👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Sekiro est le nouveau jeu de Hidetaka Miyazaki, le créateur des SoulsBorne. On y retrouve donc énormément d'éléments similaires entre Sekiro et les Souls, mais c'est aussi un jeu très différent, une nouvelle License et une manière totalement différente de jouer. Pas de stat et donc pas de farming, pas d'équipement ce qui signifie qu'on ne pourra pas adapter ses résistances, pas de coop donc c'est fini le pote qui vient vous débloquer contre un boss, mais aussi plus d'invocation de PNJ. Certains diront que c'est l'enfer.

Commençons avec l'univers, dans Sekiro on dit au-revoir à la dark fantasy et on plonge dans le japon féodal. On navigue dans un royaume au bord de la guerre et dont le dernier espoir repose sur le sang de l'héritier qui rend immortel. Ça implique plus de PNJ, un monde qui semble plus vivant et même des cinématiques avec une histoire facilement compréhensible. Il y a toujours du Lore via la description des items mais c'est beaucoup moins développé que les souls.
Le level design reste similaire dans sa globalité au premier dark souls avec des zones qui sont toutes interconnectées entre elles, et pleins de manière différentes de passer d'une zone à l'autre.

Dans les zones en elles-mêmes, on a un level design complètement différent dû à un gameplay qui offre plus de possibilité de déplacement, mais aussi une partie infiltration. On a un grappin qui offre une verticalité et la possibilité de faire des vrais sauts, voire même des doubles-sauts sur les murs. Ces deux éléments offrent au joueur énormément de possibilité pour gérer les différentes difficultés du jeu. En combat vous utiliserez le grappin pour avoir plus de mobilité ainsi que le saut qui vous permettra aussi d'éviter certaines attaques, voire de sauter sur la tête de l'ennemi comme dans un Mario. Ça permet même d'ignorer très facilement des combats, on peut rusher très facilement jusqu'au boss en ignorant tous les trash mobs et la plupart des demi-boss. La partie infiltration vous permet d'assassiner en un seul coup tous les ennemis excepté les boss et demi-boss. Pour ces derniers, vous leur retirer juste une seule barre de vie, ils en ont minimum 2. Contre les boss, vous aurez aussi la possibilité d'utilisé votre grappin, que ce soit pour s'éloigner du boss ou pour grappiner ce dernier. Le saut aussi a son importance et est souvent utilisé comme une esquive.

Contre le moine corrompu, le grappin permet de le prendre par surprise, par deux fois ! Ce qui fait qu'on est directement contre sa phase finale.


Continuons avec le gameplay, Sekiro est basé sur les parades et la gestion de la posture. La posture c'est un peu votre endurance, sauf qu'elle diminue uniquement quand vous bloquez les attaques, que vous parez mal donc. Elle ne diminue pas quand vous faites des esquives ou quand vous courez, mais elle ne se régénère pas non plus. Il y a deux moyen pour la régénérer, hors objet et compétence: soit ne rien faire, soit garder sa garde levée ce qui boost la régénération mais ralentit votre vitesse de déplacement. Oui, vous pouvez esquiver autant que vous voulez, vous pouvez aussi courir à l'infini, mais si votre posture éclate, vous serez à la merci de l'ennemi pendant quelques secondes. Les adversaires ont aussi une barre de posture, la faire éclater vous donnera un coup fatal qui leurs retirera une barre de vie. La manière la plus efficace de la faire diminuée est de parer les attaques, ce qui signifie de les bloquer dans le bon timing. Si vous ratez le timing, ce sera votre jauge de posture qui prendra chère. Juste parer n'est pas suffisant, vous devez aussi attaquer pour éviter que la posture de l'adversaire ne se régénère. Il faut donc savoir à quel moment on peut attaquer et avoir un bon équilibre entre attaque et parade. Mais ce n'est pas tout, certaines des attaques ne sont pas parables, et le jeu vous avertit via un son et un indice visuel. Selon le type d'attaque, vous devrez soit esquiver, soit sauter, et vous avez la possibilité de débloquer des compétences pour contrer ces attaques et faire d'énorme dégâts de posture.

