klinsmark

Homme, 45 ans, France (59000)
de vos éclaireurs le suit :
Versus
  Suivre

Répartition des notes

  1. 20
  2. 38
  3. 48
  4. 68
  5. 71
  6. 130
  7. 157
  8. 117
  9. 47
  10. 10

Comparez votre collection avec klinsmark

Comparez vos goûts et collections

Avec le Versus vous découvrez vos notes identiques (Accords parfaits), vos notes les plus éloignées (Désaccords), les oeuvres que vous êtes les seuls à connaître (Seuls au monde), les oeuvres qu'il recommande et que vous ne connaissez pas, et plus encore.

S'inscrire avec Facebook Vous préférez l'inscription classique ?
Sondages de klinsmark
  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 1978
    Les meilleurs films de 1978

    Avec : Voyage au bout de l'enfer, Superman, Les Moissons du ciel, Zombie - Le Crépuscule des morts-vivants,

Critiques de klinsmark

Dernières critiques

7.3
« c'est nous qui avons besoin de la nature, pas l'inverse ! »

Il y a celle qui vit à la campagne et celle qui vient de la ville. Celle qui s'habille comme une godiche et celle qui se sape branchouille. Celle qui exprime un ardent désir de pureté, et celle qui s'adapte à la réalité. Celle qui transpose ses désirs enfouis sans filtre en peintures, et celle qui réfléchit et étudie. Celle qui explique qu'elle n'aime pas parler et celle qui parle pour... Lire la critique de 4 aventures de Reinette et Mirabelle

2
Avatar klinsmark
9
klinsmark ·
3.2
Magistral et légendaire

Tout est parfait: la photographie glauque, la mise en scène magistrale, les décors urbains seventies (puis eighties, puis nineties)... Et puis surtout, la force de persuasion tellurique du magnanime Inspecteur dont la finesse psychologique n'a d'égal que la propension à dégoter des tripots disco pour s'en envoyer une ou deux derrière la cravate - en compagnie de l'inénarrable et non moins... Lire la critique de Inspecteur Derrick

1
Avatar klinsmark
10
klinsmark ·
Mentions J'aime de klinsmark

Activité récente

Statuts d'humeurs

Riens du tout (1992) Je ris très peu mais j'apprécie beaucoup l'humour.
Shining (1980) Seulement l'histoire d'un sevrage alcoolique qui tourne mal - un "delirium tremens" mais à l'envers.
Condorman (1981) un James Bond drôle et innocent parfait pour les cœurs chastes. Héros d'enfance.