👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Après quelques heures de jeu (j'ai passé Everfall), je dois me rendre à l'évidence : je ne comprends pas les bonnes notes qu'a obtenues ce jeu. J'ai regardé quelques let's play pour voir si je me heurtais aux mêmes problèmes que d'autres joueurs, et c'est bel et bien le cas, donc je ne comprends pas. Pourtant j'avais envie d'aimer ce jeu, j'étais en manque de RPG, j'allais enfin pouvoir m'y remettre... Mais ce n'est pas parce qu'un jeu ressemble à un RPG occidental hardcore qu'il est nécessairement bon.

Bref j'ai rassemblé la plupart de mes griefs dans cinq grosses catégories, garanties sans spoilers.


L'intérêt des pions est discutable



Tout l'intérêt du titre repose sur les "pions", trois IA sans personnalité qui vous accompagnent dans vos aventures. Sauf que qui dit "IA" dit aussi "comportement à côté de la plaque", et c'est l'air dubitatif que vous regarderez vos compagnons faire n'importe quoi :
- courir à droite à gauche sans raison
- ne pas faire ce dont vous avez besoin
- répéter inlassablement les mêmes lignes de dialogue (dont la transcription en français bouffe la moitié de l'écran)

En combat, malgré leurs défauts, il faut reconnaitre qu'ils sont indispensables... au moins autant qu'ils sont fragiles. On passe notre temps à les ressusciter. Ok ça prend une seconde et zéro ressources, mais du coup ce n'est pas très réaliste.
D'ailleurs, cela peut paraitre incroyable, mais il est absolument impossible de diriger les actions de nos pions. Ils n'en font qu'à leur tête, et les seuls ordres à notre disposition sont très basiques ("A l'aide", "Par ici", etc...). Même dans des RPGs comme les Tales Of, on peut configurer les réactions de notre équipe et leur faire faire ce que l'on veut. Eux avaient compris que l'on ne peut pas décemment dépendre de ses IAs en combat. C'est étonnant que la haine des joueurs pour les "missions d'escorte" n'ait toujours pas mis la puce à l'oreille des développeurs.

Le problème des IAs, c'est qu'elles sont toujours en décalage avec la réalité. Il n'y a qu'à voir pendant le prologue du jeu : on découvre un dragon pour la première fois, et il crache une gigantesque boule de feu. Ca fait peur ! Mais non, l'IA qui nous accompagne reste stoïque et marche comme si de rien n'était dans la désolation, à travers les flammes (j'ai recommencé le jeu deux fois et à chaque fois il m'a fait le coup).

Ou encore un autre exemple : pendant la première mission d'escorte (on escorte des IAs accompagnés par nos IAs, je vous laisse imaginer le joyeux bordel), un gros rocher roule en plein milieu de la route. Cela ne semble pas ébranler Antonio qui marche tranquillement devant comme si de rien n'était et se fait écraser. On le ressuscite et c'est limite s'il ne dit pas "oups" ("je n'étais pas assez attentif").

Enfin, dernier point : les deux pions secondaires ne montent pas de niveau. Régulièrement il faudra passer par les cailloux qui brillent pour licencier nos anciens pions pour en prendre des plus frais. C'est une perte de temps complètement crétine.


Qui suis-je ?



Malgré l'outil de personnalisation de l'avatar très poussé, il est très difficile pour le joueur de s'identifier à son personnage. Tout le monde vous respecte et vous appelle "l'Insurgé", ou "The Arisen" en anglais, mais... pourquoi ? Ok je suis un peu plus courageux que la moyenne et je peux invoquer des Pions, mais ça ne vole pas bien haut.

Surtout que niveau biscotos je n'étais pas très impressionnante. J'ai choisi au début du jeu de prendre une Ranger et je pouvais me battre soit 1/ avec des cure-dents ou 2/ avec un arc qui faisait des dégâts ridicules. Mes pions faisaient plus de dégâts que mon personnage principal, c'est quand même frustrant.


Histoire et univers au ras des paquerettes



Commencer dans un village de pêcheurs, cela évoque immanquablement Monster Hunter. D'ailleurs, comme dans ce dernier, on est propulsé à la chasse au monstre sans réellement nous demander notre avis. Ok, on nous a volé notre coeur et on est apparemment devenu un "insurgé", mais c'est un peu juste comme motivation. Cela manque de sel.

Les développeurs ont essayé d'instiller une ambiance un peu mystique en décorant les temps de chargement de citations "philosophiques", mais ça sonne un peu faux, HS, et gnangnan. Cela dit si vous êtes en panne de citations pour votre mur Facebook ça peut dépanner.

