Marathomb Raider : 8/16
(On est à la moitié de l'année et on a fait pile la moitié des jeux, c'est beau)


Forcés de créer un nouveau Tomb Raider dans l'urgence malgré la fin ambiguë du précédent titre, Core Design prend la décision de faire de ce cinquième épisode un condensé de mini-histoires sur Lara. L'occasion de retrouver la Lara ado introduite dans TR4, Larson et Pierre de TR1 mais également ce bon vieux Winston.
Ces histoires se laissent bien suivre, certaines proposent même des séquences inédites dans la série, comme de l'infiltration ou une Lara désarmée pendant tout un chapitre (d'habitude ça ne dure qu'un niveau).


Dommage que quelques incohérences scénaristiques se créent dés que de vieux personnages sont à l'écran. Larson semble ainsi avoir perdu 100 points de QI tandis que Von Croy est à la tête d'une multi-nationale spécialisée dans la haute technologie (pas mal pour un archéologue vieillissant). Je ne m'explique pas non plus comment Pierre a pu survivre au vu de la situation dans laquelle Lara le laisse, mais c'est toujours sympa de voir que les tendances sociopathiques de cette dernière n'ont pas d'impact sur la santé de ses adversaires.
L'écriture est également particulièrement défaillante dans le troisième chapitre, où on rencontre un curé qui fait des blagues en permanence, même quand il est retenu en otage par un fantôme. Croyez-le ou non, mais cette écriture Marvelesque rend la situation beaucoup moins tragique qu'elle devrait être.
Et, quitte à proposer des histoires servant de préquelles à la série, j'aurais bien voulu voir la traque du yéti évoquée au tout début de TR1.


Abordons tout de suite le point qui fâche : Tomb Raider 5 / Chronicles / Sur les Traces... est souvent considéré comme un des pires jeux de la série. Au vu de ma note, vous aurez compris que je désapprouve complètement.
Est-ce que c'est un jeu original ? Pas vraiment.
Est-ce qu'on pouvait s'en passer ? Assurément.
Est-ce que c'est l'opus le plus court et simple des cinq premiers jeux ? Tout à fait.
Est-ce que rajouter un jeu non prévu dans le planning a entraîné l'échec de TR6 ? C'est probable.
Est-ce qu'Eidos ont traité leur licence et leurs employés comme des sagouins ? Un peu mon neveu.


Mais est-ce que le jeu en lui-même est mauvais ? Je ne trouve pas.
Déjà, la rapidité et la simplicité du jeu sont plutôt une force. J'apprécie les épisodes 2 à 4 hein, mais on avait souvent l'impression de jouer à des niveaux marathons qui prenaient plus de deux heures à se conclure, avec des énigmes tordues et parfois mal expliquées.
TR5 est plus linéaire, comporte moins de niveaux (13 seulement, à comparer avec les 35 de son prédécesseur) et se déroule de manière assez fluide pour qui est un minimum attentif. Seul le dernier chapitre du jeu, en particulier ses deux derniers niveaux, est un pic de difficulté qui le met au niveau de TR2. J'entends bien qu'à l'époque ça piquotait de devoir payer plein pot un jeu deux à trois fois plus court que ses prédécesseurs, mais puisqu'aujourd'hui tous sont achetables pour une bouchée de pain…
On échappe aussi aux niveaux en véhicules, qui étaient rarement des réussites dans les trois précédents épisodes. Notre Lara sera presque tout le temps sur le plancher des vaches, et c'est très bien comme ça.
En outre, l'aspect "origin story" de l'intrigue et sa relative déconnexion avec les jeux précédents en fait une bonne porte d'entrée à la série. On n'y trouve certes pas le level-design le plus tarabiscoté ou les décors les plus beaux, mais c'est un bon échantillon de ce que proposent les aventures de Miss Croft.


Et puis, même si on ressent que le jeu a été fait sous la pression d'Eidos (et qu'il y a un placement de produit qui fait tâche dans le menu), les développeurs de Core Design ont encore eu de bonnes idées de gameplay. On a par exemple des mini-boss dans le dernier niveau qui ne peuvent être battus qu'en résolvant une énigme, une utilisation plus versatile de la vision sniper de TR4, et surtout les niveaux de Lara ado.
Pour moi, ce petit chapitre de trois niveaux est LA bonne idée du jeu. On y incarne donc la jeune Lara qui n'a évidemment accès à aucune arme et qui devra éviter à tout prix les ennemis (étant donné que le système de combat stagne depuis TR1, ça a le mérite de renouveler les affrontements), le tout dans un décor horrifique inspiré par le folklore irlandais. C'est mémorable à plusieurs égards, et un vent de fraîcheur bienvenu au milieu des décors déjà vus des autres chapitres (le Colisée, une zone industrielle et un complexe high-tech).


