Des hommes et des dieux...

Avatar Aurea Liste de

116 films

par Aurea

-Savoir dire NON, savoir résister, défendre ses idées envers et contre tout, être porteur d'espoir, de celui-là même qui fait vivre, se battre contre toute forme d'oppression et d'exclusion, galvanisé par un idéal de justice, de liberté et de tolérance : être un homme enfin et devenir un dieu.

Merci à BlueMoon, Jambalaya, SanFelice, zombiraptor, Deleuze, DavidThewlis, Jeffator, OlivierBottin, Anyo, Samsung, Aqualudo, Taurusel, Olivier-Vincent,VincentBruneau, Electron, Sir Mohawk, Shamanlemiaou, lepsychopathe, spirifer, nm-reader, Nico113, cinemusic, Mr-Fox, Scarface_ du_monde, No_Hell, Ticket_007, Nord pour leur participation et leurs excellentes propositions.
Attention, risque de spoils pour qui n' a pas vu les films

En couverture Jean Moulin

Annotations à terminer

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Jean Moulin (2002)

    3 h 12 min. Sortie : . Biopic et historique.

    Téléfilm de Yves Boisset avec Charles Berling, Elsa Zylberstein, Emilie Dequenne

    "Juin 1940, Chartres. Dans la débâcle générale qui précède l’entrée des Allemands dans la ville, Jean Moulin (Charles Berling), préfet « Front popu », s’efforce de rassurer les populations dont il a la charge.
    Torturé, puis jeté en prison par les Allemands pour ne pas avoir signé une déclaration accusant les Sénégalais de l’armée française d’avoir brutalisé des civils, il se tranche la gorge pour ne pas parler. Son combat contre l’occupant et l’administration pétainiste ne fait que commencer…"
  • Jean Moulin, une affaire française (2003)

    3 h. Sortie : . Drame, historique et guerre.

    Téléfilm de Pierre Aknine avec Francis Huster, Patrick Catalifo, Aladin Reibel

    "Le "Jean Moulin" de Pierre Aknine est plus spectaculaire que celui d'Yves Boisset plus insistant sous les rappels historiques et les scènes de torture parfois jusqu'au malaise."
    C'est un parcours émotionnel une leçon d'histoire" a expliqué Francis Huster .
    C'est aussi un parti pris qui désigne René Hardy (Bernard Yerles) comme le traître qui a permis l'arrestation de Moulin pour les Allemands et qui donne carrément dans cette affaire des responsabilités à Pierre de Bénouville (Aladin Reibel) violemment opposé à Jean Moulin.
    René Hardy a été jugé et acquitté douze fois! Tous les protagonistes sont désignés pour leurs noms et non pour leurs pseudonymes de Résistance et Bernard Fresson dont ce fut le dernier rôle, interprète Charles Delestraint chef de l'Armée secrète arrêté par la Gestapo douze jours avant Moulin."
  • Bande-annonce

    La Liste de Schindler (1993)

    Schindler's List

    3 h 15 min. Sortie : . Biopic, drame, historique et guerre.

    Film de Steven Spielberg avec Liam Neeson, Ben Kingsley, Ralph Fiennes

    L'un des "Justes" les plus célèbre dans cette folle déferlante de totale inhumanité
  • Bande-annonce

    John Rabe (2008)

    City of War: The Story of John Rabe

    2 h 10 min. Sortie : . Drame, historique et biopic.

    Film de Florian Gallenberger avec Ulrich Tukur, Gottfried John, Steve Buscemi

    "John Rabe est l’homme qui, pensant et agissant contre son camp, aura transcendé tout ce qui faisait sa vie jusque-là et, avec un petit groupe déterminé d’étrangers restés dans la ville martyr, aura sauvé quelque 200 000 Chinois des troupes japonaises déchaînées."
  • Bande-annonce

    La Passion de Jeanne d'Arc (1928)

    1 h 47 min. Sortie : . Biopic, muet, drame et historique.

    Film de Carl Theodor Dreyer avec Maria Falconetti, Eugene Silvain, André Berley

    "L'évêque Cauchon ordonne qu'on soumette Jeanne à la torture. Elle résiste au supplice mais, conduite au cimetière de Saint-Ouen envahi par la foule qui la presse de signer, elle prend peur et signe son abjuration. Elle est condamnée à la prison perpétuelle.

    De retour au cachot, prise de remords, elle se rétracte et est déclarée relaps. Après s'être préparée à la mort, elle est conduite au bûcher où elle est brûlée vive."
  • Bande-annonce

    Braveheart (1995)

    2 h 57 min. Sortie : . Action, biopic, drame, historique et guerre.

