéralement de choses à penser. C'est presque un simulateur de structuration de la pensée. Le second aspect est le résultat visible direct : si on arrive à quoi que ce soit (manger, survivre, découvrir) c'est toujours et uniquement dû aux initiatives que le joueur aura pris. Il y a donc une sorte de sentiment continu de récompense qui flotte dans l'air dès qu'on réussit quelque chose (et donc un sentiment de sanction immédiate quand on y arrive pas). Le jeu est ainsi fait que la seule chose constante dans le gameplay est la sensation d'apprentissage, qui prend le pas sur celle de réussite ou d'échec.

Beaucoup se demandent s'ils auraient bien le temps de jouer à Son't Starve, parce que lorsqu'on meurt "il faut tout recommencer". Ce qui apparaît de prime abord comme un labeur (le fait de recommencer) est en réalité une des meilleures "features" du jeu, qui vous permet constamment de remettre à plat ce que vous avez appris et de profiter de vos nouveaux talents d'adaptation. On ne peut imaginer ce jeu sans ce mécanisme (d'autant qu'il est moins radical qu'on ne le dit, puisqu'il est possible de se confectionner des résurrections in-game).

Et finalement, le jeu se découpant en journées successives, il est assez facile de jouer peu longtemps tout en trouvant le moyen de s'arrêter : chaque nuit, on est à peu près obligé de rester près du feu et de se confectionner ses outils ou planifier la journée suivante : une pause bienvenue pour quitter la partie ou simplement se remettre de l'ordre dans les idées.

Ne passez pas à côté de cette perle, les mecs de chez Klei savent ce qu'ils font.
IIILazarusIII
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 19 mai 2013

40 j'aime

4 commentaires

Don't Starve
IIILazarusIII
8
Don't Starve

Ne se comprends qu'en y jouant (vous êtes prévenus).

Addiction instantanée garantie pour qui osera mettre la main à la pâte. De fait, regarder des vidéos de ce jeu ne permettra en aucun cas de se faire une idée des sensations éprouvées en jouant. Il...

il y a 9 ans

40 j'aime

4

Don't Starve
Pseudoriginal
4
Don't Starve

Don't Die of Boredom

Seulement une douzaine d'avis négatifs sur 257? J'avoue que je ne comprends pas. Don't Starve est un jeu mignon, plein d'idées, au design attachant et qui partait d'une bonne volonté. Oui mais voilà,...

il y a 9 ans

32 j'aime

14

Don't Starve
Karrie
8
Don't Starve

Kill the Dindon.

"Don't Starve" m'a été présenté d'une manière bien particulière, puisque je l'ai connu à travers les cris déments de mes vaillants camarades joueurs. Y compris l'ami Gozer. S'entremêlaient dans leurs...

il y a 9 ans

30 j'aime

9

Forrest Gump
IIILazarusIII
9
Forrest Gump

Pas l'histoire d'un idiot, l'histoire d'un "surhomme".

Forrest Gump est pense-t-on souvent l'histoire d'un idiot, qui est le prétexte à revisiter l'histoire des U.S.A.. Son regard naïf est idéal pour nous permettre de revivre ces moments clés avec une...

il y a 12 ans

199 j'aime

16

Wall-E
IIILazarusIII
9
Wall-E

Un poème, un poème.

Mettre 9 à Wall-E ça me fait bizarre, mais quand je clique sur 8 je ressens comme un sentiment d'injustice. Les plus scrupuleux me pardonneront cet accès de générosité. Wall-E, je le vois comme un...

il y a 12 ans

99 j'aime

11

Hotline Miami
IIILazarusIII
9

Un délice pour philosophe.

Alors là faut pas déconner. Hotline Miami est énorme. É-no-rmeuh. C'est une expérience intraitable sur la représentation de la violence. Mais attention : bien qu'ils soient délicieux, je ne parle ni...

il y a 10 ans

88 j'aime

10