A part ça l'univers médiéval dans lequel on évolue est pour le moins classique. Seuls les pions sont originaux, et encore je ne crois pas que ce soit une bonne chose puisque leur origine n'est pas expliquée. Quand bien même cela serait expliqué plus loin de le jeu, il y a peu de chances que cela soit cohérent. Avouez que c'est ifficile de créer un background pour des hommes sans volonté qui spawnent via des pierres qui brillent et qui peuvent se balader entre les Xbox 360 du monde entier.


Graphismes, bande son



Graphiquement ce n'est pas laid, mais c'est souvent flou et toujours terne. Les cinématiques font vieillottes. Même le dragon qui vole notre coeur au début de l'aventure a une tête ridicule.
On appréciera en revanche le bestiaire qui nous propose quelques créatures mythologiques bien classes.

Au niveau de la musique : rien à dire, c'est correct.

Par contre les doublages sont un autre point noir du jeu : tous les personnages parlent avec un vieil accent anglais hyper prononcé (puisque c'est bien connu : univers médiéval-fantasy = accent anglais), et si c'est rigolo au début, à la fin cela m’insupportait considérablement. Comme si le jeu en faisait trop.


Autres



l'inventaire est extrêmement lourd et complexe à aborder. Rien que pour allumer une torche ou se soigner c'est la galère. J'y passais le moins de temps possible.
- les missions sur les panneaux d'affichage sont trop nombreuses et dignes d'un MMO (va chercher ci, va chercher ça). Au début, par enthousiasme, vous allez prendre toutes les missions, mais vous allez très vite crouler sous des objectifs inintéressants au point que vous ne les regarderez même plus.
- le jeu a pioché des éléments d'autres RPGs, ok, mais parfois on se demande pourquoi. On peut apparemment faire des "cadeaux" aux passants et se faire "apprécier d'eux" (Fable ? Wtf ?). Ce n'est absolument pas justifié.
- l'absence de montures ou de fast travel est enfin le dernier gros défaut que je mentionnerai. Certains se persuadent que cela met mieux en valeur "l’immensité de l'univers", mais c'est faux. La réalité, c'est que vous allez prendre 10 minutes pour aller d'un point A à un point B, à pied, en traversant les mêmes environnements que vous aviez traversé pour venir, et en vous faisant harceler par des monstres ou bandits que vous aviez déjà trucidé lors de vos passages précédents. Sounds fun.


Conclusion :



Malgré ma bonne volonté, je n'ai pas réussi à accrocher à ce jeu parce qu'il manque d'âme et repose trop sur des IA bancales.
Au final, le plus Insurgé, c'est moi.

Samish
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Anthologie Xbox 360 et Anthologie Exhaustive des Meilleurs Jeux de la PS4

il y a 8 ans

18 j'aime

4 commentaires

Dragon's Dogma: Dark Arisen
Samish
4

Je m'insurge

Après quelques heures de jeu (j'ai passé Everfall), je dois me rendre à l'évidence : je ne comprends pas les bonnes notes qu'a obtenues ce jeu. J'ai regardé quelques let's play pour voir si je me...

Lire la critique

il y a 8 ans

18 j'aime

4

Dragon's Dogma: Dark Arisen
jeds
9

Un pion trop loin

Tout a probablement déjà été dit et redit sur Dragon's Dogma. En bref: Vous êtes un insurgé, un méchant dragon vous arrache le coeur, faut le récupérer (on oublie trop souvent les inconvénients d'une...

Lire la critique

il y a 6 ans

17 j'aime

4

Dragon's Dogma: Dark Arisen
Raoh
9

I'AM THE PURE HATE EMBODIED

Ma critique de la première version de Dragon's Dogma, qui vous renseignera sur ses innombrables qualités : http://www.senscritique.com/jeuvideo/Dragon_s_Dogma/critique/15305502 Dark Arisen est une...

Lire la critique

il y a 9 ans

12 j'aime

La Reine des Neiges
Samish
4

La peine des neiges

Frozen est un film d'animation globalement médiocre, dont la renommée a selon moi largement dépassé la qualité. Etonnant de constater qu'autant de spectateurs aient choisi d'ignorer sciemment des...

Lire la critique

il y a 7 ans

32 j'aime

6

Crime et Châtiment
Samish
5

Aurait mérité d'être beaucoup plus court

Attention : cette critique spoile la fin du livre. Le fait est que l'histoire n'est pas inintéressante, que les personnages sont bien dépeints et que les descriptions sont très réalistes. Pourtant,...

Lire la critique

il y a 11 ans

22 j'aime

5

Dragon's Dogma: Dark Arisen
Samish
4

Je m'insurge

Après quelques heures de jeu (j'ai passé Everfall), je dois me rendre à l'évidence : je ne comprends pas les bonnes notes qu'a obtenues ce jeu. J'ai regardé quelques let's play pour voir si je me...

Lire la critique

il y a 8 ans

18 j'aime

4