    Film de Mel Gibson avec Mel Gibson, Sophie Marceau, Angus Macfadyen

    "Isabelle, venue voir Wallace en prison, lui offre de s'empoisonner pour échapper à la torture mais il refuse.
    Isabelle apprend au roi, désormais incapable de parler, que l'enfant qu'elle attend, a priori le futur Edouard III d'Angleterre, est de Wallace, et lui promet de mettre un terme à sa lignée.
    Wallace subit publiquement une terrible torture mais refuse d'implorer la grâce du roi. Au lieu de crier « Pitié » pour que cessent ses tourments, il hurle « Liberté », ce qu'entend le roi d'Angleterre, et les deux personnages meurent en même temps, Wallace décapité à la hache et le roi sur son lit."
  • Bande-annonce

    Gandhi (1982)

    3 h 11 min. Sortie : 1982. Biopic, drame et historique.

    Film de Richard Attenborough avec Ben Kingsley, Candice Bergen, Edward Fox

    "La fresque de Richard Attenborough est académique, mais on ne s'en plaint pas.
    Et les grands moments sont nombreux : au tribunal, ce juge anglais qui ne peut s'empêcher de se lever respectueusement devant l'« accusé » qu'il va envoyer en prison. Ou cette « marche du sel » vers l'océan, une marée humaine contre la colonisation.
    Et puis, bien sûr, il y a Ben Kingsley. Au-delà de la ressemblance, il semble habité par l'obstination douce et non teintée d'humour de son personnage. Quand il murmure « oeil pour oeil est une loi qui rendra le monde aveugle », cette formule maintes fois répétée par Gandhi, c'est fou comme on y croit."
  • Bande-annonce

    Pale Rider, le cavalier solitaire (1985)

    Pale Rider

    1 h 53 min. Sortie : . Drame et western.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Michael Moriarty, Carrie Snodgress

    "Le film fait souvent référence à la Bible, comme l'a reconnu Eastwood. Son titre vient des Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, dont le quatrième monte un cheval pâle. Par ailleurs, le pasteur apparaît suite à une prière de la jeune Mélanie.

    Le commentaire du pasteur après avoir rossé des malfrats est : «Les voies du Seigneur sont impénétrables... » Lahood lui ayant proposé de construire une église pour qu'il y exerce son ministère, il lui répond : « On ne peut pas servir Dieu et Mammon ». Mammon signifie « argent »."
  • Bande-annonce

    Gran Torino (2008)

    1 h 56 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Christopher Carley, Bee Vang

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Le contraste, très fructueux, entre le vieil Américain enraciné, vétéran de la guerre de Corée, et ces « envahisseurs » change de sens quand le sale bonhomme devient, après un geste musclé et protecteur, un demi-dieu pour ces mêmes voisins, qui se mettent à le couvrir de cadeaux. Un vrai happening burlesque. Les règlements de comptes entre bandes n'en restent pas là, et Clint non plus. Il se prend d'affection (bourrue, cela va sans dire) pour un ado « face de citron », comme il les appelle. Au point de déshériter ses propres enfants..."
  • Bande-annonce

    Invictus (2009)

    2 h 14 min. Sortie : . Biopic, drame, historique et sport.

    Film de Clint Eastwood avec Morgan Freeman, Matt Damon, Tony Kgoroge

    J'ai senti monter tout au long de la projection une espèce d'euphorie qui allait crescendo, et finalement peu importe que le personnage de Mandela ne soit pas plus fouillé, il est d'abord un symbole vivant de tolérance et d'humanité : bouleversant Morgan Freeman incarnant ce capitaine maître de son destin, ce rassembleur de tout un peuple, cet homme à la foi inébranlable, celui qui a eu l'intuition géniale voire un peu folle, de réconcilier
    tous les Sud-Africains grâce au rugby.

    Extrait de ma critique
  • Bande-annonce

    Malcolm X (1992)

    Malcom X

    3 h 22 min. Sortie : . Biopic, drame et historique.

    Film de Spike Lee avec Denzel Washington, Angela Bassett, Albert Hall

    "En voix off on peut entendre l'eulogie prononcée par l'acteur et militant Ossie Davis lors des funérailles de Malcolm X, sur fond d'archives et de photographies."