Je ne peux pas chanter les mêmes louanges pour la musique qui est malheureusement très oubliable, en-dehors de quelques reprises d'anciens thèmes.
La version PC inclut également un éditeur de niveaux qui, de ce que j'ai compris, est très apprécié des fans. C'est un beau cadeau d'adieu puisqu'il s'agit du dernier jeu de Core Design tournant sous le moteur de TR1, ils le lèguent donc aux fans qui le font encore vivre plus de deux décennies plus tard.
Tiens au fait, ça faisait un moment que je ne m'étais pas plaint des bugs des versions dispos sur Steam. TR5 souffre de problèmes moins handicapants que TR2 et 3, mais j'ai tout de même remarqué un framerate particulièrement mauvais pendant tout le jeu. Si les précédents jeux tournaient je pense à 30fps, celui-ci doit plutôt être aux alentours de 15. Rien d'handicapant, mais c'est quand même bien moins agréable à l'oeil, dommage de finir les TR classiques sur cette mauvaise note alors que TR4 marchait enfin correctement.
J'ai aussi rencontré certains bugs qui faisaient planter le jeu lorsque je chargeais une partie. Casse-couille, mais pas trop grave.


Plus embêtant, j'ai été softlock lors de l'affrontement contre le dernier mini-boss du jeu, celui-ci étant tombé dans un trou sans parvenir à en sortir. J'ai dû recharger une sauvegarde relativement vieille pour refaire ce passage, après une bonne heure à tout tenter pour débloquer ce pauvre PNJ. C'est toujours chiant de perdre du temps pour ça, surtout quand c'est à la toute fin du jeu.
Il faut savoir que TR5 est assez réputé pour ses bugs. J'ai connu bien pire dans TR3, mais c'est effectivement le seul autre jeu de la série où j'en ai subi un. Donc, comme toujours, usez et abusez de la douzaine de slots de sauvegarde à votre disposition.


Quoiqu'il en soit, j'aime bien ce jeu. Il a été produit dans des conditions désastreuses certes, mais il a un côté "épisode de vacances" qui en fait un bon compagnon pour la saison qui s'annonce. Et surtout, c'est (avec le premier jeu) l'épisode que je recommanderais aux néophytes qui voudraient s'essayer aux TR rétros, tant pis si l'intro divulgâche méchamment TR4.
Par contre, il n'y a toujours pas de tuto dans le Manoir Croft, donc n'oubliez pas de bien prendre la porte à gauche quand vous commencez le premier niveau !

Sonicvic
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs jeux avec Lara Croft

Le 30 juin 2022

2 j'aime

4 commentaires

Tomb Raider : Sur les traces de Lara Croft
Sonicvic
7

Sur les FEET de Lara Croft

Marathomb Raider : 8/16 (On est à la moitié de l'année et on a fait pile la moitié des jeux, c'est beau) Forcés de créer un nouveau Tomb Raider dans l'urgence malgré la fin ambiguë du précédent...

Lire la critique

il y a 2 mois

2 j'aime

4

Tomb Raider : Sur les traces de Lara Croft
WouF
7

Critique de Tomb Raider : Sur les traces de Lara Croft par WouF

Je pensais souffrir lors de cet épisode peu apprécié, il n'en fut rien. Un épisode court avec un level design différent mais pas inintéressant. Les niveaux sont plus resserrés avec beaucoup de...

Lire la critique

il y a plus d’un an

1 j'aime

Tomb Raider : Sur les traces de Lara Croft
PetitTasdePixel
4

Critique de Tomb Raider : Sur les Traces de Lara Croft

Nom : Tomb Raider : Sur les Traces de Lara Croft Année : 2000 Genre : Action, Aventure Editeur : Eidos Interactive Développeur : Core Design Plateformes : PC (DOS, Mac OS), Playstation Classification...

Lire la critique

il y a 8 ans

1 j'aime

1

Pokémon
Sonicvic
5
Pokémon

Dilemme, depuis 1997

Pokémon est une série qu'il est très complexe de juger. 5 arcs différents, 6 régions, 19 saisons au compteur et plus de 700 épisodes en font un des animés les plus longs de l'histoire (voire LE plus...

Lire la critique

il y a 6 ans

17 j'aime

3

Pokémon : Détective Pikachu
Sonicvic
5

Détective Piklichés

5 avril 2000. Une génération entière de jeunes enfants au cerveau formaté par TF1 regarde dans la même direction, celle de l'écran de cinéma de leur quartier. Devant leurs yeux, leur héros Sacha...

Lire la critique

il y a 3 ans

14 j'aime

Sonic Forces
Sonicvic
4
Sonic Forces

"Sonic is gone, Amy."

S'il est un jeu qui pourra se vanter de m'avoir fait passer un roller-coaster d'émotions entre son annonce et sa sortie, c'est bien ce Sonic Forces. Initialement sceptique à cause du retour de...

Lire la critique

il y a 4 ans

12 j'aime

4