Cristal, plumes de phoenix et Chocobo : voyage en Final Fantasy

Avatar Red13 Liste de

16 jeux vidéo

par Red13

Le reboot d'une liste que j'avais commencé à mon arrivée sur Sens Critique, avec mon parcours sur l'une des sagas à laquelle je suis le plus attachée : Final Fantasy.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    Final Fantasy VI (1994)

    Fainaru Fantajī Shikkusu

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de SquareSoft sur Super Nintendo, PlayStation, PlayStation 3, PSP, PS Vita et Wii U

    L'excellence de l'ère 16-Bits

    L'épisode par lequel mon amour pour cette saga a débuté, et sans doute l'épisode le plus respecté par la communauté, en raison de l'impact qu'il a pu avoir à la sortie et son côté légende inaccessible dans nos contrées européennes puisque seuls les bénéficiaires de jeux en import ont pu s'y essayer à l'époque.
  • Bande-annonce

    Final Fantasy VII (1997)

    Fainaru Fantajī Sebun

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de SquareSoft et Sony Computer Entertainment America sur PlayStation, PSP, PlayStation 3, PlayStation 4, PS Vita, Nintendo Switch, Xbox One et PC

    LE jeu

    Comme j'ai pu l'écrire à de nombreuses reprises sur notre site de prédilection : LE jeu central de ma vie de joueur, mon Best Game Ever, un jeu fondateur à l'époque du tournant de la PlayStation. Après FFVI, qui fut l'excellence de la production 16-Bits, FFVII nous faisait rentrer en fanfare dans la génération suivante.
  • Bande-annonce

    Final Fantasy VIII (1999)

    Fainaru Fantajī Eito

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de SquareSoft et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation, PlayStation 3, PC, PSP et PS Vita

    L'épisode blockbuster

    Après le succès de Final Fantasy VII, premier J-RPG de la licence à sortir sur le continent européen, Squaresoft s'est lancé dans la production de cet épisode n°8.

    Bien que bourré de qualité, il est avant tout une course au blockbuster, par un aspect mélo-dramatique un poil trop prononcé et surtout une trop grande mise en avant des scène cinématiques pré-calculées qui avaient, avec beaucoup plus de subtilités, contribué à l'impact et au succès de l'épisode 7.
  • Bande-annonce

    Final Fantasy Tactics (1997)

    Fainaru Fantajī Takutikusu

    Sortie : . Tactique, jeu de rôle et stratégie tour par tour.

    Jeu vidéo de SquareSoft sur PlayStation, PSP, iPhone, iPad et Android

    Le découverte d'Ivalice

    Bien que sorti avant FFVIII, j'ai joué à FFT un peu plus tard pour découvrir un élément fondamental de l'univers et de la mythologie de Final Fantasy : le Monde d'Ivalice. Un monde de fantaisie bien sur, mais emprunt de magie, de légendes magiques et d'une mystique basée notamment sur les signes zodiacaux.

    Doté d'un scénario que je trouve plutôt solide et assez subtil, Final Fantasy Tactics nous fournit l'une des parfaites recettes du genre. On met un peu de temps à assimiler l'ensemble du fonctionnement, mais on en profite bien ensuite.
  • Bande-annonce

    Final Fantasy IX (2000)

    Fainaru Fantajī Nain

    Sortie : . Jeu de rôle et aventure.

    Jeu vidéo de SquareSoft et Hiroyuki Itō sur PlayStation, PlayStation 3, PlayStation 4, PC, Nintendo Switch, Xbox One, PSP, PS Vita, iPhone, iPad et Android

    Le dernier Final Fantasy "Old-School"

    Après un épisode 8 surfant sur la nouvelle vague initiée par le 7, mais diversement apprécié par la communauté, Squaresoft ré-oriente la série vers ses racines et ses origines. Final Fantasy IX - sans doute pas l'épisode le plus célèbre - est une pépite du J-RPG à l'ancienne. Il est peut-être le meilleur représentant de ce qu'était la série dans sa conception originale, mais avec un scénario, un gameplay et un volet technique (graphismes, musiques, cut-scenes) améliorés.

    On y retrouve notamment la symbolique du cristal, ainsi que le système de classe par personnage qui est au coeur de la saga.
  • Vagrant Story (2000)

    Beiguranto Sutōrī

    Sortie : . Action et jeu de rôle.