    « Ici, en cette heure dernière, dans ce lieu paisible, Harlem est venu dire adieu à l'un de ses espoirs les plus radieux aujourd'hui éteint et qui nous a quitté pour toujours. De mémoire d'homme, cette communauté cernée par tant de malheurs et pourtant si fière, n'avait jamais trouvé de jeune champion plus brave et plus valeureux que cet afro-américain qui gît devant nous à jamais invaincu. Je repère ce mot comme je sais qu'il aurait voulu que je le fasse « afro-américain ».
    Malcolm l'afro-américain. Malcolm avait cessé d'être un Noir depuis des années. Le mot était devenu trop petit, trop faible, trop mesquin pour lui. Malcolm était plus grand que cela, Malcolm était devenu afro-américain et il voulait comme il voulait désespérément que nous tous, son peuple devenions afro-américains aussi. Il en est pour considérer aujourd'hui que leurs devoirs d'amis du peuple noir que de nous dire qu'il faut le rabaisser, fuir jusqu'à sa mémoire et assurer notre salut en le bannissant de l'histoire, de notre époque turbulente... Et à cela nous sourirons...
    Ils diront que c'est un homme de la haine, un fanatique, un raciste qui ne peut que faire du mal à la cause pour laquelle vous combattez. Mais nous leur répondrons en disant : « Avez-vous parlé avec le frère Malcolm ? L'avez-vous approché ? Touché ? Vous a-t-il souri ? L'avez-vous vraiment écouté ? Fut-il une seule fois impliqué dans des violences ? Troublait-il la paix publique ?
    Car si vous l'aviez connu, vous sauriez pourquoi nous devons l'honorer. »
    Malcolm était notre virilité, la vie même de notre virilité noire. Voilà ce qu'il représentait aux yeux des siens. Et en l'honorant, c'est la meilleure part de nous-mêmes que nous honorons. Quels que puissent être les points de divergences avec lui ou entre nous à son propos, à propos de sa valeur humaine, que son départ serve seulement à nous rassembler aujourd'hui.
    En confiance et reste mortel à la Terre, notre mère à tous, nous savons que ce que nous déposons dans le sol n'est plus un homme mais une graine. Une graine qui, passé l'hiver de notre misère resurgira et viendra à notre rencontre.
    Et nous le connaîtrons alors pour ce qu'il était, pour ce qu'il est : un prince. Notre prince à nous, notre Prince Noir et lumineux qui n'a pas hésité à mourir parce qu'il nous aimait tant. »
  • Abraham Lincoln (1930)

    1 h 37 min. Sortie : . Drame, guerre et biopic.

    Film de David Wark Griffith avec Helen Ware, James Eagles, Fred Warren

    "La vie d'Abraham Lincoln retracée à travers ses événements majeurs, de sa naissance à son assassinat en passant par ses petits boulots, sa relation supposée avec Ann Rutledge, son débat avec Douglas, sa présidence et sa réaction face à la Guerre Civile.
    Et, bien sûr son assassinat, qui l'élèvera au rang de mythe."
  • Bande-annonce

    Vers sa destinée (1939)

    Young Mr. Lincoln

    1 h 40 min. Sortie : . Biopic et drame.

    Film de John Ford avec Henry Fonda, Alice Brady, Marjorie Weaver

    « Ford c’était d’abord Young Mister Lincoln, film dont on ne parlera jamais assez. Et Young Mister Lincoln, c’est d’abord la campagne avec son herbe épaisse et tendre, ses beaux arbres affectueux, son ciel aux nuages rêveurs et ce jeune homme un peu gauche qui ressemble à cette campagne, qui avance, à longs coups d’idées spacieuses, raisonnables, solides. Il entre dans les villes de sa démarche maladroite et peu à peu, il anime, il éclaire, il imprègne le monde autour de lui comme le soleil, en été, imprégnait son pays. On assiste au début de son ascension, et après ces quelques pas, il reste immobile comme étonné d’être parvenu si loin, inquiet et grave comme l’enfant laissé à la tête de sa famille…Mais à la fin, après avoir sauvé une famille innocente, au cours d’une scène admirable, il rencontre un ami : « Où vas-tu Abe ? » lui demande celui-ci. « Je crois que je vais monter au sommet de cette colline. » Et lentement, tandis qu’un orage se prépare, Lincoln gravit la colline, avec tout son passé qui freine sa marche et tout son savoir qui le tire vers le sommet. »

    Magnifique chant d'amour, écrit par Colo O'Hagan ex-épouse de Bertrand Tavernier
  • Bande-annonce

    Lincoln (2012)

    2 h 30 min. Sortie : . Biopic.

