Blblbl (2017)

Avatar Flagblues Liste de

279 films

par Flagblues

L'année dernière : http://www.senscritique.com/liste/Blublublu_2016/1145453

Ordre chronologique.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • La Femme de l'aviateur (1981)

    1 h 44 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de Eric Rohmer avec Philippe Marlaud, Marie Rivière, Anne-Laure Meury

    Au cinéma.
    Comme un prologue et deux scènes immenses. Le travail de Rohmer sur le jeu atteint ici un sommet, tout sépare Marie Rivière d'Anne-Laure Meury et elles sont toutes les deux géniales.
    Leçon de mise en scène d'une ville : Paris au cinéma n'a jamais été autant Paris que pendant cette dispute de couple qui marche dans la rue, que pendant cette filature aux Buttes Chaumont.
  • Bande-annonce

    Indiana Jones et le Temple maudit (1984)

    Indiana Jones and the Temple of Doom

    1 h 58 min. Sortie : . Aventure et action.

    Film de Steven Spielberg avec Harrison Ford, Kate Capshaw, Jonathan Ke Quan

    Je pensais l'avoir vu et puis en lisant quelque chose dessus je me suis rendu compte que non. En même temps il y a de quoi traumatiser un enfant là-dedans.
    Ce premier quart d'heure = meilleur James Bond du monde. Puis Spielberg se perd un peu entre épisodes traumatiques de plus ou moins bon goût (parfois on dirait des cinématiques de Resident Evil 4) et divertissement pur des années 80 avec son racisme latent et sa course-poursuite qui fait déjà la pub de l'attraction de Disneyland. Ça reste très cool malgré tout, et puis l'image de couverture de la liste vient de là.
  • Bande-annonce

    The Birth of a Nation (2016)

    1 h 50 min. Sortie : . Drame, biopic et historique.

    Film de Nate Parker avec Nate Parker, Armie Hammer, Penelope Ann Miller

    Cinexpérience
    J'apprécie la volonté de Nate Parker mais c'est un mauvais réalisateur. Sa mise en scène est cliché, maniérée, exempte de vrai point de vue. Le montage n'aide pas, avec ces flashbacks bien lourds, surtout juste avant le début de la révolte où on nous remontre les trucs les plus violents du film avec du violon. Ça commence par un "based on a true story" avec une police de fausse écriture à la plume, c'était déjà fini.

    Je continue à aller à ces trucs et j'y retourne après-demain, je crois que je n'apprendrai jamais. Je suis tombé une fois sur Love & Friendship que j'avais vraiment envie de voir mais depuis, quand le film commence, "merde j'ai pas envie de voir ça".
  • La Soif de la jeunesse (1961)

    Parrish

    2 h 18 min. Sortie : . Drame.

    Film de Delmer Daves avec Troy Donahue, Claudette Colbert, Karl Malden

    Au cinéma.
    Le monde de l'exploitation du tabac n'est jamais un prétexte ou simplement un contexte un peu original, il est au cœur du film et il est passionnant, c'est peut-être ce qu'il y a de plus beau dans le film. Parrish est un mélo décadent et complexe, mais le nombre de personnages fait un peu perdre la route à Delmer Daves, qui oublie d'en fouiller certains (il y avait par exemple beaucoup de choses à faire avec Lucy), et la fin fait tomber le film dans un manichéisme qu'il évitait pourtant vraiment bien dans sa première partie. Qu'à cela ne tienne, certaines trajectoires sont assez fortes, suffisamment pour pouvoir être malheureux que ce film soit tombé dans l'oubli.
  • Bande-annonce

    Harmonium (2016)

    Fuchi ni tatsu

    1 h 55 min. Sortie : . Drame.

    Film de Kôji Fukada avec Tadanobu Asano, Mariko Tsutsui, Kanji Furutachi

    Cinexpérience
    J'étais mauvaise langue, j'avais vraiment envie de voir celui-là. Un raté pour Fukada. Allez voir Sayônara quand ça sortira, c'est au moins aussi déprimant mais c'est surtout bien plus intéressant et hors normes.
  • Bande-annonce

    Diamond Island (2016)

    1 h 39 min. Sortie : . Drame.