    Jeu vidéo de SquareSoft sur PlayStation, PlayStation 3, PSP et PS Vita

    L'histoire parallèle

    Certes ! Vagrant Story n'est pas un épisode de Final Fantasy, ni dans l'appellation, ni dans la structuration, ni dans le gameplay. Mais, au-delà d'avoir été développé par l'éditeur à l'origine de la saga, son aventure prend place en Ivalice.

    On y découvre la mystérieuse et inquiétante Cité de Lea Mundis ainsi que des personnages charismatiques et denses. Aussi bien que je considère Vagrant Story comme une lointaine variation de la saga FF, plus complexe, plus mature, et surtout différente dans la conception.
  • Final Fantasy Tactics Advance (2003)

    Fainaru Fantajī Takutikusu Adobansu

    Sortie : . Tactique, jeu de rôle et stratégie tour par tour.

    Jeu vidéo de SquareSoft et Nintendo sur Game Boy Advance

    Les Juges

    Ca y est. La série Final Fantasy commence à s'orienter vers un plus large public. Alors que l'épisode initial FFT n'a jamais été édité sur le territoire européen, sort l'épisode Tactics Advance. Beaucoup plus accessible et moins mature que son aîné, il présente néanmoins l'intérêt de nous faire découvrir, toujours dans le monde d'Ivalice une nouvelle classe de personnages : les Juges, intervenant dans le déroulement des combats et sensés faire appliquer les règles de cet univers décidément bien mystérieux.
  • Final Fantasy XII (2006)

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Hiroyuki Itō et SQUARE ENIX sur PlayStation 2

    Ivalice, merveilleuse croisée entre le MMO et le J-RPG

    Après une relative interruption dans mon suivi de la saga (du notamment au fait que je ne disposait pas d'une PS2 à sa sortie), Final Fantasy XII fut un épisode de renouveau. On retrouve le monde d'Ivalice dans sa déclinaison - selon moi - la plus aboutie, avec des lieux et des villes riches et incroyablement bien conçues (Rabanastra), des musiques à la hauteur, un scénario complexe et mature, et surtout un gameplay bien pensé et tentant de faire la synthèse entre la jouabilité classique des J-RPG et celle des MMO qui commençaient à être en vogue.
  • Bande-annonce

    Final Fantasy III (2006)

    ファイナルファンタジーIII

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de SQUARE ENIX et Matrix Software sur Nintendo DS, PSP, PC, iPhone, iPad, Android et Ouya

    L'expérience du portage

    Même si j'adule un peu FFVII et FFVI, je ne souhaite pas vraiment leur portage sur consoles next-gen. La raison ?

    C'est que jouer à un Final Fantasy en dehors du contexte de sa sortie, c'est intéressant, ça permet de comprendre les origines et l'histoire de la série, l'évolution des mécaniques de jeu, d'apprécier même le titre pour ses qualités intrinsèques.

    Mais ça reste une expérience hors du temps. La force de la saga est - à quelques exceptions prêt - d'avoir su être en phase avec son temps, avec les attentes des joueurs, voire d'anticiper leurs envies. Enlevez ça, et vous enlevez une part de l'âme de la saga.
  • Final Fantasy Crystal Chronicles : My Life as a King (2008)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de SQUARE ENIX sur Wii

    La casualisation

    En manque de ma franchise préférée, je me suis tourné vers l'épisode "My Life as a King" qui est à Final Fantasy ce que le Champomy est aux apértitifs. Le jeu n'est pas désagréable et on y retrouve certains aspects de la saga, mais son plus grand défaut est de proposer un gameplay plutôt limité lui conférant un statut de jeu plutôt désuet pour une franchise qui nous avait surtout habitué au grandiose.
  • Final Fantasy XII : Revenant Wings (2007)

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Think and Feel et SQUARE ENIX sur Nintendo DS

    Le petit plaisir estival

    Pendant les vacances, rien de mieux que de retrouver l'univers et les personnages de cet épisode XII qui m'avait tant plu. Après, il faut relativiser : Revenant Wings est un titre lorgnant vers le registre du Action-RPG avec une grosse tendance au Hack'n'Slash. Pas désagréable, il pêche néanmoins par un scénario très oubliable et une difficulté mal calibrée : 95% facile voire trop facile et 5% abusée sur la dernière ligne droite du jeu.
  • Bande-annonce

    Final Fantasy XIII (2009)

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de SQUARE ENIX et Motomu Toriyama sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC

    Next-Gen : la fracture
    (ou encore "L'appat à Trolls")