    Film de Steven Spielberg avec Daniel Day-Lewis, Sally Field, David Strathairn

    Le film raconte les tractations auxquelles se livre le président pour cimenter ses appuis. Lincoln combine l’intimidation, le sentiment, la flatterie et le patronage pour arriver à ses fins. En trame de ces manœuvres, les combats sanglants entre soldats du Sud et du Nord se poursuivent. Les morts se comptent par centaines de milliers."
    Un film dominé par la belle présence de DDL, secondé pat Tommy Lee Jones
  • La Charge fantastique (1941)

    They Died with Their Boots On

    2 h 20 min. Sortie : . Western et biopic.

    Film de Raoul Walsh avec Errol Flynn, Olivia de Havilland, Arthur Kennedy

    Un portrait certes tout à la gloire de Custer, un peu trop d'ailleurs, c'est le reproche qu'on peut lui faire, mais comment ne pas être séduit(e) par l'interprétation éblouissante d'Errol Flynn, sourire malicieux, juvénile et charmeur, qui de jeune Cadet rebelle et indiscipliné, la plus forte tête de West Point dira-t-on, se transforme en un chef charismatique et ardent qui galvanise ses troupes, capable de les emmener au bout du monde voire jusqu'à la mort !

    Extrait de ma critique
  • Bande-annonce

    The Lady (2011)

    2 h 07 min. Sortie : . Biopic, drame, historique et romance.

    Film de Luc Besson avec Michelle Yeoh, David Thewlis, Jonathan Raggett

  • Bande-annonce

    Viva Zapata ! (1952)

    Viva Zapata!

    1 h 53 min. Sortie : . Biopic, drame et historique.

    Film de Elia Kazan avec Marlon Brando, Jean Peters, Anthony Quinn

    "Zapata est un héros paradoxal, qui navigue entre le bien et le mal. Lyrique, jamais manichéenne, l'épopée nous emporte vers une conclusion désenchantée.
    A l'époque, certains ont voulu y voir la préfiguration du déchirement de Kazan lors du maccarthysme, hypothèse qu'il défend lui-même en écrivant dans ses Mémoires : « C'est mon film le plus autobiographique. »
    Malgré un symbolisme appuyé (le cheval blanc courant vers la montagne après la mort du héros...), le film reste une des plus fortes méditations sur le pouvoir. Une qualité que l'on doit sans doute aussi à son scénariste, ­John Steinbeck.

    Hubert Prolongeau (Télérama)
  • Bande-annonce

    Harvey Milk (2009)

    Milk

    2 h 08 min. Sortie : . Biopic, drame et historique.

    Film de Gus Van Sant avec Sean Penn, Emile Hirsch, Josh Brolin

    Que dire de Sean Penn sinon qu'il incarne avec conviction un Harvey Milk bouleversant dans sa vérité d'homme extraordinairement ordinaire, qui drague, superbe scène dans le métro où son oeil averti croise le beau Scott : James Franco magnifique (!), aime, s'engage , se bat, non seulement pour défendre sa cause, celle des homosexuels, en ces années 1970 reconstituées avec le plus grand soin, mais aussi et surtout, par esprit de justice, pour lutter contre toutes les formes d'oppressions et d'exclusions.

    Extrait de ma critique
  • Bande-annonce

    Sophie Scholl, les derniers jours (2006)

    Sophie Scholl, die letzten Tage

    1 h 57 min. Sortie : . Drame et historique.

    Film de Marc Rothemund avec Johanna Gastdorf, André Hennicke, Florian Stetter

  • Bande-annonce

    Un héros très discret (1996)

    1 h 47 min. Sortie : . Drame et comédie.

    Film de Jacques Audiard avec Mathieu Kassovitz, Anouk Grinberg, Sandrine Kiberlain

  • Bande-annonce

    Des hommes et des dieux (2010)

    2 h 02 min. Sortie : . Drame et historique.

    Film de Xavier Beauvois avec Lambert Wilson, Michael Lonsdale, Olivier Rabourdin

    Un témoignage plein d'humanité sur l'engagement et le sens de la vie, et la prestation remarquable d'acteurs habités par l'amour sinon par la foi.
    Et l'on se souviendra longtemps de frère Luc : Michael Lonsdale, sorte de vieux Sage, médecin de la communauté qui fait rimer humour et humilité, détermination et détachement, ou encore de Frère Christian, Supérieur de l'Ordre : Lambert Wilson au jeu tout en nuances, vibrant et retenu, poignant dans ses regards parfois au bord des larmes.
    Un grand et bel hommage à la mémoire de ces religieux martyrs
    morts comme des hommes, tombés comme des princes.