    Film de Davy Chou avec Sobon Nuon, Cheanick Nov, Madeza Chhem

    Au cinéma.
    Maladroit mais touchant aussi pour ça. Je crois que j'en attendais plus, je suis déçu par le récit trop classique qui freine l'envol du film. Pas déçu pour la forme, Diamond Island propose vraiment beaucoup de choses et certaines sont très intéressantes. J'aime bien cette idée d'un cinéma numérique qui a l'air numérique, où l'étalonnage transforme des cigarettes classiques en cigarettes électroniques. Davy Chou se pose des questions sur comment et pourquoi filmer la technologie, d'une façon assez juste et belle que je n'avais pas observée depuis la troisième partie de Mountains May Depart.
  • Calendar (1993)

    1 h 14 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Atom Egoyan avec Ashot Adamian, Atom Egoyan et Arsinée Khanjian

    Beau film fauché, où Egoyan s'amuse à nous interroger sur la sensibilité des cadrages. Très touché par cette fin et l'idée du cadre qui sert à ne pas voir plutôt qu'à voir.
  • Bande-annonce

    Nocturnal Animals (2016)

    1 h 56 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Tom Ford avec Amy Adams, Jake Gyllenhaal, Michael Shannon

    Au cinéma.
    Sans arrêt démonstratif quand il veut être mystérieux. Le plus beau c'est peut-être le tableau "REVENGE" qui reste cinq minutes dans un arrière-plan. C'est agaçant un film qui te trouve débile. C'est dommage.
  • Bande-annonce

    La Guerre des mondes (2005)

    War of the Worlds

    1 h 56 min. Sortie : . Science-fiction, thriller et catastrophe.

    Film de Steven Spielberg avec Tom Cruise, Dakota Fanning, Miranda Otto

    Au cinéma - 35 mm
    Dark Spielberg is the best Spielberg. Cette scène de la petite devant la rivière, peut-être la plus puissante de tout son cinéma pour moi. Je suis resté bouche bée les trois quarts du film, complètement mis à terre par la caméra et par le millimétrage de chaque plan. Un grand film de guerre, cruel voire diabolique mais aussi pacifiste, comme les meilleurs films de guerre le sont. Un film qui en contient cent, tous plus impressionnants et déchirants les uns que les autres.
  • Bande-annonce

    Neruda (2016)

    1 h 47 min. Sortie : . Biopic.

    Film de Pablo Larraín avec Luis Gnecco, Gael García Bernal, Mercedes Morán

    Au cinéma.
    J'ai dormi après une heure très laborieuse, violette et surchargée de lens flares, je me suis réveillé pour les vingt dernières minutes lumineuses et jouissives. Il me manque donc tente minutes pendant lesquelles j'étais entre la vie et la mort mais avec une heure bancale et sincèrement relou et vingt minutes belles ça me fait un 5/10. C'est débile senscritique parfois.
  • Ghost Dog : La Voie du samouraï (1999)

    Ghost Dog: The Way of the Samurai

    1 h 56 min. Sortie : . Drame, thriller et policier.

    Film de Jim Jarmusch avec Forest Whitaker, John Tormey, Henry Silva

    Au cinéma - 35 mm
    J'aime beaucoup Akutagawa, je ne pouvais qu'aimer un film où l'on se prête Rashômon. Je crois bien que c'est un chef-d'œuvre en tout cas, paisible et cruel. C'est tellement simple quand on y pense, j'aime vraiment Jarmusch je crois.
  • Bande-annonce

    Problemos (2017)

    1 h 25 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Éric Judor avec Éric Judor, Blanche Gardin, Youssef Hajdi

    Projection test

    Malveillant et nul. Je pensais qu'il y aurait un buffet ou un truc. Scénario probablement abominable, Éric tente de sauver les meubles comme il peut mais rien n'y fait.
  • En sursis (2007)

    Aufschub

    40 min. Sortie : 2007.

    Documentaire de Harun Farocki

    Farocki semble diriger mais ses directions sont des propositions de direction : il ne nous impose pas son regard mais nous le présente. Son regard est précis et intelligent, parfois même terrible. À ce regard se juxtapose celui du filmeur, dont les choix sont parfois mystérieux, entre l'obligation et l'envie. On l'imagine souvent triste ou en colère mais peut-être était-il content d'avoir son travail, on ne le saura jamais.
  • Bande-annonce

    Fin d'automne (1960)

    Akibiyori

    2 h 08 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Yasujirō Ozu avec Setsuko Hara, Yôko Tsukasa, Mariko Okada

    Ozu le peintre. J'aime tous ses coups de pinceaux.
  • Bande-annonce

    Sans Sarah, rien ne va ! (2008)

    Forgetting Sarah Marshall

    1 h 51 min. Sortie : . Comédie romantique.