    Je ne ré-écrirai pas ici en long et en large ce que j'ai déjà beaucoup écrit sur ce site à propose de ce jeu. Square Enix nous livre ici un récit efficace d'une belle histoire et parvient à créer un univers cohérent autour d'un monde dual, partagé entre l'ordre contrôlé de Cocoon la planète artificielle et la liberté effrayante de Pulse la planète sauvage. Alors oui, cet aspect très narratif entraîne un RPG sans doute plus dirigiste que les précédents opus, quelques personnages sont à revoir, mais que j'ai de l'affection pour Pulse et Cocoon !
  • Bande-annonce

    Final Fantasy XIII-2 (2011)

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Tri-Ace et SQUARE ENIX sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC

    Vérités alternées

    Grand défenseur devant l'Eternel (et le Cristal) de l'épisode XIII, c'est tout naturellement que je me suis tourné vers sa suite, Final Fantasy XIII-2. Malgré un a priori très favorable à ce titre, vu que je suis assez fan des récits autour de voyages dans le temps, et bien que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette aventure, je l'ai quand même moins apprécié que son aîné.

    Peut-être mon esprit de contestation a souhaité sanctionner la volonté des développeurs de faire trop plaisir à ces nombreux fans bruyamment déçus de l'épisode XIII en renforçant un sentiment de liberté bien illusoire et finalement artificiel (un peu comme Cocoon dans l'épisode XIII finalement).
  • Bande-annonce

    Theatrhythm Final Fantasy (2012)

    Sortie : . Jeu de rôle et musique.

    Jeu vidéo de Indies 0 et SQUARE ENIX sur iPad, iPhone et Nintendo 3DS

    L'hommage (un peu mercantile)

    Dans une période où la saga est devenu de plus en plus critiquée, notamment par ses fans historiques, et où elle partage la communauté du jeu vidéo, il est agréable de pouvoir se retrouver, le temps d'un jeu, autour d'une valeur universellement portée par la saga : sa musique.

    Theatrhythm Final Fantasy est un très bel hommage à la série doublé d'un jeu de rythme plutôt bien foutu et accrocheur, dont on pourra simplement regretter la politique de DLC tout simplement honteuse.
  • Bande-annonce

    Final Fantasy XIV: A Realm Reborn (2013)

    Sortie : . Jeu de rôle et MMO.

    Jeu vidéo de SQUARE ENIX sur PC, PlayStation 3 et PlayStation 4

    Exploration en monde inconnu du MMO-RPG

    Faute de hardware adapté, j'ai raté Final Fantasy XI, et la version A Realm Reborn de FFXIV a été ma première expérience avec ce genre aujourd'hui bien implanté qu'est le MMO-RPG.

    Dans mon esprit, un MMO de la série FF, ça devait ressembler à FFXII, avec sans doute plus de possibilité et de complexité. Mais en fait, je ne m'étais pas rendu compte que c'était surtout un type de jeux dans lequel le rapport entre quête principale et quêtes annexes était inversé.

    Comme on me l'a dit depuis : "le MMO, quand tu es pas fan de faire du leveling ou de la spécialisation, et si en plus tu joues pas entre pote ou communauté, l'intérêt est moyen". Dommage, j'appréciait particulièrement de découvrir le monde enchanteur d'Eorzea (pour 10€ le mois quand même).
  • Bande-annonce

    Lightning Returns - Final Fantasy XIII (2014)

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de Tri-Ace et SQUARE ENIX sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC

    On a tué le Dieu du J-RPG !

    La conclusion d'une série qui a représenté à cloche-pied l'évolution - et peut-être un peu le désamour - du J-RPG sur la 7ème génération de console. Lightning Returns (qui met déjà peu en avant son statut de Final Fantasy XIII-3 dans son titre) était sensé être l'épisode qui faisait la synthèse de l'attente des joueurs, notamment suite à la polémique de FFXIII : un monde relativement vaste, un scénario non linéaire, une grande liberté d'action donnée au joueur, ...

    Au final, beaucoup de recyclage de ce qu'on avait déjà vu dans les deux premiers épisodes, avec notamment la galerie de personnages principaux, mais également l'OST, et surtout une narration ben moins consistante que celle de l'épisode XIII, même si le volet exploration et découverte du monde de cet épisode soient plutôt agréable. Mention spéciale pour les 2 dernières heures du jeu, pas mal agencées et plutôt bien trouvées !

    Square-Enix, pour les prochains FF, prenez le parti d'être consistant dans vos choix et arrêtez de toujours vouloir écouter tous les joueurs !