    Extrait de ma critique
  • Bande-annonce

    Mr. Smith au Sénat (1939)

    Mr. Smith Goes to Washington

    2 h 09 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Frank Capra avec James Stewart, Jean Arthur, Claude Rains

    Séances de cinéma (1 salle)
    C'est le film le plus ouvertement idéologique de Capra, à l'ombre tutélaire des présidents Washington, Lincoln et Jefferson. Il oppose l'homme « simple » à l'homme de pouvoir, la campagne à la ville, l'individu au groupe.
    A l'inverse du héros de L'Extravagant Mr Deeds, qui, lors de son procès, se réfugiait dans le silence, Smith répond aux attaques en gardant la parole à tout prix : son marathon verbal est le clou du film. Tous les acteurs sont époustouflants.
    Et, dans le rôle de l'homme qui croit en l'homme, James Stewart personnifie les naïfs avec une finesse infinie ; il joue de ses longues mains qui battent l'air, il triture un coin de sa veste ou le bord de son chapeau, il trébuche aussi bien sur les mots que sur les tapis. Une performance extraordinaire. — Isabelle Danel
  • Bande-annonce

    Au nom du père (1993)

    In the Name of the Father

    2 h 13 min. Sortie : . Biopic, drame et thriller.

    Film de Jim Sheridan avec Daniel Day-Lewis, Pete Postlethwaite, Emma Thompson

    "Jim Sheridan a réalisé ce film pour critiquer et mettre en exergue les terribles dommages collatéraux causés par le conflit irlando-britannique.
    On en ressort réellement bouleversé et scandalisé, grâce à la merveilleuse interprétation d’un Daniel Day Lewis impeccable (il interprète Gerry Conlon).
    Pete Postlethwaite qui interprète Giuseppe fait également preuve d’un grand talent, tout comme Emma Thomson, l’avocate en charge du dossier."
  • Goodbye Bafana (2007)

    1 h 58 min. Sortie : . Historique et drame.

    Film de Bille August avec Joseph Fiennes, Dennis Haysbert, Diane Kruger

  • Rob Roy (1995)

    2 h 17 min. Sortie : . Biopic, aventure et comédie dramatique.

    Film de Michael Caton-Jones avec Liam Neeson, Jessica Lange, Tim Roth

  • Bande-annonce

    Michael Collins (1996)

    2 h 12 min. Sortie : . Guerre, thriller, historique et biopic.

    Film de Neil Jordan avec Liam Neeson, Julia Roberts, Aidan Quinn

  • Bande-annonce

    12 hommes en colère (1957)

    12 Angry Men

    1 h 36 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Sidney Lumet avec Henry Fonda, Lee J. Cobb, Ed Begley

    Ce classique ne vieillit pas.La mécanique en est si précise, l'interprétation, si convaincante qu'il se (re)voit avec la même passion. Henry Fonda, noble figure de la démocratie, se bat pied à pied, refaisant le procès à huis clos. En face de lui, onze Américains de couches sociales et de préjugés différents, que Lumet réussit à hisser au-delà des archétypes. Il filme leurs visages assaillis par le doute et rend presque audible le déclic qui les fait basculer dans le camp de la présomption d'innocence. Mais, au fait, qui est ce juré nº 8, ce type en blanc qui a su faire pencher la balance ? Un type com­me vous et moi. Juste un citoyen comme les aimait Lumet.

    Guillemette Odicimo (Télérama)
  • Bande-annonce

    Philadelphia (1993)

    2 h 05 min. Sortie : . Drame.

    Film de Jonathan Demme avec Tom Hanks, Denzel Washington, Jason Robards

    "La ville de Philadelphie est née du rêve de son fondateur, William Penn, qui souhaitait montrer un exemple de tolérance aux autres nations.
    C'est là que se trouve l'intérêt du choix de cette ville et le paradoxe, entre cette ville symbole de tolérance et l'intolérance vis-à-vis des personnes atteintes du sida que ce film dénonce."
  • Rosa Luxemburg (1986)

    2 h 02 min. Sortie : . Drame et historique.

    Film de Margarethe Von Trotta avec Adelheid Arndt, Jurgen Holtz, Barbara Sukowa

  • Louise Michel la rebelle (2010)

    1 h 30 min. Sortie : . Drame et historique.

    Téléfilm de Solveig Anspach avec Sylvie Testud, Nathalie Boutefeu, Alexandre Steiger