    Film de Nicholas Stoller avec Jason Segel, Kristen Bell, Mila Kunis

    Tout ce que j'attends d'une prod Apatow avec Paul Rudd et Jonah Hill dans des seconds rôles. Je ne savais pas que Jason Segel avait un talent de scénariste, et surtout de dialoguiste. Dès que Rusell Brand ouvre la bouche il dit des trucs fantastiques. Il écoute Belle and Sebastian à la fin, en bon anglais.
  • Bande-annonce

    Senses 1&2 (2015)

    Happî Awâ

    2 h 20 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Ryusuke Hamaguchi avec Sachie Tanaka, Maiko Mihara, Rira Kawamura

    Kinotayo
    Vraiment apprendre à les connaître. Jamais ennuyeux, toujours sur un fil : ce qui se passe devant la caméra est complexe et Hamaguchi est très humble par rapport à ça. De sacrées actrices, en tout cas.
  • Bande-annonce

    The Visit (2015)

    1 h 34 min. Sortie : . Épouvante-Horreur, comédie et thriller.

    Film de M. Night Shyamalan avec Kathryn Hahn, Olivia DeJonge, Ed Oxenbould

    Pas juste on court et on a peur et notre caméscope pourri est tout secoué, celle qui filme a un point de vue réfléchi de cinéphile, celui qui filme en a un accidentel : la confrontation est vraiment intéressante. Penser ce film a dû être un casse-tête mais Shyamalan maîtrise tout, et le film est comme d'habitude rempli de trouvailles. Spoil : la musique à la fin, au moment où c'est le bordel, annonce déjà le montage de la fille, et donc le fait qu'ils s'en sortent : sur le coup ça donne une émotion très paradoxale, c'est très chouette.
    Hélas j'ai du mal avec tout ce qui est histoire d'hôpital psychiatrique, et le côté épouvante pure me laisse de marbre, mais ça fait peur.
  • Bande-annonce

    La La Land (2016)

    2 h 08 min. Sortie : . Comédie musicale, comédie dramatique, romance et musique.

    Film de Damien Chazelle avec Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend

    Au cinéma.
    Un film qui montre beaucoup plus ses muscles que son cœur. Tout empêtré qu'il est dans sa logique de performance, Damien Chazelle survole les émotions de ses personnages simplistes : ici on est soit en colère, soit follement heureux ou amoureux. Et quand par une pirouette scénaristique stupide, Chazelle crée de toutes pièces un épilogue amer, ça reste en travers de la gorge. Café Society, qui n'est pas un grand film malgré sa fin sublime, se terminait de manière plus ou moins similaire mais tout le film nous menait vers ce déchirement. Ici c'est le méchant "cinq ans plus tard" qui est censé te faire accepter un retournement de situation débile.
    Mais le problème principal reste qu'on ne voit que la caméra, qui virevolte, se retourne soudainement, s'envole, etc. C'est souvent un frein énorme à l'émotion, comme s'il ne laissait pas vivre son histoire. Certains plans-séquences sont embarrassants tellement le fait de ne pas couper devient une facilité (je pense par exemple à la première scène entre Sebastian et sa sœur).
    Et puis pour un film qui se veut euphorique, le constat qu'il dresse est absolument déprimant : pour faire un grand film hollywoodien, on est obligés de passer par la citation (si souvent vaine et tape-à-l'œil ici). Pareil pour le jazz, pour Sebastian il n'y a pas de jazz tant qu'on est pas dans un sous-sol avec quarante photos des vieux maîtres sur les murs.
    Ces cinq points viennent avant tout de la musique de Justin Horowitz, mélancolique et sautillante, elle est pour moi la plus grande réussite du film, devant la prestation d'Emma Stone, qui aurait mérité un rôle mieux écrit (on n'en peut plus de ces personnages qui peuvent quitter leur job pour aller à une audition) mais qui est quand même géniale.
  • Bande-annonce

    Sanjuro (1962)

    Tsubaki Sanjûrô

    1 h 36 min. Sortie : . Arts martiaux.

    Film de Akira Kurosawa avec Toshirō Mifune, Tatsuya Nakadai, Keiju Kobayashi

    Au cinéma.
    Kurosawa, king of scope.
  • Bande-annonce

    Un jour dans la vie de Billy Lynn (2016)

    Billy Lynn's Long Halftime Walk

    1 h 50 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Ang Lee avec Joe Alwyn, Kristen Stewart, Garrett Hedlund

    Au cinéma.
    Jamais manichéen mais toujours tellement triste. J'aurais rêvé le voir dans son format d'origine tant j'accepte chacune des propositions formelles d'Ang Lee qui s'immiscent parfaitement dans ce portrait fragile. L'anti Tu ne tueras point peut-être.
  • Bande-annonce

    Au fin fond de la fournaise (2016)

    Into the Inferno

    1 h 47 min. Sortie : .

