👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Voilà déjà un bail que LIttle Nightmares m’intéressait. Féru de toutes les chelouseries possibles, je suis pas resté impassible face aux premiers trailers qui m’ont légèrement rappelé Limbo (ou Inside que je n'ai pas fais), par son côté malsain et linéaire, les deux poussés par quelques énigmes qui viendront entretenir notre cerveau entre deux coups de frissons.

LIttle Nightmares, qu’est ce que c’est ? C’est une histoire floue qui débute de la pire manière possible pour nous comme pour notre personnage. Ou sommes nous ? Qui contrôlons nous ? Pourquoi ça fait déjà peur alors que rien ne s’est encore passé ? L’ambiance est malsaine direct à peine qu’on ai fait quelques pas. La première zone, la prison (car le jeu est divisé en plusieurs chapitres qui sont des zones à franchir), est un peu un concentré de tout ce que le gameplay propose et met la mise en scène un peu à l’écart et tant mieux parce qu'on se doit d'apprendre sur le tas. Manette en main, c’est assez lourd mais pas au point de se frustrer parce que c’est lent. En fait, ça colle bien au reste parce que notre personnage capuchonné a peur elle aussi, faim et d’ailleurs comme j’ai joué avec une manette de One, on ressentait les battements du cœur dans la manette en même temps qu’on les entendait battre de plus en plus vite dans le casque à l’approche d’un danger, c’est vraiment stimulant et bien fait.

Par contre, je n’ai pas été fan de la profondeur qui m’a fait mourir plusieurs fois. Le jeu a plusieurs plans en profondeur et quelques déplacements sont souvent pointilleux (par exemple se déplacer sur une poutre au plafond). La caméra n’aide pas toujours et avec une luminosité très sombre (à ne pas blâmer car essentielle a l’ambiance), je suis plus souvent mort en tombant qu’en me faisant bouffer par les méchants.

La bouffe, aussi un point qui revient très souvent. En fait, j’ai toujours pas compris le scénario, mais de ce que vous verrez, c’est très axé sur la gourmandise et le développement est assez bien fait pour rendre notre personnage aussi précieux que non défendable. Certaines scènes sont assez chaudes et dégueulasses, même les passages musclés en jeu sont assez crade parce que vous fuirez des tables remplies de gras et le manque de nourriture qui titillera l’estomac du petit chaperon jaune finira par se transformer en autre chose.

Graphiquement c’est ultra clean et les plans changent bien pour donner de la grandeur à certaines situations. Il y a peu d’effet qui frappent les yeux à part des jeux de lumières et un décor qui tangue comme sur un bateau. Encore une fois, l’ambiance gagne des points. Et merde, les musiques sont vraiment bonnes, les bruitages pareil, tout nous plonge dans ces petits cauchemars.

Après, pour juger rapidement le jeu en tant que tel, il est assez facile et pas vraiment dur. Les énigmes ne sont pas vraiment prise de tête si on sait regarder ce qui nous entoure et ne pas foncer dans le tas comme je sais bien le faire dans Mordhau (loul). Patience et analyse sont requises pour être efficace et pour en voir le bout en environ 4h sans réel difficulté. En plus y'a des DLC pour vivre quelques cauchemars supplémentaires.

Ckai
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les meilleurs jeux vidéo de 2017, Ma "collection" de jeux (tous supports) et J’ai joué à... (2019)

il y a 3 ans

11 j'aime

6 commentaires

Little Nightmares
Cyberslan
6

Court Cauchemar!

Reposant sur le même type de gameplay que Limbo et le récent Inside (plates-formes à énigmes) j'ai terminé Little Nightmares sur un avis mitigé mais somme toute positif. Tout d'abord la direction...

Lire la critique

il y a 5 ans

22 j'aime

2

Little Nightmares
Skritz
7

Inside en moins bien ?

Avant d'entrer dans le vif du sujet, difficile de passer à coté : Little Nightmare présente énormément de points communs avec Inside et on peut dire sans trop hésiter qu'il s'en est largement...

Lire la critique

il y a 5 ans

12 j'aime

Little Nightmares
Ckai
7

A trop manger de fast food...

Voilà déjà un bail que LIttle Nightmares m’intéressait. Féru de toutes les chelouseries possibles, je suis pas resté impassible face aux premiers trailers qui m’ont légèrement rappelé Limbo (ou...

Lire la critique

il y a 3 ans

11 j'aime

6

Monster
Ckai
10
Monster

Encore sur le cul

Je prie Dieu Urasawa depuis que j'ai terminé 20th Century Boy. J'ai une grande admiration pour cette homme capable de pondre des histoires hallucinantes. Je connaissais déjà Monster et ses grandes...

Lire la critique

il y a 5 ans

18 j'aime

9

Counter-Strike: Global Offensive
Ckai
8

5 années de service - un témoignage bouleversant.

CSGO est une drogue détestable, mais assez prenante pour y passer ses soirées et devient jouissif une fois qu’on maitrise les mécaniques au point d’aimer se faire insulter de tricheur. C'est connu,...

Lire la critique

il y a 5 ans

17 j'aime

12

Fire Emblem: Three Houses
Ckai
9

Trois fois plus de plaisir

Bordel, je n’avais pas fais de Fire Emblem depuis Awakening et pourtant cette série me rend nostalgique. Mon premier était The Sacred Stones en plus d’être mon premier tactical, du coup j’affectionne...

Lire la critique

il y a 3 ans

16 j'aime

1