Dragon Ball Z Budokai 3

Doragon Bōru Zetto Surī

2004

5.3K

282

299

7.5

Jeu de Dimps, Atari, Inc. et Bandai · PlayStation 2 · 26 novembre 2004 (France)

Genre : Combat

Groupe :

Dragon Ball
Toutes les informations

Ce jeu qui reprend l'univers du manga Dragon Ball a succédé à Dragon Ball Z: Budokai 2 qui a été une grande nouveauté notamment dans les domaines des graphismes et de la jouabilité. Il y apporte quelques nouveautés.

Aucun résultat

Sans-Plomb-95
10
Sans Plomb 95

Critique positive la plus appréciée

Au palmarès

Budokai 3 , un jeu sensiblement amélioré résulte la perfection de l'univers DBZ sur consoles. Une belle histoire avec un mode de déplacement digne d'un rêve, une armée de personnages jouables et pas...

Lire la critique

il y a 11 ans

muleet
5
muleet

Critique négative la plus appréciée

Critique de par muleet

Je rêve d'un Dragon ball façon Bid for Power avec des décors destructibles laissant de grosses trainées et des explosions sur le sol (en s'inspirant de celles du manga), une bonne physique qui ferait...

Lire la critique

il y a 10 ans

Emmanuel_Naim
6

Le dragonrush

J'aurais voulu aimer ce jeu et le sacrer meilleur jeu DBZ de tous les temps. En y jouant tout semble parfait, le mode histoire, la vue de caméra, le roster correct... Jusqu'à que l'on tombe sur le...

Lire la critique

il y a 4 ans

Sephrius
8
Sephrius

Du lourd.

Petite critique pour encenser ce Dragon Ball, véritablement excellent. Un mode histoire moins chiant que le précédent Budokai, avec une World Map bien foutu et quelques secrets et techniques à...

Lire la critique

il y a 5 ans

Djou777
7
Djou777

La confirmation de la résurection

Après un budokai 2 dispensable tellement il apportait peu, DBZ Budokai 3 arrive en apportant son lot de nouveautés. Voler librement, teleportations ds le dos, séquences QTE, attaques ultra...

Lire la critique

il y a 9 ans

ozym
8
ozym

Du fun à l'état pur

Putain dubokai 3. c'était l'époque ou on se battait en 3D+ et c’était tellement plus marrant. c'était les batailles de kikoha à défoncer les anologues. Les téléportations jusqu'a l'à dernière goutte...

Lire la critique

il y a 6 ans