Vous l'aurez compris, il n'y a pas de stat dans Sekiro mais il y a des compétences à débloquer. Ça varie entre des passifs comme de la régénération de vie à chaque coup fatal, a des nouveaux mouvements qu'il faudra apprendre à utiliser. Il y a aussi des compétences liées à votre bras gauche qui vous permettra d'enchainer avec des attaques spéciales.

Ce bras gauche est le seul équipement que vous pouvez modifier, et c'est ultra important de le faire pour s'adapter aux adversaires. Vous avez par exemple une hache qui permet de briser les boucliers, des shurikens qui permettent de tuer facilement des ennemis rapides comme les chiens, ou encore un lance-flamme pour bruler tout ce qui bouge. Vous devez les trouver pour pouvoir les utiliser, et vous pouvez les améliorer pour avoir plus d'effet et plus de possibilité.
Ce bras gauche est aussi utile contre les boss et permet même de faire des attaques spéciales contre eux.

La lance contre le gorille géant permet de retirer la scolopendre dans son corps et de faire d'énormes dégâts de posture.


Le gameplay de Sekiro est donc très technique et demande un moment avant de pouvoir le maitriser. Ça demande au joueur de jouer différemment et de s'adapter à chaque situation grâce à toutes les possibilités que le jeu donne. Ça demande de mémoriser les patterns, de les connaitre par cœur pour pouvoir parer avec un timing parfait. C'est un gameplay pas évident a maitrisé mais complètement jouissif une fois pris en main. Vous enchainez des parades avec les étincelles qui fusent sous le coup des épées qui s'entrechoquent. Vous êtes sans pitié, sans honneur et faites littéralement des coups dans le dos pour vous faciliter la tâche. Vous êtres très mobiles et avez énormément de possibilité, et pourtant le jeu est difficile.

Pour vous aider à vous en sortir dans cet enfer, From Software vous offre gentiment une seconde chance dans les combats, une résurrection. Cette mécanique n'est utilisable qu'une seule fois et vous devrez tuer des monstres/boss pour pouvoir la réutiliser. Ça peut sembler être un gros avantage qui peut rendre le jeu trop facile, mais croyez-moi, vous serez bien content de l'avoir car l'univers de Sekiro est sans pitié. Cette seconde chance vous permettra en plus de prendre par surprise les trash mobs, mais les boss ne seront pas dupe et vous attendront pour vous mettre une seconde raclée.
Mais cette résurrection a un coût, si vous mourrez vous répandrez une sorte de peste qui infectera les PNJ, le dragonrot. Cette peste va vous empêcher de faire avancer les quêtes secondaires, mais vous pourrez toujours marchander. Ca a un autre effet, à chaque fois que vous mourrez vous perdez la moitié de votre argent et la moitié de votre XP. Sauf si vous avez de la chance et que vous recevez l'aide divine, mais plus la peste se répand et moins vous aurez de chance d'en bénéficier.
Ça peut sembler très punitif mais ça ne l'est pas tant que ça finalement. Votre argent vous pouvez les stocker dans des sacs en les achetant chez des marchands, votre XP vous pouvez farmer avant un boss pour éviter de perdre votre progression. Encore une fois, le jeu offre aux joueurs des possibilités pour s'en tirer. Il n'est pas punitif juste pour être punitif, il l'est car il peut se le permettre, car ce sera la faute du joueur à ne pas avoir fait attention à son argent et à son XP.

Vous avez maintenant une idée globale de Sekiro, c'est un jeu exigeant, technique et punitif mais qui offre énormément de possibilités aux joueurs pour s'en tirer, une lueur d'espoir dans cet enfer.

Passons maintenant à la forme du jeu. Il utilise le même moteur que Dark Souls 3, c'est donc très joli globalement mais assez moche si on zoom sur les textures. Il y a pas mal d'environnement différent, comme des châteaux japonais qui feront penser à Harakiri et des jungles où on trouve des statues bouddhiste.
L'optimisation est assez moyenne, j'ai entendu que sur ps4 le framerate avait du mal à rester constant et sur pc je varie entre 40 et 60 FPS suivant les zones. J'ai remarqué qu'il consommait énormément en ressource processeur.