    Documentaire de Werner Herzog avec Werner Herzog et Clive Oppenheimer

    Trop BBC pour être vraiment bien (interviews embarrassantes, abus de drones) mais quelques passages très herzogiens redressent le tout : une escapade en Corée du Nord hallucinante (on contemple un spectacle tout préparé pour nous et on le sait) et des commentaires qui nous font vraiment voir l'enfer : les jets de lave ressemblent parfois à des corps humains qui explosent.
  • Bande-annonce

    Pour le pire et pour le meilleur (1997)

    As Good as It Gets

    2 h 18 min. Sortie : . Comédie romantique et drame.

    Film de James L. Brooks avec Jack Nicholson, Helen Hunt, Greg Kinnear

    Cher cinéma de James L. Brooks, comme dirait Melvin à Carol : "you make me want to be a better man".
  • Bande-annonce

    Comment savoir (2010)

    How Do You Know

    1 h 56 min. Sortie : . Comédie romantique.

    Film de James L. Brooks avec Reese Witherspoon, Paul Rudd, Owen Wilson

    Où la précision de la mise en scène et des dialogues atteint sans arrêt le sublime. Tant de minutes parfaites parcourent le film, avec des phrases qu'on voudrait toujours se rappeler mais pas le temps puisqu'elles s'enchainent. Ce ne sont pas des répliques compliquées, des monologues alambiqués ou des traits d'esprit appuyés, ce sont des phrases simples, qui aident à avancer, des phrases tellement évidentes qu'on se dit que c'est impossible de ne pas les avoir entendues avant. Mais comment sait-il ?
  • Bande-annonce

    Chien enragé (1949)

    Nora inu

    2 h 02 min. Sortie : . Policier, drame, thriller et film noir.

    Film de Akira Kurosawa avec Toshirō Mifune, Takashi Shimura, Keiko Awaji

    Au cinéma.
    Kurosawa, king of 4/3.

    (pardon pour cette réponse à l'annotation de Sanjuro mais je ne sais plus quoi dire quand je vois un Kurosawa, maîtrise et envie folle de cinéma dans chaque plan, cent idées, toutes belles, Takashi Shimura en policier parfait...)
  • Old Joy (2007)

    1 h 16 min. Sortie : . Drame.

    Film de Kelly Reichardt avec Robin Rosenberg, Keri Moran, Autumn Campbell

    Au cinéma - 35 mm
    Très triste mais d'une tristesse très belle (Yo La Tengo oblige). J'y étais bien.
  • Bande-annonce

    La Grande Muraille (1932)

    The Bitter Tea of General Yen

    1 h 28 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Frank Capra avec Barbara Stanwyck, Nils Asther, Toshia Mori

    Au cinéma.
    Peut-être le film le plus ambigu que j'ai vu de ma vie. Soit c'est incroyablement complexe, soit Capra ne savait plus vraiment où aller. Qu'importe, c'est fascinant.
  • Bande-annonce

    La Femme qui est partie (2016)

    The Woman Who Left

    3 h 46 min. Sortie : . Drame.

    Film de Lav Diaz avec Charo Santos-Concio, John Lloyd Cruz, Michael de Mesa

    Au cinéma.
    Troisième essai et troisième fois que finalement, outre des qualités indéniables, je ne sais pas quoi en tirer sur le long terme. C'était un jeu de mots. Mais je le pense.
  • Bande-annonce

    Du rififi chez les hommes (1955)

    1 h 58 min. Sortie : . Film noir, gangster et thriller.

    Film de Jules Dassin avec Jean Servais, Carl Möhner, Robert Manuel

    Au cinéma - 35 mm
    Le film dans le film est hélas bien mieux que le film. Mais quel film ce film dans film, il y a tout dedans et pourtant si peu de choses.
  • Bande-annonce

    Combats de maître (1994)

    Jui Kuen II

    1 h 42 min. Sortie : . Arts martiaux et comédie.

    Film de Liu Chia-liang, Jackie Chan, Frankie Chan avec Jackie Chan, Anita Mui, Ti Lung

    Au cinéma.
    Vraiment drôle et vraiment bien, risquer de se faire très très mal pour la magie du cinéma ça me rappelle quelqu'un.
  • Bande-annonce

    Phénomènes (2008)

    The Happening

    1 h 31 min. Sortie : . Drame, catastrophe et fantastique.

    Film de M. Night Shyamalan avec Mark Wahlberg, Zooey Deschanel, John Leguizamo

    Pendant 1h10 c'est un 7, avec plein de trucs très beaux et puis j'ai du mal avec le moment The Visit et avec la résolution. Shyamalan aime bien La Guerre des Mondes de Spielberg en tout cas (moi aussi).