Au niveau des musiques je les trouve moins marquantes que les SoulsBorne, et il y a deux raisons à cela. La première est le fait qu'il y a presque toujours des musiques, ça marque donc forcément moins que dans un souls où tout est silencieux jusqu'à ce qu'on arrive à un boss imposant avec une musique monstrueuse qui se lance.
La seconde raison c'est qu'on est toujours concentré dans Sekiro, beaucoup plus que dans un souls. On est tout le temps sous pression et une seule seconde d'inattention peut être fatale, du coup, personnellement, je n’ai pas toujours pu faire attention aux musiques.
Il y en a quand même quelques-unes qui sont vraiment géniales, je vous mets celle du premier boss pour vous donner un exemple.

Et donc, qu'est-ce que je pense de Sekiro ?

Sekiro c'est une aventure sans pitié, un enfer impitoyable. Mais le joueur y a une multitude de possibilité pour se facilité la vie et pour se démerder jusqu'à la fin du jeu. Il y a d'ailleurs 4 fins différentes avec certaines qui ont des boss différents. Pleins de secrets sont caché un peu partout qui vous pousseront à explorer car ces secrets vous faciliteront souvent la vie. Sekiro c'est un gameplay technique mais très diversifié et vraiment jouissif à jouer. Je me demande tout simplement si ce n'est pas le meilleur gameplay auquel j'ai pu jouer. Ce sont des boss qui ont de la gueule que vous haïrez avec plaisir. Ce sont des zones énormes qui vous mettront constamment sous pression.

Mais Sekiro c'est aussi une caméra capricieuse quand le joueur est proche des murs, un lock qui se casse dans certains cas, une aventure au finale un peu courte avec pas tant que ça de boss, mais énormément de mini-boss. C'est aussi une rejouabilité moins présente que dans les souls malgré les différentes fins et une histoire pas si passionnante que ça.

Je ne conseillerai pas Sekiro à tout le monde car c'est un jeu difficile. Si vous êtes un joueur des SoulsBorne, sachez qu'il faudra apprendre une nouvelle façon de jouer et abandonner certains automatismes, ne vous attendez pas à un nouveau SoulsBorne. Sekiro ça a été pour moi un jeu qui m'a pris aux tripes du début à la fin et qui m’a demandé d’être constamment concentré. Je n’ai pas vu le temps passé et ça a été l’une des meilleures expériences vidéoludiques que j’ai pu faire.

Xeldar
9

il y a 3 ans

17 j'aime

12 commentaires

Sekiro: Shadows Die Twice
Joo-Hwan
9

Sekiwan no Ookami (隻腕の狼)

Les entendez vous ? Les 7 trompettes de From Software sonnent à l'unisson annonçant avec elles l'arrivée de la mort. Sa faux est aiguisée tel un sabre de grande qualité et ses apotres pullulent aux 4...

Lire la critique

il y a 3 ans

45 j'aime

37

Sekiro: Shadows Die Twice
Yves_Signal
10

De gifles et de crocs

Trente-deux heures. Il m'aura fallu trente-deux heures pour arriver aux crédits de Sekiro : Shadow Die Twice. Trente-deux heures en deux jours, pour être plus précis. Je viens de vivre une tranche de...

Lire la critique

il y a 3 ans

43 j'aime

22

Sekiro: Shadows Die Twice
helldraco
4

Résumé du ressenti en temps réel (spoiler: je m'ennuie)

On va se la faire en temps réel, avec évolution du score et traversée du périple. :D Addendum: je vois des déchets humains qui ne peuvent s'empêcher de venir insulter alors je vais être direct. Tu ne...

Lire la critique

il y a 3 ans

31 j'aime

43

Sekiro: Shadows Die Twice
Xeldar
9

Le Dark Souls pour weeb

Sekiro est le nouveau jeu de Hidetaka Miyazaki, le créateur des SoulsBorne. On y retrouve donc énormément d'éléments similaires entre Sekiro et les Souls, mais c'est aussi un jeu très différent, une...

Lire la critique

il y a 3 ans

17 j'aime

12

The Legend of Heroes: Trails of Cold Steel IV
Xeldar
4

Trails of disappointment

Je suis très déçu, je trouve le jeu beaucoup trop long. Tout l'acte 1 et 2 est presque inutile, ce qu'on y fait est inintéressant et est juste un prétexte pour prolonger le jeu. Mais surtout c'est la...

Lire la critique

il y a plus d’un an

14 j'aime

10